Street Fighter 6 : on a joué à la démo du Tokyo Game Show, et c’est toujours aussi divin


Street Fighter 6 : on a joué à la démo du Tokyo Game Show, et c’est toujours aussi divin

Maintenant que Capcom a lâché les chevaux au Tokyo Game Show 2022, nous sommes autorisés à vous le dire : lundi dernier, la branche française nous a conviés dans ses locaux pour essayer la nouvelle build de Street Fighter 6 exhibée actuellement au salon japonais. Si rien d’inédit n’est à signaler du côté des mécaniques de base, en revanche, l’écran de sélection des personnages accueillait quatre combattants, à savoir Juri, Guile, Kimberly et Ken. La présence de ce dernier a été révélée hier lors de la conférence en ligne de Capcom, et vous vous doutez bien que nous avons passé de longues minutes en sa compagnie pour étudier ses attaques et déceler d’éventuelles différences par rapport à Street Fighter 5.


Street Fighter 6Si l’on insiste autant avec Ken, c’est tout simplement parce qu’il fait partie des personnages iconiques de la série au même titre que Ryu. Les leaks ont éventé l’effet de surprise, mais découvrir la nouvelle dégaine du bonhomme manette en main, ça fait quelque chose. Son look a radicalement changé : si l’on reconnaît le pantalon rouge qu’il porte depuis le tout premier Street Fighter, il est désormais affublé d’un large manteau et d’une paire de baskets montantes qui lui donnent un certain style. Sa chevelure blonde s’agite à chacune de ses attaques, tout comme le médaillon qu’il porte autour du cou. On est loin du beau gosse à qui tout souriait dans une autre vie. « Accusé d'avoir orchestré un complot criminel, Ken a dû abandonner sa famille et ses affaires pour se cacher, » explique d’ailleurs son descriptif ; preuve que ce n’est pas la grande forme. Pour autant, Ken n’a rien perdu de son talent, et les adeptes retrouveront la plupart de ses coups classiques en fouinant dans sa command list. Pareil pour quelques-uns de ses combos qui font toujours aussi mal quand on est acculé, le meilleur ennemi de Ryu faisant partie des personnages les plus agressifs de Street Fighter 5. D’ailleurs, on constate que le run, qui faisait office de V-Skill dans l’épisode précédent, ne consomme plus rien dans Street Fighter 6 et ne nécessite que d’appuyer simultanément sur deux boutons Pied. Une fois la manœuvre réussie, on peut cancel ou alors placer un kick dont la nature change selon que l’on presse pied moyen ou pied fort.

Street Fighter 6

 

À moins d’un faux-pas venant tout flinguer avant sa sortie prévue en 2023, on voit mal Street Fighter 6 ne pas s’imposer comme l’une des nouvelles références de la baston.

 

Street Fighter 6Mieux, si l’on exécute une attaque spéciale de type Shoryuken ou Tatsumaki pendant la course, ses caractéristiques seront différentes, ce qui peut notamment avoir son importance en termes de dégâts, d’allonge et autres. Impossible de cerner toutes les subtilités de ce Ken new look en même pas une heure, mais on a quand même retenu son nouveau Dragonlash Kick qui, lui aussi, a droit à un boost lorsqu’on le claque en plein run. Derrière, l’adversaire rebondit sur le sol, ce qui le met en situation de juggle. Face à un puriste, ça revient à être condamné à mort. Enfin, le mythique Shinryu Reppa défonce toujours autant et permet de conclure avec brio un combat rondement mené. Pour ce qui est de Guile, c’est une vraie armoire à glace. Sa coupe de cheveux façon Ivan Drago, son bouc taillé de près et ses muscles saillants font de lui un personnage à la stature imposante. Personnage à charge par excellence, il a connu quelques ajustements dans Street Fighter 5 pour le rendre beginner-friendly. Malgré tout, de ce que l’on a constaté avec cette nouvelle démo de Street Fighter 6, il demeure assez technique à maîtriser. Le zoning est la principale arme du militaire, c’est-à-dire qu’il faut trouver la bonne distance pour à la fois limiter les choix stratégiques du joueur d’en face, et le contraindre à prendre des risques afin de mieux le punir. Ce n’est pas donné à tout le monde, mais une fois que l’on parvient à dicter le rythme de la partie, les Sonic Boom, Sonic Blade et autres Somersault Kick agissent comme un véritable poison. À noter que le Solid Puncher fait désormais partie des Super Arts alors que c’était un V-Trigger dans Street Fighter 5. Le Perfect Sonic Boom ? En dépit de plusieurs tentatives, nous ne sommes pas parvenus à en sortir un seul. On aurait aimé voir ce qu’il apporte de plus par rapport à la version classique, même s’il se murmure qu’il infligerait plus de dommages et bénéficierait d’un recovery plus court. À vérifier donc.

 

 

 Street Fighter 6Pour être tout à fait honnête, Juri est le personnage avec lequel on a passé le moins de temps. À défaut d’être en mesure de détailler ses nouvelles attaques donc, on a le sentiment que sa prise en main n’a pas énormément évolué depuis Street Fighter 5 puisqu’elle est une nouvelle fois liée au système de Fuha. Plus concrètement, en faisant grimper le nombre situé à côté du symbole « Yin-Yang » (qui se trouve en-dessous de la barre vitale), on peut ensuite réaliser des attaques nettement plus puissantes, sans même parler des enchainements dont les propriétés sont susceptibles de mettre à mal la défense adverse. Alors oui, il est possible de jouer sans tenir compte de cet aspect de Juri, mais les dégâts infligés sont moindres. C’est justement ce qui frustrait dans Street Fighter 5, et il sera intéressant de voir si les développeurs ont mieux équilibré les choses cette fois-ci. Enfin, nous avons pu essayer Kimberly, la petite nouvelle dont le maître n’est autre que Guy (Final Fight, Street Fighter Alpha), lui-même disciple de Zeku (Street Fighter 5). Il n’est donc pas étonnant de la voir agir tel un ninja : lorsqu’elles sont utilisées avec justesse, ses téléportations sont redoutables pour ouvrir la garde. Idem pour ses bombes de peinture qui, si elles touchent l’adversaire après avoir explosé, l’envoient valser dans les airs et l’exposent à un combo dévastateur. Bien évidemment, ces sprays doivent d’abord être chargés avant d’être balancés.

Street Fighter 6

 

"THIS IS GONNA BE A MATCH TO REMEMBER !"

 

Street Fighter 6À l’instar de Ken, elle dispose d’un run (qui, lui, consomme deux doses de Drive) que l’on peut soit cancel, soit conclure avec une attaque haute, basse, ou un flip arrière, ce dernier pouvant donner lieu ensuite à une chope ou à un coup de pied sauté rapide vers le bas. Bref, on sent clairement que les possibilités de pressing sont nombreuses avec Kimberly qui, en prime, s’avère extrêmement véloce. On n’oubliera pas non plus son Critical Arts façon Jet Set Radio où elle dégaine son Walkman (c’est une grande fan des années 80) avant de repeindre le visage de son opposant. À partir de là, sa vitesse et sa puissance sont décuplées pendant un laps de temps, et la musique devient un peu plus funky. Inutile de rappeler tout le bien que l’on pense de la plastique de Street Fighter 6, ni de préciser que les modes de jeux présentés au Tokyo Game Show 2022 n’étaient bien naturellement pas disponibles dans cette build. En revanche, puisque nous parlons du contenu du jeu, on a pu squatter deux nouveaux stages : Carrier Byron Taylor (le niveau emblématique de Guile) et Tian Hong Yuan (qui s’inspire clairement de la Chine). Petit détail amusant : lorsque l’on n’incarne pas Guile dans sa propre arène, on peut l’apercevoir parmi les spectateurs qui assistent au combat.


Notre degré d’attente
Ce second rendez-vous avec Street Fighter 6 n’a fait que confirmer nos premières impressions, à savoir un épisode sûr de ses forces qui prend désormais un malin plaisir à dévoiler progressivement son contenu. Le lancement chaotique de Street Fighter 5 semble avoir servi de leçon, et en impliquant des commentateurs dans le développement du jeu (Jeremy ‘Vicious’ Lopez et Aru ont récemment été rejoints par Steve ‘TastySteve’ Scott et James Chen), l’éditeur japonais montre qu’il souhaite se réconcilier définitivement avec la communauté. À moins d’un faux-pas venant tout flinguer avant sa sortie prévue en 2023, on voit mal Street Fighter 6 ne pas s’imposer comme l’une des nouvelles références de la baston.

Réagir à cet article Réagir à cet article


Autres articles

Street Fighter 6 : Capcom introduit les commentateurs japonais, ça a tout de suite plus de patate On le sait, parmi les grosses nouveautés apportées à ce Street Fighter 6, il y aura la présence de commentateurs in-game et en temps réel pour dynamiser les combats. 19/09/2022, 10:43
Street Fighter 6 : Capcom dévoile l'identité des 18 personnages au lancement en vidéo On pensait que Capcom allait attendre un autre événement de taille plus tard dans l'année pour nous révéler la suite de ses combattants, mais l'éditeur japonais a tout lâché dans un stream. 16/09/2022, 18:17