Test également disponible sur : PC - Xbox One

Test SuperHOT : le FPS le plus innovant de ces 10 dernières années !

Test SuperHOT sur PC Hit JeuxActu
La Note
note SuperHOT 18 20

SuperHOT est probablement l'un des meilleurs FPS de ces dix dernières années grâce notamment à son gameplay inédit et complètement novateur. Imaginez un univers où le temps ne s'écoule que lorsque vous vous déplacez ou que vous utilisez les commandes, le reste étant en perpétuel ralenti. Inverser le concept du bullet time, c'est aussi simple que ça, mais cela offre un nombre hallucinant de possibilités en mettant en exergue les différents composants du genre. Vous pouvez aller vous en sortir en étant un maître des déplacements, un maître du tir, où en combinant le tout à la fois. Mais attention, pas de précipitation puisque pour s'en sortir, il va falloir beaucoup observer et anticiper. Un FPS avec des faux-airs de jeu d'échecs, voilà ce qu'a réussi à réaliser l'équipe de développement de SuperHOT. Avec un contenu conséquent et un prix de vente maîtrisé, on ne doute pas du succès du jeu qui devrait rapidement devenir culte auprès des fans de FPS.


Les plus
  • Gameplay novateur
  • Simple et plein de possibilités
  • Scénario intéressant
  • Contenu conséquent
  • Prix raisonnable
Les moins
  • Mode solo vraiment très court
  • Claviers QWERTY imposé


Le Test

Initialement développé lors du 7 days Game Jam de 2013, SuperHOT a réussi à franchir toutes les étapes du parcours du combattant qui sépare un projet indépendant petit budget de la sortie d'un jeu en version commerciale. Une fois le concept développé , il fut proposé tout d'abord comme une démo tournant sous Unity dans vos navigateurs Web, JEUXACTU vous en avait d'ailleurs parlé à cette époque. Adoubé par les joueurs sur le Steam Greenlight en septembre 2013 et financé par suffisamment de backers sur Kickstarter en mai 2014, SuperHOT est aujourd'hui une réalité. Prévu également sur Xbox One et compatible avec la réalité virtuelle, le FPS de SuperHot Team est disponible sur PC depuis quelques jours. L'occasion de vous donner notre verdict.


SuperHotSi vous n'avez jamais entendu parler de SuperHOT, sachez qu'il s'agit-là d'un FPS au gameplay révolutionnaire. Si les déplacements ou le maniement des armes n'ont rien de neuf, le jeu tire sa force d'un concept inédit, celui où le temps ne s'écoule que lorsque vous êtes en mouvement. Imaginez-vous dans la peau de Neo dans Matrix lorsqu'il slalome entre les balles, mais en permanence et vous aurez une meilleure idée de la chose. Pour ce qui est du reste, on navigue en terrain connu avec pour commencer les déplacements classiques du personnage via les touches ZQSD, tandis que la caméra est gérée par la souris. On peut bien sûr tirer en cliquant et sauter avec la barre espace. Bref, que du très traditionnel. Sauf que chaque commande effectuée fait s'écouler le temps plus rapidement, puisqu'une sorte de bullet time extrêmement ralenti régit la vie dans SuperHOT. Du coup, un saut accélère le temps en vitesse réelle le temps que vos pieds aient touché le sol, tandis que les mouvements de caméra et les déplacements permettent d'accélerer le temps de manière plus mesurée. Il faut donc jauger avec minutie la pression sur les touche touches ou via les gestes, au risque de rater un peu de l'action. Au niveau des mécaniques de jeu, là aussi, SuperHOT respire le classicisme à plein nez puisqu'on évolue dans des niveaux assez étriqués au design très épuré façon noir et blanc, tandis que les ennemi apparaissent en rouge, histoire de bien nous signaler le danger.

 

INNOVANT, ÉTONNANT, BLUFFANT

 

SuperHotMalgré cet aspect minimaliste, SuperHOT est une réussite visuelle et sa direction artistique rappelle aussi bien Killer7 que Mirror's Edge. D'ailleurs, histoire d'aller jusqu'au bout de leur délire, les développeurs ont opté pour des morts également stylisées avec des ennemis, qui se désagrègent en une myriade de particules, à l'image d'un verre qui éclate en plusieurs fragments. L'habillage du jeu est aussi très inspiré puisqu'on navigue dans des menus rappelant ceux de DOS. Quant aux cinématiques, elles prennent aussi le contre-pied de proposer un rendu graphique old school en 8-bit bien pixellisées, ce qui contraste encore plus le cœur de la partie. Le fait que le gameplay de SuperHOT soit ralenti en permanence oblige le joueur à penser comme un joueur d'échecs, en anticipant les mouvements possibles de chaque ennemi qu'il faudra mettre hors d'état de nuire sans subir le moindre coup. En effet, à la moindre balle ou coup de poing encaissé et c'est le game over assuré. Tout l'art de cette production polonaise consiste donc à deviner les actions tout en économisant chacun des déplacements du personnage, histoire d'avoir toujours le temps de tout bien analyser, des fois qu'un ennemi se retrouve dans nos dos sans qu'on l'ait vu.
 

Tout l'art de cette production polonaise consiste donc à deviner les actions tout en économisant chacun des déplacements du personnage, histoire d'avoir toujours le temps de tout bien analyser...


SuperHotD'ailleurs, pour tuer un ennemi, il existe plusieurs manières de le fire. Soit en l'enchaînant avec 4 ou 5 coups de poing, soit en récupérant une arme. Chaque adversaire touché par un coup de poing ou par un objet contondant qu'on lui aura lancé à la figure (télé, bouteille, arme vide) lâchera son arme sous l'effet de surprise, avant de foncer la ramasser. A vous de mettre ce laps de temps à profit pour la lui chiper, et ensuite le tuer comme il faut. Encore une fois, tout est question d'anticipation et de timing étant donné qu'il est impossible de recharger ses armes. Un pistolet dispose ainsi de 5 balles, et il est important de le remplacer une fois les cartouches tirées. Plus facile à dire qu'à faire quand le nombre de balles en vol augmente, puisque là aussi, il est important d'anticiper en limitant les déplacements, afin de tout esquiver en continuant à zigouiller les ennemis. D'ailleurs, si un pistolet ne tire qu'une seule balle à chaque fois, sachez que les fusils de chasse offrent deux coups, chacun lâchant un meurtrier nuage de grenaille. Efficace mais difficile à esquiver quand ce dernier arrive dans notre direction, d'autant que le personnage ne peut pas se baisser. Enfin, quant aux fusils d'assaut, ils envoient des volées de 4 cartouches à chaque tir, et là aussi, l'environnement peut se retrouver rapidement saturé de bastos.

 

CHAUD PATATE !

 

SuperHotUne saturation qu'il est possible de mettre à profit par les déplacements puisqu'il est tout à fait possible de se débrouiller pour qu'un ennemi vienne se placer sur la trajectoire d'une balle. Le bouclier humain par la ruse, voilà un autre des grands plaisirs de SuperHOT. Pour les adeptes du corps-à-corps, sachez que plusieurs armes sont présentes, qu'il s'agisse de la batte de base-ball, de la perceuse ou bien du jouissif katana. D'ailleurs, les joueurs les plus ninjas dans l'âme peuvent se servir de l'arme fétiche des samouraïs afin de découper les balles, au prix de la lame qui finit par se briser après quelques excès. Bref, SuperHOT propose un gameplay incroyablement addictif et novateur qui permet nombre de fantaisies et dont on n'a clairement pas encore atteint les limites après une quinzaine d'heures passées sur le jeu. D'ailleurs, au niveau du contenu, sachez que l'on n'est pas volé, même si le jeu semble limité sur ce point lorsqu'on le lance. La raison est simple, tout se débloque au fur et à mesure.
 

Bref, SuperHOT propose un gameplay incroyablement addictif et novateur qui permet nombre de fantaisies et dont on n'a clairement pas encore atteint les limites après une quinzaine d'heures passées sur le jeu.


SuperHotIl vous faudra ainsi commencer par le mode campagne qui, même s'il est très court (on l'a plié en trois heures), propose un scénario convaincant (un mélange de métarécit et de The Stanley Parable) et dont on ne dévoilera rien ici pour ne pas gâcher la surprise. En fait, il faut le considérer comme un tutoriel qui vous initie aux mécaniques de jeu, tout en vous faisant découvrir les différentes arènes existantes. Une fois la campagne pliée, l'avalanche de modes est mis à disposition, qu'il s'agisse du mode Survie, d'un mode chronométré (terminer le niveaux en moins de X secondes, sachant que chaque mouvement coûte du temps), un mode poings nus seulement, katana seulement, traversez le niveau sans tuer, etc.  Ajoutez à cela une plateforme coopérative qui permet de partager en ligne vos plus beaux replays (disponibles automatiquement en fin de partie) et vous disposez probablement du meilleur FPS depuis Tribes Ascend et son concept de ski. et Tout n'est pas parfait néanmoins, on pestera sur l'impossibilité de changer les commandes, ce qui signifie que les joueurs devront impérativement passer leur clavier en mode QWERTY pour pouvoir profiter des touches classiques (Alt+Shift pour passer de l'un à l'autre), et de certaines fonctionnalités encore absentes comme la compatibilité VR. Mais les développeurs ont promis de continuer à alimenter le titre via des mises à jour gratuites : il n'y a donc plus qu'à attendre.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Joyeux



Autres articles

SuperHot : après la Switch, c'est Stadia qui accueillera le génial FPS Cette journée aura décidément fait honneur à SuperHot : juste après avoir annoncé sa venue sur Switch, SuperHot ira également shooter des mobs sur l'intriguante plateforme de Google, Stadia. D'ailleurs, hop, en voici un trailer. 19/08/2019, 19:24
Superhot : le jeu s'annonce sur Switch avec un trailer qui éclabousse Comme l'on pouvait s'y attendre, le très cool Superhot s'invite sur la fameuse machine nomade de Nintendo : pour fêter cela comme il se doit, voici un premier trailer de cette expérience farfelue mais Ô combien jouissive... 19/08/2019, 15:55


Derniers commentaires
Par NovapolisJade le Mardi 1er Mars 2016, 21:18
L idee est sympa mais le fait que tout tourne autour au detriment de la realisation ainsi que d autres interractions classique de qualité c est dommage on dirai une demo de jeu independant avorté ... dommage peut etre que le prochain sera une tuerie avec plusieurs possibilites et sur une base classique de qualité.

Répondre
-
voter voter

Par amiga112 le Lundi 29 Février 2016, 18:50

likeSmall 7
Je l'ai trouvé très bon, mais troooop court ... "snif" ! :) PS: il y a pleins de petites choses à découvrir à partir du menu ! :p

Répondre
-
voter voter
1

Par Ps4mean le Lundi 29 Février 2016, 13:59
1080 p et 60 FPS playonly.

Répondre
-
voter voter
1

Par jck le Lundi 29 Février 2016, 8:20
sur Windows 10 : touche Windows + Espace

Raccourci beaucoup mieux. Perso j'ai désactivé le Alt+Shift car c'est souvent utilisé dans des logiciels et du coup je switchais par inadvertance (et j'ai déjà vu pas mal d'utilisateurs crier à l'aide ou appeler le service technique car leur clavier était "bloqué" en qwerty)


Répondre
-
voter voter

Par mil3s le Dimanche 28 Février 2016, 20:26
Quand dans votre test vous indiqué dans les points negatif "clavier QWERTY imposé"... alt+MAJ permet de changer le type de clavier en cours de partie quelque soit le jeu...
je considère pas vraiment çà comme un point negatif mais bon


Répondre
-
voter voter

Par Akhtalon le Dimanche 28 Février 2016, 20:03
Roc, voila bien une réponse digne d'une personne qui juge un jeux a ses graphisme ...

Les graphismes bien que minimaliste , ce jeux est incroyablement bien produit , la sensation de mouvement et de changement de temp sont trés interressante ...

La formule marche bien , et le dynasmisme dans ce monde épurée permet de voir clair dans les moments d'actions .

Et puis les jeux Triple AAA au graphisme plus que poussé mais qui n'amene rien en termes d'innovation depuis 5 ans, ni en termes de gameplay et encore moins de fond ... Ce Fps , amene un vent de fraicheur dans tous ca ^^


Répondre
-
voter voter
2

Par Xefray le Dimanche 28 Février 2016, 18:55

likeSmall 22
L'innovation est cool mais le reste °_°

Répondre
-
voter voter

Par mario59 le Dimanche 28 Février 2016, 18:44
coollll jeu de qualité sur xbox one °.*

Répondre
-
voter voter

Par Roc le Dimanche 28 Février 2016, 18:42
Vous appelez ça un jeu? Ils ont dépensé combien pour développer les persos+décors? 100 euros? Mdr!!! Non merci...

Répondre
-
voter voter
2

>> Voir les 9 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*