Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - XBOX Series X

Test Disney Dreamlight Valley : une très belle alternative à Animal Crossing sur PS4

Test Disney Dreamlight Valley : une très belle alternative à Animal Crossing
La Note
note Disney Dreamlight Valley 16 20

Prenez une grosse dose d'Animal Crossing, rajoutez-y une pincée de Stardew Valley, mélangez le tout dans un chaudron Disney, et vous obtiendrez Disney Dreamlight Valley ! Si la recette a initialement des airs de projet marketing sans âme destiné à surfer sur les tendances du moment, le produit final s'avère en réalité étonnamment efficace et attachant. On ne s'y attendait vraiment pas, mais partir à la pêche avec Dingo, cueillir des fruits avec Mickey, commercer avec Picsou ou encore cuisiner avec Rémy s'avère à la fois amusant et relaxant. Et l'aspect free-to-play ne se ressent pas trop, car le jeu est globalement généreux en ressources et activités. Même les plus allergiques à l'empire américain de l'Oncle Walt et aux ambiances "feelgood" pourraient bien se laisser séduire !


Les plus
  • Les plus célèbres personnages Disney et Pixar sont là
  • Une ambiance très bon enfant, mais pas niaise
  • Le scénario et le fil de quêtes conduisent efficacement le joueur
  • Les différentes ressources réapparaissent rapidement
  • Les packs fondateurs sont payants, mais le jeu sera gratuit en 2023
  • Ce n'est que le début, des personnages supplémentaires seront régulièrement ajoutés
Les moins
  • Quelques objectifs de quêtes pas très clairs
  • Certains joueurs rencontrent des bugs, surtout sur Switch
  • L'exploration aurait été encore plus agréable si notre avatar pouvait sauter


Le Test

A l'évocation d'une simulation de vie estampillée Disney, en mode free-to-play, et développée par Gameloft le spécialiste des jeux mobiles, notre sang n'a fait qu'un tour. Des visions de lootboxes et de graphismes approximatifs nous ont assaillis, la peur du grinding et des comptes à rebours interminables nous a envahis, et l'angoisse de devoir tester un jeu sans âme nous a submergés. Et puis nous avons lancé le jeu. Et relancé. Et re-relancé. Et à notre grande surprise, nous continuons encore d'y jouer quotidiennement !


Disney Dreamlight ValleyAutrefois, la vallée qui donne son nom au jeu était un endroit magique où vivaient en harmonie tous les personnages de la galaxie Disney et Pixar. Mais une malédiction nommée l'Oubli s'est emparée du royaume, concrétisée par l'apparition d'étranges épines nocturnes dans l'environnement, la disparition de nombreux habitants de renommée, et la perte de mémoire des quelques vedettes restantes. Bref, Dreamlight Valley a besoin d'un sauveur, et il vous appartient naturellement de remplir ce rôle. Pour cela, il faut au préalable créer un avatar. Une quinzaine de visages présélectionnés sont disponibles d'emblée, mais il est possible par la suite de modifier plus finement yeux, sourcils, nez, bouche, mâchoire, coiffure, corps, maquillage et barbe. Votre personnage gardera dans tous les cas un look cartoon typiquement Disney, ce qui s'avère évidemment bienvenu dans un tel jeu. Si la garde-robe est initialement assez pauvre, vous débloquerez tout au long de votre parcours de multiples vêtements et accessoires différents (il y en a déjà plus de 700), ainsi que de nombreux meubles et objets de décoration pour votre maison (on approche déjà des 1000). Après tout, nous sommes dans une simulation de vie, et tout l'aspect personnalisation se doit d'être riche. Mais le jeu ne se contente pas d'être un bac à sable, il bénéficie également d'une scénarisation basée sur des quêtes, des dialogues et une montée en expérience. Vos premiers pas vous feront ainsi rencontrer Merlin l'enchanteur, qui vous expliquera la situation de la vallée et vous incitera à retirer les épines nocturnes alentours, à prendre possession de votre logis, et à retrouver des outils royaux. Ce mélange entre dirigisme et liberté fonctionne parfaitement, et permet de conserver en permanence un équilibre bienvenu entre aventure classique et simulation de vie pure, grâce à des quêtes linéaires, qui débouchent au final sur des activités plus relaxantes et quotidiennes.

Disney Dreamlight Valley

 

1, 2, 3, MICKEY, DONALD ET MOI

Disney Dreamlight ValleyLes outils royaux tout juste évoqués regroupent d'ailleurs tout simplement une pioche, une pelle, un arrosoir et une canne à pêche. La première permet d'extraire des minéraux emprisonnés dans certaines roches, la seconde sert à creuser des trous dans le sol (pour éliminer des obstacles, labourer la terre ou découvrir des trésors), le troisième aide à faire pousser fleurs et légumes, et la dernière permet naturellement d'attraper de nombreux poissons (ainsi que des algues ou des bottes à l'occasion). D'autres activités sont également disponibles, à commencer par la prise de clichés, puisqu'un appareil photo vient rejoindre les quatre autres outils dans la roue de sélection rapide. Il offre différents cadrages, le plus emblématique étant bien évidemment la pose selfie. Par ailleurs, des stations d'artisanat permettent de fabriquer de multiples objets, tandis que le moindre four croisé dans une maison vous permettra de concocter de bons petits plats, à déguster pour regagner de l'énergie, à vendre pour s'enrichir, ou à offrir aux habitants de la vallée pour renforcer leur amitié. La cuisine est déjà riche de 164 plats différents, et si certaines recettes sont offertes via des livres à dénicher dans les décors, il vous appartiendra d'être créatif pour en découvrir certaines autres. Qu'il s'agisse de la cuisine ou de la pêche, les mini-jeux sont à la fois simples, agréables et efficaces. Il faut dire que Disney Dreamlight Valley se montre globalement très généreux et ne tire pas trop sur la corde du free-to-play. Car oui, s'il faut débourser de l'argent (ou être abonné au Game Pass) pour obtenir un pack fondateur permettant de participer à la phase d'accès anticipé actuelle, le jeu sera jouable totalement gratuitement courant 2023. Cette caractéristique pouvait d'ailleurs faire craindre le pire en ce qui concerne l'équilibrage du jeu et l'incitation à ouvrir son portefeuille, mais il n'en est rien. L'argent virtuel s'amasse assez rapidement, les "missions Dreamlight" quotidiennes sont nombreuses et faciles à remplir, et la jauge d'énergie qui nous empêche de faire certaines activités lorsqu'elle est vide se rétablit en réalité très simplement : soit en mangeant, soit en se rendant dans notre maison.

Disney Dreamlight Valley

 

"DANS LA VALLEY, OH OH, DE DONALD, LALILALA"

Disney Dreamlight ValleyIl faudra voir si cette tendance persiste dans les mois à venir et si les promesses du type "seuls des éléments cosmétiques seront payants" seront tenues mais en attendant, on prend réellement du bon temps. Franchement bien fichu, le jeu est capable de plaire même aux réfractaires à l'univers Disney. Quant aux fans, ils seront carrément aux anges. Des musiques aux graphismes en passant par les objets de décoration, tout leur rappellera la fameuse "magie Disney". Et puis se lier d'amitié aux habitants en leur offrant des cadeaux, réaliser des selfies avec des personnages qui prennent la pose, partir à la cueillette ou à la pêche avec un compagnon, ou discuter quotidiennement avec nos voisins, tout cela est d'autant plaisant et efficace quand les protagonistes en question s'appellent Mickey, Picsou ou Dingo. Ces personnages "historiques" situés en centre-ville sont loin d'être les seuls, car le jeu nous propose plusieurs biomes à débloquer, ainsi que des mini-royaumes à visiter pour convaincre la star locale de revenir dans la vallée. Actuellement le casting est ainsi composé de Merlin, Wall-E, Maui et Vaiana, Rémy (Ratatouille), Ariel, Prince Eric et Ursula (La Petite Sirène), Anna, Elsa et Kristoff (La Reine des Neiges), Mère Gothel (Raiponce), et bien sûr Dingo, Donald, Mickey, Minnie et Picsou. De nombreuses autres vedettes sont attendues à l'avenir, le vivier étant quasiment inépuisable. Dès cet automne, Scar (Le Roi Lion) et Woody (Toy Story) feront ainsi leur apparition, tandis que les rumeurs évoquent Cendrillon, Ralph, Stitch et bien d'autres pour 2023. Il n'y a donc pas grand-chose à reprocher à Disney Dreamlight Valley en dehors de quelques broutilles, telle l'impossibilité de sauter pour notre avatar, qui manque donc un peu de dynamisme. Accès anticipé oblige, il faut également faire avec certains objectifs de quêtes pas très clairs et quelques bugs, notamment sur Switch. Mais les développeurs semblent très réactifs et les petits problèmes que nous avions rencontrés en début de partie sur notre version PC (notamment l'impossibilité de terminer une certaine quête) sont d'ores et déjà corrigés. Nous sommes prêts à parier que Disney Dreamlight Valley va rencontrer un très, très grand succès !


Réagir à cet article Réagir à cet article


Autres articles

Disney Dreamlight Valley : Toy Story et Le Roi Lion s'invitent à la fiesta, infos et trailer Disponible depuis quelques jours en accès anticipé sur PC et consoles (depuis le 6 septembre pour être exact), Disney Dreamlight Valley n'oublie de communiquer sur le contenu supplémentaire à venir. 12/09/2022, 12:03
Disney Dreamlight Valley : voici comment se déroule une journée au sein du parc enchanteur Il n'y a pas que des Action-RPG, des simulations ou des jeux de courses à la gamescom 2022, on peut aussi compter sur des titres plus légers, ou du moins destinés à un public qui ne cherche pas l'adrénaline à tout prix. 26/08/2022, 17:25