Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4 - Switch

Test Blazing Chrome : Contra rempli haut la main ? sur Xbox One

Test Blazing Chrome : Contra rempli haut la main ?
La Note
note Blazing Chrome 13 20

D'un classicisme absolu, Blazing Chrome cherche avant tout à mimer les Contra et autres Metal Slug d'antan. Et cela, il le fait plutôt bien. L'action est trépidante, le pixel art plaira aux amateurs de gros pixels, on peut jouer en coop, et certains boss sont bien coriaces. Cela dit, malgré ce vibrant hommage à cette période du jeu vidéo que de nombreux joueurs chérissent tant, Blazing Chrome ne parvient jamais à aller au-delà. Absence de nouveauté, aucune prise de risque, les développeurs n'ont fait que reprendre ce qui existe déjà, sans jamais le sublimer. Du coup, le jeu se limite de fait à un public de niche, qui a déjà écumé tous les run & gun les plus cultes et qui cherche juste à s'injecter une petite dose de semi-nostalgie le temps de quelques missions. Si vous faites partie de la cible, Blazing Chrome ne vous décevra pas (à l'exception de sa faible durée de vie peut-être). Mais si vous n'êtes pas particulièrement fan de la tendance rétro, il n'y a absolument rien pour vous ici.


Les plus
  • Un hommage sympathique aux run and gun d'antan
  • Jouable en coop
  • Le générique de fin, tellement 80's
  • Nouveau type de perso débloqué une fois le jeu terminé
Les moins
  • Ça pique un peu les yeux
  • Quatre armes qui se battent en duel
  • Six petites missions
  • Absolument rien de neuf


Le Test

Il y a deux semaines, nous testions Contra Anniversary Collection, la compilation de Konami qui regroupe tous les premiers épisodes de la série Contra. Mais on peut très bien être un fervent amateur de run and gun et vouloir se mettre sous la dent autre chose que du réchauffé. C'est en tout cas ce que s'est dit le studio brésilien JoyMasher, qui nous propose avec Blazing Chrome un nouveau titre du genre. Attention, on a bien dit nouveau, pas novateur...


En quelques images légèrement animées et Blazing Chromeextrêmement pixelisées, la séquence d'introduction nous apprend que nous nous trouvons au vingt-deuxième siècle, que la guerre fait rage entre les humains et les robots et… c'est à peu près tout. Qu'on se le dise, on est là pour dessouder de la ferraille et pas pour entamer une quelconque réflexion métaphysique (petite note pour l'équipe chargée de la localisation française du jeu en passant : ferraille ne s'écrit pas "féraille"…). Le scénario timbre-poste n'a en réalité absolument aucune importance, il s'agit juste d'un prétexte pour tirer sur tout ce qui bouge. En ce qui concerne les protagonistes, un choix purement cosmétique est laissé au joueur, qui peut contrôler une guerrière humaine nommée Mavra ou bien Doyle, un robot renégat. Une fois la sélection faite, c'est parti pour un run and gun dans la plus pure tradition du genre. Pour le meilleur comme pour le pire, Blazing Storm ne cherche en effet jamais à s'éloigner de ses modèles, Contra et Metal Slug en tête. Le gameplay nous propose huit directions de tir, des déplacements essentiellement horizontaux, un saut des plus classiques, la  possibilité de s'accroupir et d'effectuer des roulades, ainsi qu'une frappe qui permet d'éliminer en un coup certains ennemis si elle est déclenchée quand ils sont suffisamment proches (mais pas trop non plus). La prise en main est simple, et même la gestion des armes ne demande pas trop d'efforts, puisqu'il n'y en a que quatre en tout et pour tout. Au pew pew de base viennent s'ajouter un laser à chargement, un lance-grenades, et une sorte de tir continu à courte portée basé sur des boules d'énergie. Ce sont des capsules de bonus à récupérer sur les plateformes qui permettent de choisir entre ces trois dernières armes. Elles donne également accès à un bot d'attaque (tir supplémentaire et automatique), un bot de défense (qui nous offre un bouclier) ou un bot de vitesse (qui permet de se déplacer plus rapidement).

Blazing Chrome

 

COUP D'OEIL DANS LE RÉTRO

Blazing ChromeEnfin, histoire de varier un peu les plaisirs, le jeu intègre deux ou trois passages à bord d'un exosquelette, quelques séquences en moto, et un niveau représenté en fausse 3D, à la Space Harrier. Sans oublier des boss parfois bien retors. Eprouvée depuis des années, la maniabilité ne pose aucun problème, tandis que l'action fait la part belle aux réflexes. Evidemment, le jeu surfe sur la tendance du pixel art, ce qui plaira incontestablement à certains joueurs et en irritera certainement d'autres. Plus particulièrement, nous avons ici affaire à de très gros pixels, ce que seuls les plus nostalgiques seront susceptibles d'apprécier. Mais objectivement, les graphismes piquent un peu les yeux… Pour adoucir cela, il est possible d'enclencher deux filtres CRT simulant un écran cathodique, ou un filtre 5XBR qui transforme les pixels en aplats mosaïqués bien plus lisses mais totalement dénués de charme. On dénombre cinq types d'environnements différents... pour un total de six missions seulement. Autant dire que la durée de vie se limite à quelques heures, ce nombre pouvant varier selon le niveau de difficulté choisi au départ. A noter que la gestion de la difficulté est aussi rétro que le reste, puisqu'elle consiste essentiellement à faire varier le nombre de vies et de points de sauvegarde dont on dispose. Quelques bonnes surprise attendent tout de même le joueur une fois le dernier boss éliminé, à commencer par un générique de fin tout droit sorti des années 80. La victoire finale permet également de débloquer un mode miroir (pour parcourir le jeu de droite à gauche), un mode assaut de boss, et deux personnages supplémentaires, Raijin et Suhaila. De type ninjas, ces derniers diffèrent de Mavra et Doyla par leur attaque de base (une frappe chargeable plutôt qu'un tir) et la possibilité de dasher après avoir sauté. Les joueurs qui souhaitent en avoir pour leur argent auront donc intérêt à retenter l'aventure avec l'un de ces nouveaux héros. A condition de n'être pas déjà lassés par un gameplay qui, vous l'aurez compris, ne cherche jamais à innover.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux



Autres articles

Blazing Chrome : le jeu tient sa date de sortie, une nouvelle vidéo avec deux persos cachés C'est par le biais d'un communiqué officiel que The Arcade Crew et JoyMasher ont dévoilé la date de sortie de Blazing Chrome. 24/06/2019, 17:31



Derniers commentaires
Par emmelbrent le Jeudi 11 Juillet 2019, 12:07
on est à la limite du plagiat de contra 3...

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*