Rain : nos impressions sur cet OVNI PS3


A côté des grandes cérémonies et des manœuvres marketing liées à la PS4, Sony continue de soutenir une certaine démarche artistique dans le développement de titres de moindre envergure. Après Flow, Flower, Journey, ou plus récemment The Unfinished Swan, qui sont tous des expériences vidéoludiques uniques, l’éditeur sortira cet automne Rain, un jeu estampillé Sony Japan, qui nous avait intrigués il y a quelques mois lors de son annonce officielle. Nous avons pu en savoir plus sur cette nouvelle création originale en mettant les mains dessus pour la première fois.

RainRain prendra donc la forme d’un jeu d’aventure, mêlant réflexion, infiltration et plateformes. On y incarnera un jeune garçon qui a la chance de vivre au cœur d’une ville où il pleut sans arrêt (un peu comme le village d’Ame dans Naruto, ou un peu comme Paris au mois de mai, c’est à vous de voir). Sa vie prend un tournant particulier le jour où il distingue la forme d’une petite fille, dont les contours ne peuvent être aperçus que grâce à la pluie battante. Une étrange et intrigante présence qui va rapidement subir l’attaque d’une autre créature, maléfique elle, torturée, sous les yeux du petit garçon. Lancé à leur poursuite, il va pénétrer dans "leur" monde, celui où seule la pluie permet de devenir visible. Rain va donc jouer sur cette idée très simple : notre petit héros est invisible lorsqu’il est à l’abri de la pluie, mais sa silhouette se révèle quand il prend la flotte. Tout comme les monstres qui peuplent les différents chapitres du jeu, à la recherche de la mystérieuse petite fille et qui vont se révéler à nos yeux.

 

"Oh, it's raining today !"

 

RainIci, pas de fioritures inutiles. Rain se veut être un jeu qui fait avant tout appel aux émotions, à l’affect du joueur. Le bruit incessant de la pluie, une légère bande-son au piano, le joystick gauche pour se déplacer, le bouton croix pour sauter et éventuellement le bouton rond en cas d’interaction spécifique, point barre. Aucune interface d’aucune sorte ne vient encombrer l’écran du joueur : si indication il doit y avoir, elle s’inscrit sur les murs, comme une sorte de tag brumeux qui s’efface dans la minute, tout cela fort esthétiquement d’ailleurs. La narration progresse d’ailleurs exactement par le même biais, même si le joueur sera par la suite libre d’explorer des niveaux de plus en plus larges, pour y trouver des fragments de scénario supplémentaires. Très linéaire au départ, décomposé en couloirs et en pièces, le jeu devrait se diversifier en termes de gameplay et de level design au fur et à mesure. Cantonnés à un environnement urbain volontairement gris, monochrome, mélancolique, on devrait doucement se retrouver dans des environnements différents, au fil de la course poursuite avec la petite fille.

 

Rain se veut être un jeu qui fait avant tout appel aux émotions, à l’affect du joueur. Le bruit incessant de la pluie, une légère bande-son au piano, le joystick gauche pour se déplacer, le bouton croix pour sauter et éventuellement le bouton rond en cas d’interaction spécifique, point barre."

 

RainSi au départ, notre jeune héros devra s’abriter de la pluie pour éviter d’être vu par les étranges créatures qui peuplent cet étrange monde parallèle, il devra ensuite veiller à ne pas faire trop de bruit en marchant dans les flaques d’eau, à anticiper les déplacements de monstres plus intelligents, plus forts, capables de briser des obstacles ou encore de suivre ses traces de pas, même une fois à l’abri de la pluie… Le studio Sony Japan s’est même plu à jouer avec ces différents éléments, histoire de ne jamais lasser le joueur au cours des nombreux chapitres qui devraient constituer l’aventure (on nous promet une durée de vie conséquente pour un jeu PS Store) : il découvrira de nouveaux monstres régulièrement, comme ces paisibles pachydermes qui ne semblent pas porter attention au héros mais sous lesquels il peut s’abriter de la pluie, et de nouvelles interactions avec la pluie, comme ces flaques de peinture qui le rendront visibles pendant plusieurs secondes, même à l’abri. De quoi attirer notre curiosité jusqu’à l’automne 2013, où nous pourrons enfin découvrir ce titre original dans son ensemble.

 




Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef



Autres articles

Test Rain : une vraie poule mouillée ? Si la PS3 est capable d'accueillir des blockbusters ambitieux tels que The Last of Us, elle accorde également une attention toute particulière à la scène indépendante. La preuve avec Rain. 2 | 11/10/2013, 17:23
Rain : découvrez le trailer de lancement Sony Computer Entertainment prépare la sortie de Rain en dévoilant un trailer de lancement, que l'on vous laisse découvrir sans plus attendre. 01/10/2013, 09:21


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.