Test également disponible sur : PS4

Test Marvel's Iron Man VR : une assez bonne surprise au final ?

Test Marvel's Iron Man VR  : une assez bonne surprise au final ?
La Note
note Marvel's Iron Man VR 14 20
Marvel’s Iron Man VR dispose d’indéniables bonnes idées qui en font un jeu plutôt solide, en tout cas bien plus que la plupart des démos et simples expériences en réalité virtuelle qui peuplent en majorité le catalogue actuel. Après Astro Bot et Blood & Truth, Sony prouve donc sa capacité à fournir des titres “entiers” pour son PlayStation VR dont celui-ci qui, en l’occurrence, s’avère chargé de fan-service frétillant pour tous les fans de Tony Stark : après plusieurs heures d’implication, le gameplay s’avère immersif et les sensations plutôt satisfaisantes. Néanmoins, l’aventure souffre également de nombreux défauts comme une écriture fragile, parfois presque barbante à cause de Stark lui-même ; des temps de chargement nombreux et d’autant plus interminables quand un tel casque vient nous envelopper goulûment la tête ; une réalisation graphique en dents de scie avec certains environnements faiblards ou des affrontements qui ont du mal à se réinventer. Mais, encore et toujours pour contrebalancer, le plaisir irréfutable de jouer avec les ordinateurs futuristes du milliardaire en temps réel, de visiter l’héliporteur mythique du SHIELD ou de blaster ses ennemis tout en virevoltant face à la devanture d’une villa rêvée depuis toujours fait un petit quelque chose émotif évident. Un soft loin d’être parfait, donc, mais qui devrait convenir aux joueurs en quête de sang neuf et de plaisirs super-héroïques, non pas sans quelques coquilles manifestes.

Les plus
  • L'univers d'Iron Man sacrément bien respecté
  • Un plaisir croustillant de se balader dans la villa et de jouer les ingénieurs/ les milliardaires
  • Des sensations de combats efficaces et indéniables
  • Une durée de vie tout à fait honorable pour un jeu VR
Les moins
  • L'humour de Tony Stark, il va falloir faire quelque chose
  • Une écriture assez enfantine
  • Des contrôles qui manquent encore un peu de précision
  • Des maps à la réalisation graphique vraiment en-deçà
  • Des combats un peu trop répétitifs pour un bestiaire peu percutant
  • Des temps de chargement si nombreux... et si longs...


Le Test
Maintenant que la technologie de la réalité virtuelle commence à bien être installée et que Sony a écoulé plus de PS VR que n’importe qui sur le marché, de plus en plus de budget est alloué pour des projets divers et variés qui n’hésitent pas à sortir des clous. Sony Japan avait déjà mis le paquet avec son Astro Bot formidable avant que la branche londonienne  ne mise gros sur un Blood & Truth tonitruant, vite contré chez Valve en début d’année par un Half-Life Alyx qui, pour encore quelque temps, risque bien de tenir la première marche du podium. En revanche, du côté (très fructueux) des super-héros, c’est un peu le calme plat… et il y a clairement un manque à gagner. Fort de son partenariat avec Marvel après Spider-Man, Sony remet ça en ayant l’exclusivité d’Iron Man, le plus branché des super-héros qui a ainsi droit à sa grosse aventure sur PS4 ou, que dit-on, au PS VR. Voilà un rêve de gosse devenu réalité : se glisser dans la peau d’un milliardaire, virevolter entre les buildings et profiter de sa baraque sensationnelle à Malibu sans restriction… Une véritable vie de rêve ?

Marvel s Iron Man VR

Personnage le plus apprécié du Marvel Cinematic Universe, Iron-Man, aka ce bon vieux Tony Stark, est une valeur sûre. Drôle, bien bâti, intelligent et beau comme un Dieu, le héros campé par Robert Downey Jr. est devenu, aux côtés de quelques autres Vengeurs, une véritable icône de la pop-culture et une arme marketing ambulante. Toutefois, reprendre son rôle sans le fameux interprète américain est un pari risqué tant le public y est accroché : Square Enix s’essaiera à l’exercice avec son Marvel’s Avengers en septembre prochain et, avant cela, Sony a missionné Camouflaj pour Marvel’s Iron Man VR, une aventure inédite de l’homme de métal avec une nouvelle vision du protagoniste. 


STARK ACADEMY

À l’origine du sympathique République sorti en 2013, le studio Camouflaj s’était déjà fait la main sur la réalité virtuelle en rendant ce dernier compatible avec l’Occulus Quest : autant dire qu’avec Marvel’s Iron Man VR, les enjeux sont d’autant plus grands puisque Sony en fait l’une de ses grosses exclusivités aux côtés de The Last of Us Part. II et Ghost of Tsushima : nous voici donc dans la peau d’un Tony Stark aux traits inédits, tout d’abord à ses débuts lors de l’essai de sa première armure, puis cinq ans plus tard… quand les choses se gâtent. Dans son bon vouloir d’assainir la planète, Stark Industries a cessé de vendre des armes : le hic, c’est que celles-ci - des drones ultra-perfectionnés - se sont visiblement retrouvées entre les mains du Fantôme, une super-vilaine (déjà aperçue dans Ant-Man 2) remontée contre Tony Stark et prête à tout pour le faire payer. S'ensuivent alors douze chapitres alternant phases d’action et de narration/enquête ; une aventure décoiffante que l’on retiendra essentiellement… pour son fan-service.



Si l’histoire et ses rebondissements sont, sur le papier, plutôt honnêtes - et il faut le souligner - c’est plutôt l’écriture et les dialogues qui s’avèrent sacrément perfectibles. À commencer par le caractère de Tony Stark lui-même : le milliardaire a apparemment mangé un clown avarié et ses punchlines régulières provoquent des facepalms incontrôlées. Littéralement. La VF ne lui rend probablement pas honneur non plus - il n’existe pas de VOSTFR ici - et rend son personnage sympathique mais presque tout aussi agaçant : on peut heureusement compter sur la présence de deux autres figures plutôt réussies, les IA de Friday et Gunsmith qui n’arrêtent pas de se taper dessus pour un oui ou pour un non, mais ce n’est pas Pepper ou le Fantôme qui viendront arranger une narration aux dialogues grossièrement écris. Qu’importe, Marvel’s Iron Man VR dispose heureusement d’autres atouts croustillants.

Marvel s Iron Man VR


TONYTRUANT

Dans un jeu VR, ce sont clairement les sensations qui priment le plus et autant dire qu’avec les capacités d’Iron Man, il y a de quoi faire : on a là un bonhomme qui vole, qui esquive, qui tire, qui enquête et qui bidouille son armure grâce à un tas d’ordinateurs sophistiqués dans une maison sortie de vos rêves les plus fous. Oui, tout cela est possible dans le jeu vidéo et Camouflaj a bien tenu à s’appliquer sur chacun de ses points. Comment expliquer ce certain frémissement lors du premier essai de l’armure, se déployant tout autour de votre corps fébrile avant d’approcher, enfin, l’ATH mythique de ce casque futuriste ? Il s’agit là d’un véritable plaisir, à n’en pas douter, vite rejoint par d’autres mécaniques fidèles à Iron Man. Ainsi, on lèvera la paume de nos mains pour tirer avec nos blasters ; on visera avec nos poignets pour lancer nos missiles ; on frappera le sol de notre poing métallique implacable ou réunira toute la puissance de notre cœur artificiel pour un jet d’énergie ultime.

Marvel s Iron Man VR


Le vol, lui aussi, est une mécanique principale de gameplay qui demandera une certaine appréhension, réagissant à l’inclinaison des mains et à la pression des gâchettes. Il est en tout cas sûr d’une chose : Marvel’s Iron Man VR ne se laisse pas dompter comme ça et il faudra s’impliquer plusieurs heures avant d’en assimiler les rouages pour se mouvoir et se battre correctement. De façon générale, les développeurs ont su retranscrire correctement les gestes principaux du super-héros sur les PS Move, aussi bien les boutons de ceux-ci ne s’avèrent pas optimaux pour certains gestes et pourront être, parfois, confus. Au final, c’est surtout le vol qui sera le plus difficile à manier : ici, aborder des virages à angle droit à toute berzingue s’annonce particulièrement compliqué - il en est de même pour tous les déplacements précis et rapides - tandis que les loopings et autres cabrioles du genre sont impossibles pour des raisons d’ergonomie évidentes. En bref, incarner Iron Man est grisant… mais pas nécessairement accessible. Un gameplay plutôt solide, loin d’être facilement digeste néanmoins, mais toutefois rattrapé par d’autres séquences plus posées assez agréables. 

Marvel s Iron Man VR


CINÉMA MKII

Ainsi, entre deux missions d’actions dans lesquelles il sera demandé d’affronter des dizaines de drones - d’ailleurs, on regrette de n’affronter que ce genre d’ennemis très générique (ou presque) - Tony Stark rentrera dans sa base, enquêtera dans certains lieux ou s’en ira rendre visite à des figures bien connues. C’est ainsi que se structure l’aventure : des séquences d’action aérées de séquences narratives, idéales pour reposer son cerveau et ses nerfs vite mis à l’épreuve. Il est ainsi possible de visiter la baraque de Tony Stark et d’y faire quelques activités annexes - du lancer de basket, frapper dans un sac, se faire un shaker - et, surtout, améliorer son équipement. Grâce aux points d’amélioration obtenus lors des missions ou des parcours de voltige optionnels - il y en a pour tous les lieux que vous visiterez - il sera possible d’upgrader son armure et d’équiper telle ou telle partie avec un objet spécifique. Deux sets d’armure sont ainsi disponibles pour s’adapter aux situations et tout se fera depuis le hub : il en est de même pour étudier ses ennemis grâce à des plans holographiques ou choisir ses missions sur un immense globe virtuel. Cela parait bête à dire mais jongler entre ces différents “menus” en temps réel, à la main comme le ferait exactement Tony Stark sur grand écran, a un petit côté jubilatoire. C’est quand-même chouette, la réalité virtuelle. 

Marvel s Iron Man VR


AÏE-RON MAN

En revanche, d’autres petits points viennent entacher l’expérience. Le premier, c’est clairement une certaine répétitivité lors des combats qui ne parviennent pas à se renouveler suffisamment. De temps à autre, on nous glisse un objectif mineur pour diluer les gunfights - retirer un générateur, débloquer une porte, etc. - mais les affrontements perdurent souvent trop longtemps, d’autant plus que le bestiaire manque sacrément de charisme. Un problème qui n’est pas arrangé par certaines mises en scène hachées qui viennent alourdir l’action. De nombreux fondus au noir sont présents dès lors qu’une scène est scriptée, et ce pour des gestes pourtant mineurs : on a alors la sensation de se retrouver sur des rails  peu spectaculaires alors que leur potentiel hollywoodien n’est clairement pas à prouver. La scène de l’avion du début, où l’on se retrouve dans un jet privé en pleine dégringolade, en est un premier exemple flagrant !

Marvel s Iron Man VR


Cela va de pair avec des temps de chargement nombreux et interminables et une technique souvent en dents de scie, s’appuyant sur des décors à la modélisation minime, que l’on retrouve aussi pour certains ennemis lambdas. Mêmes s’ils sont souvent très lisses, les environnements intérieurs (et donc narratifs) restent clairement les plus convaincants, laissant certaines arènes extérieures sur le carreau avec des années de retard. Bien sûr, on sait que réaliser un jeu en réalité virtuelle exige certaines concessions - de plus, le PlayStation VR commence à accuser son âge - et certains lieux comme l’hélitransport du SHIELD procurent quelques frissons de fans inévitables… mais l’ensemble reste inégal. En tout cas, on ne pourra pas reprocher à Marvel’s Iron Man VR ne pas être généreux puisqu’il demande entre 7 et 10 heures de jeu pour être terminé, la durée de vie variant selon le niveau de difficulté et votre volonté à faire, par exemple, tous les parcours de voltige optionnels ou le niveau supplémentaire débloqué à la fin. Un jeu plus complet qu’on ne le pensait en le lançant la première fois - pas nécessairement varié cependant, attention - mais qui tend à prouver la crédibilité grandissante des titres VR dans le paysage vidéoludique. 


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef



Autres articles

Test Marvel's Iron Man VR : le dernier grand jeu PS VR ? Notre verdict en vidéo Sorti le 3 juillet 2020 sur PS4 et uniquement jouable avec le PlayStation VR, Marvel's Iron Man VR est-il vraiment le dernier grand jeu développé spécialement pour le casque de réalité virtuelle de Sony ? 11/07/2020, 15:53
Marvel's Iron Man VR : un trailer de lancement avec du gameplay dedans, les fans devraient apprécier Compte tenu que Marvel's Iron Man VR débarquera demain sur PS4, Sony Interactive Entertainment et Camouflaj proposent de découvrir le trailer de lancement du jeu. 02/07/2020, 08:10


Derniers commentaires
Par Rex 63 le Mardi 7 Juillet 2020, 10:40
Pas d'articles sur les 30min de galeplay sur Youtube ?
Peur de vous faire griller par Ubisoft ou les lecteurs ? ;)


Répondre
-
voter voter
1

Par kalima le Mardi 7 Juillet 2020, 9:58

likeSmall 20
Ce n'est pas vraiment le psvr qui est limité mais la ps4 qui accuse son âge, le psvr au final c'est un ecran.

Répondre
-
voter voter

Par Tetsumiyo le Mardi 7 Juillet 2020, 0:36

likeSmall 47
C'est cher payé dis donc pour un jeu aussi limité, j'ai testé chez un pote et franchement je trouve que les sensations n'y sont pas, la vue est restreint et Tony Stark est juste méga lourd

Répondre
-
voter voter

Par PSVR_Love le Lundi 6 Juillet 2020, 17:00
il en avait tellement marre que les 5 heures de durée de vie lui ont paru honorables. lol

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*