No Straight Roads : on y a rejoué, c'est toujours aussi prometteur !


No Straight Roads : on y a rejoué, c'est toujours aussi prometteur !

Annoncé initialement lors du Tokyo Game Show 2018, No Straight Roads avait fait tourner les têtes avec sa promesse d’un jeu orienté autour de la musique, sans être pour autant un jeu de rythme. Réalisé par le studio Metronomik en Malaisie, le titre peut compter sur plusieurs développeurs de talent dont Wan Hazmer, lead game designer de Final Fantasy XV, ainsi que Daim Dziauddin, Concept Artist de Street Fighter V. Nous avons eu l’occasion de voir à nouveau ce jeu lors d’une session à la PAX East de Boston. Sans plus attendre, voici nos impressions.


No Straight RoadsSi vous n’avez jamais touché à No Straight Roads, laissez-nous éclairer votre lanterne. Dans une cité futuriste appelée Vinyl City, un gouvernement totalitaire oppresse la population et maintient l’ordre en imposant l'EDM (Electronic Dance Music), tout en proscrivant toute autre forme musicale. Face à cet ordre trop présent,  deux rockeurs décident de remettre les gros riffs de guitare et les percussions énervées au goût du jour. Bien que la composante sonore soit un des points clef du jeu, No Straight Roads n’est absolument pas un jeu de rythme, mais bien un titre orienté action / RPG puisqu’on va devoir se taper en utilisant les instruments de nos deux personnages. Précisions d’ailleurs que lors de notre démo, Zuke et Mayday étaient disponibles en permanence, et qu’il était possible de passer de l’un à l’autre à volonté, afin de profiter de leurs spécificités. Bien qu’on ignore concrètement quels perks étaient attribués à chacun de nos persos, les développeurs nous ont expliqué que le combat de boss qui nous attendait se situait en gros à la moitié du jeu. Tout commence lorsqu’on entre dans un auditorium de musique classique dans lequel se produit un enfant, prodige du piano appelé Yinu. Forcément, l’entrée de nos deux héros se fait avec fracas, ces derniers n’hésitant pas à se moquer ouvertement du jeune homme, et jouant à fond leur rôle de rebelles.

 

PUNK IS NOT DEAD

 

No Straight RoadsVexé par ce dédain affiché envers la musique classique, Yinu engage le combat et attaque nos deux héros à grand renfort de notre de musique. Noires et Croches  fusent dans notre direction, et la première partie du défi va donc nous demander d’éviter ce bullet hell de notes de musique qui fusent de toutes parts.  Bien que le gameplay de nos musicos n’ait pas besoin d’être en rythme, on se rend rapidement compte que la bande son va avoir une grande importance dans le combat. En effet, l’ennemi nous envoie ses attaques en fonction du tempo de la musique. Cette dernière va d’ailleurs évoluer au fur et à mesure de l’affrontement, délaissant ses accents EDM pour basculer de plus en plus radicalement vers le rock, à mesure que la barre de vie du boss s’amenuise. Chaque membre du groupe va pouvoir utiliser son instrument pour attaquer au corps à corps, ou bien envoyer des notes de musiques qu’on prendra soin de collecter sur le terrain. Batteur, Zuke est globalement plus un perso de soutient, assez peu efficace avec ses baguettes, il est néanmoins assez efficace à distance. D’ailleurs, son pouvoir lui permet de transformer les projecteurs qui cernent la scène en de petits ventilateurs qui permettent de générer encore plus de munitions. Mayday semble plus incarner le tank avec sa grosse guitare électrique aux formes acérées, et ses pouvoirs nettement plus offensifs. Avec elle, le dispositif d’éclairage va se transformer en mini tourelles, sachant qu’on pourra même upgrader ces dernières en lance-roquettes. Chaque gadget converti disposera bien sûr d’une durée de vie assez réduite, et il faudra donc trouver le bon équilibre entre création d’éléments offensifs et combat direct.

 

Sans être techniquement impressionnant du fait de graphismes assez simples, le jeu dispose toutefois de sa propre âme soulignée par une direction artistique assez inspirée et épaulée par une bande-son réellement plaisante.

 

No Straight RoadsAprès quelques instants de combat, la mère de Yinu vient voler au secours de son rejeton, et marque une nouvelle phase du combat. Bien que rien ne change dans les grandes lignes, les patterns se trouvent chamboulés, tandis qu’il va toujours falloir utiliser les mêmes ficelles pour pouvoir infliger un maximum de dégâts à maman et son fiston. La famille va ainsi lutter un bon moment, via un combat qui se découpe au finale en 4 phases distinctes, chaque étape étant de plus en plus dangereuse pour la santé de notre groupe de rock. On va devoir ainsi esquiver des attaques de zone qui prennent la forme des marteaux d’un piano, dont le choc est également calé en fonction de la musique. Une fois le boss au bout de sa vie, les Bunk Bend Junction auront la possibilité de réaliser un finish move spécifique à chaque boss appelé Showstopper qu’on déclenche en appuyant simultanément sur les deux sticks de la manette. Sans être techniquement impressionnant du fait de graphismes assez simples, le jeu dispose toutefois de sa propre âme soulignée par une direction artistique assez inspirée et épaulée par une bande-son réellement plaisante. Reste que pour l’instant le gameplay nous semble assez générique, tout comme la structure du boss-fight que nous avons pu vivre. Bien sûr, il ne s’agit que d’une première démo, mais on espère que le titre nous réserve d’autres surprises afin de se démarquer plus radicalement de la masse de titres déjà disponibles sur le marché.


Notre degré d’attente

Désormais attendu pour la fin du mois de juin, No Straight Roads est un jeu intéressant à plus d'un titre. De par sa DA tout d'abord, son univers chatoyant, ses personnages loufoques, mais aussi son approche de la musique dans le jeu vidéo, avec une attention toute particulière portée à la bande-son. Celle-ci se montre à la fois variée et dynamique, puisque passant de l’EDM au Rock au fur et à mesure que l’on combat l’influence de la méchante Tatiana, PDG de NSR et dirigeante de Vinyl City. La direction artistique est également un véritable point fort du jeu, avec une identité assez forte et un style graphique plutôt séduisant. Côté gameplay, No Straight Road semble jouer sur plusieurs tableaux, avec un aspect aventure pas déplaisant, des boss-fights qu'il faudra appréhender selon le rythme des musiques, mais aussi un aspect plus chill via l'exploration dans Vinyle City. Vous l’avez compris, il faut garder un œil sur No Straight Roads, un jeu qui pourrait bien tirer son épingle du jeu lors de sa sortie le 30 juin prochain.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Furieux



Autres articles

Test No Straight Roads : quelques petites fausses notes mais un vrai capital sympathie ! Premier jeu de Metronomik, studio malaisien dirigé par le game designer de Final Fantasy XV, No Straight Roads est un jeu d'action qui met la musique au centre de son expérience. Un pari 6 | 25/08/2020, 10:12
No Straight Roads : un trailer de lancement tout en musique Metronomik prépare la sortie de No Straight Roads en nous dévoilant aujourd'hui le trailer de lancement de son dernier jeu musical. On y découvre le duo de héros Zuck et Mayday en plein combat dans les rues de Vinyl City. 24/08/2020, 16:59


Derniers commentaires
Par MJMC le Lundi 30 Mars 2020, 10:36
à 30€ je pense que je pourrais être intéressé, mais sur Switch

Répondre
-
voter voter

Par tikisweaty le Dimanche 29 Mars 2020, 20:40
La DA est sympa, maintenant le jeu a l'air un peu simpliste j'ai l'impression

Répondre
-
voter voter

Par GiantCOCO le Samedi 28 Mars 2020, 10:16

likeSmall 13
Goku77 a écrit:Et en plus voix françaises de ouf avec une partie du cast de DB et Donald Reignoux !


y a aussi Julien Chièze par contre et ça c'est pas ouf :lol:


Répondre
-
voter voter

Par Goku77 le Samedi 28 Mars 2020, 8:42
Et en plus voix françaises de ouf avec une partie du cast de DB et Donald Reignoux !

Répondre
-
voter voter

Par tikisweaty le Samedi 28 Mars 2020, 8:36
je connaissais pas mais ça a l'air sympa, différent des AAA de d'habitude

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*