Microsoft-Activision : Call of Duty continuera de sortir sur PlayStation, le patron de Xbox rassure tout le monde


Microsoft-Activision : Call of Duty continuera de sortir sur PlayStation, le patron de Xbox rassure tout le monde
Rachetée en début de semaine pour une somme astronomique flirtant les 70 milliards de dollars, l'entité Activision-Blizzard passera pavillon Microsoft / Xbox d'ici à 2023, le temps que la procédure de rachat soit finalisée. Une telle manoeuvre commerciale a évidemment soulevé de nombreuses questions ; celle du monopole bien sûr, mais aussi de l'existence de toutes les licences appartenant à Activision et Blizzard sur les autres plateformes. Ce fut d'ailleurs un des sujets les plus brûlants sur les réseaux sociaux, notamment concernant la licence Call of Duty, l'une des plus jouées dans le monde. Un porte-parole de Sony s'est même manifester quant aux engagements à honorer, et qui a donc pousser Phil Spencer, le patron chez Xbox à intervenir de manière officielle. C'est par le biais d'un tweet que le désormais grand manitou à la marque verte fluo a tenu à rassurer ses interlocuteurs du marché, mais aussi les différentes communautés de joueurs : Non, Call of Duty ne deviendra pas une exclu Xbox et les jeux continueront de sortir sur PlayStation. De quoi faire redescendre la pression auprès des personnes qui voient un tel rachat d'un mauvais oeil.

 

J'ai eu de bons échanges cette semaine avec les patrons de Sony. J'ai confirmé notre intention d'honorer tous les accords liés à notre acquisition d'Activision-Blizzard et notre envie de maintenir Call of Duty sur PlayStation. Sony est un acteur majeur de notre industrie et nous estimons notre relation.


De la même manière que certains jeux Bethesda Softworks, Microsoft sait pertinnement que rendre toute licence rachetée exclusive à leur plateforme n'est pas forcément un mauvais move, mesurant le risque de les faire passer pour les grands manipulateurs avec ce genre de manoeuvre. En revanche, il est certain que la firme de Redmond en profitera pour tirer avantage, comme récupérer les exclusivités temporaires sur les DLC ou les contenus supplémentaires, imposer de passer par le Xbox Game Pass pour jouir de titres moins chers, en maintenant par exemple des tarifs bien plus élevés chez son concurrent Sony. Tout est possible.


Réagir à cet article Réagir à cet article


Autres articles

Xbox : quand Microsoft a refusé l'une des plus grosses exclusivités PS4 et PS5 Avant que le jeu ne soit un carton planétaire et qu'il batte pavillon PlayStation, Marvel avait d'abord approcher Microsoft pour leur proposer un partenariat exclusif. Collaboration qui n'a jamais eu lieu. 23/05/2022, 12:01
Xbox : un brevet de Microsoft qui remet en cause les jeux physiques ? Explications Microsoft a récemment déposé un brevet qui, à l'avenir, pourrait remettre en cause les jeux physiques. On vous explique tout juste là. 12/05/2022, 09:54