Call of Duty Black Ops Cold War : on a poncé le multi, nos impressions clavier/souris en mains


Call of Duty Black Ops Cold War : on a poncé le multi, nos impressions clavier/souris en mains

Après avoir pu découvrir le mode solo de Call of Duty : Black Ops Cold War il y a quelques semaines, nous avons cette fois-ci pu mettre la main sur le mode multijoueur, lui aussi très attendu. Comme avec chaque opus, le multi est une part très importante du jeu, et ça l’est encore plus avec l’emphase mise sur ce mode depuis Modern Warfare, et l’arrivée du Battle Royale Warzone. Pas question de se louper pour Treyarch donc, et pour nous prouver que l’exercice est maîtrisé, nous avons pu jouer plusieurs heures sur la version PC du jeu, réalisée par les développeurs de chez Beenox. Nous avons donc découvert le jeu en 4K, sur notre PC de test équipé d’une Nvidia GeForce RTX 2080Ti. Sans plus attendre, voici nos impressions clavier et souris en mains.


Call of Duty Black Ops Cold War

La première bonne nouvelle pour les amateurs de Kalof, c’est que personne ne sera dépaysé en arrivant sur le multi de Cold War. Les grandes mécaniques sont similaires, et le feeling reste lui aussi identique à ce que proposent les précédents opus de la série. Par exemple, on va retrouver de grands classiques de la série Black Ops avec la barre de vie au-dessus des ennemis, ce qui facilite la prise de décisions tactiques, au détriment du réalisme et de l’immersion. On va également retrouver la natation, comme nous avons pu le voir dans la map Armada (où l’on combat sur un gros cargo, entouré de plusieurs navires de combat plus petits). D’ailleurs, si les joueurs deviennent invisibles une fois sous l’eau, sachez qu’en passant le réticule de visée au-dessus d’un ennemi, sa barre de vie et son nom apparaîtront, ce qui permet de les tuer assez facilement. La natation sera donc un sport hautement dangereux, auquel il conviendra de s’adonner hors de la vue d’hostiles. Le feeling des armes est également toujours aussi bon, et relativement similaire à ce qu’on a pu connaitre avant. Chaque pétoire va disposer de ses propres caractéristiques, qu’on pourra largement modifier en allant faire un tour dans l’armurerie. L’arsenal est assez varié avec les catégories fusil d’assaut, mitraillettes, fusils tactiques, mitrailleuses et fusils de précision, sachant qu’on y trouve entre deux et trois armes à chaque fois. Du côté des armes secondaires on profitera là aussi des habituels pistolets, fusils à pompe, ou des lanceurs avec le fameux missile Stinger. La plupart des armes pourront être personnalisées avec moult accessoires dans une certaine limite. Chaque gadget prendre de la place sur une barre permettant un certain nombre d’ajouts en fonction de la pétoire choisie. À titre d’exemple, le classique Colt Commando (l’ancêtre du M4) dispose de 8 slots, ce qui permet d’équiper lunette, silencieux, viseur red dot, poignée verticale, crosse allégée, pointeur laser, canon rallongé et de nombreuses autres pièces qui vont transformer le comportement de l’arme selon nos envies.

 

 

FORTUNATE SON

 

En plus de nos pétoires, on va disposer de trois emplacements des armes de lancer. Le premier nous demande de choisir une arme tactique (grenade fumigène ou flashbang), le second est dédié aux options létales (grenade frag ou charge de C4), tandis que la troisième option concerne les améliorations de combat (mine de proximité, tourelle antiaérienne, brouilleur ou micro de terrain). On précise au passage que ces améliorations sont assujetties à un cooldown qui oscille entre deux et trois minutes, ce qui impose de ne pas s’en servir n’importe comment. Sorti de l’armement pur et dur, on devra également choisir trois atouts. Ces derniers donnent de gros avantages au combat, comme la possibilité d’être immunisé face aux gazs, de subir moins de dégâts d’explosions, de raccourcir le temps de recharge de l’équipement, de récupérer des munitions sur les cadavres ennemis, ou encore de pouvoir sprinter sans se faire détecter par les micros de terrain. Enfin, on terminera notre build de classe par un joker (plus de slots d’équipement sur nos armes, équiper deux armes primaires, etc…). Les killstreaks sont aussi de retour, sous l’appellation Scorestreaks (série de points en VF). La grande différence, c’est que désormais, la mort ne remettra plus le compteur à zéro, tandis que le fait d’enchainer les frags sur une même vie donnera le droit à de gros multiplicateurs de points. En fonction de nos performances, on pourra donc demander de l’aide sous diverses formes, dont une voiture téléguidée bourrée d’explosifs, un appui-feu de l’artillerie, un largage de napalm, un avion-espion, ou encore un hélicoptère Cobra. Lors de notre démo, six maps étaient disponibles, avec Armada (une opération en pleine mer avec un cargo cerné de navires de combat), Satellite (une petite map désertique avec un satellite écrasé en son centre), Miami, Moscow et enfin Crossroads (une vaste zone avec des bunkers russes, un chemin de fer, le tout battu par un blizzard). Le level design est globalement très bien réussi, et les joueurs vont avoir une belle variété d’environnements pour jouer. On a particulièrement apprécié Armada qui propose une large variété de solutions de déplacement avec ses tyroliennes rapides très exposées où l’option natation, plus lente, mais protégée des yeux adverses (dans une certaine mesure comme on vous l’expliquait plus haut).

 

Call of Duty Black Ops Cold War

 

RUN THROUGH THE JUNGLE

 

Bien sûr des véhicules sont toujours au programme, avec des bateaux armés de mitrailleuses et des jet-skis sur Armada, tandis que Crossroads nous a permis d’embarquer à bord d’un tank et d’une motoneige. Néanmoins, une fois à bord d’un de ces engins, on devient rapidement une cible prioritaire pour les autres joueurs. En ce qui concerne les modes de jeu, sachez qu’on retrouve les grands classiques de la série, Kill Confirmed, Team Deathmatch, Hardpoint, Control, mais également une petite nouveauté intitulée VIP Escort. Si vous avez poncé Counter-Strike 1.6 dans les années 2000, ce mode va vous rappeler des souvenirs puisqu’il s’agit d’une copie de celui qui se jouait sur la fameuses map au préfixe as_ (as_oilrig étant la plus célèbre map). Dans ce mode, deux équipes de cinq se font face, sans possibilité de respawn, sachant qu’un joueur d’une équipe est un VIP. Concrètement, l’élu se contente d’un colt .45, et devra rejoindre un des deux points d’extraction prévus sur la map dans le temps imparti. L’objectif de l’équipe adverse est donc de flinguer le VIP, ou de l’empêcher de s’enfuir dans les temps. Dans ce mode, les parties sont rapides, et l’adrénaline omniprésente, surtout qu’il est possible d’opter pour de nombreuses options tactique. L’équipe peut tenter le passage en force, avec les 4 gardes du corps qui font front, séparer l’équipe, et même tenter un coup de poker ou les 4 joueurs armés attaquent un point d’extraction, pendant que le VIP passe discrètement par l’autre. L’avantage de ce mode est aussi de proposer un rythme bien plus soutenu, puisque le mode escarmouche (et ses gunfights nerveux) semble avoir disparu. On mentionnera aussi le mode Combined Arms (coucou Battlefield) dans lequel deux équipes de 12 joueurs se font face. La bonne nouvelle, c’est que le crossplay est toujours de mise, et lors de notre session de démo, les joueurs PC étaient mélangés avec des joueurs PS4, sans distinction. Bien sûr, les joueurs console conservent l’avantage d’avoir un auto-aim, tandis que les PCistes ne peuvent compter que sur leur skill et leur souris 16000 DPI.

 

Call of Duty Black Ops Cold War

 

L’emphase sur le skill est d’ailleurs plus sensible que la mort intervient désormais bien plus rapidement que dans l’ancien Black Ops 4

 

L’emphase sur le skill est d’ailleurs plus sensible que la mort intervient désormais bien plus rapidement que dans l’ancien Black Ops 4. Pour rendre les affrontements plus nerveux encore, sachez que Treyarch nous offre la possibilité de sprinter sans s’essoufler, tandis que la vie remontera automatiquement après quelques instants sans prendre de dégâts. D’un point de vue technique, nous n’avons eu aucune mauvaise surprise sur notre PC de test, avec une fluidité à toute épreuve autour des 80-90fps en 4K. Le jeu fait d’ailleurs appel à toutes les dernières technologies dont le RTX et le DLSS, tandis qu’il utilise l’API DirectX 12. Il vous faudra donc impérativement disposer de Windows 10 pour en profiter. Pour ceux qui pensent à prendre le jeu sur les machines next-gen, sachez que les développeurs nous promettent un support du 120Hz, ce qui devrait faire plaisir aux joueurs compétitifs équipés de télés haut de gamme. On a aussi profité d’un excellent travail sur la spatialisation du son, ce qui donnera un sacré avantage aux joueurs équipés d’un bon casque. On peut réellement se guider à l’oreille, ce qui donne une sacrée épaisseur tactique aux affrontements. Enfin, pour ceux qui attachent une importance capitale à l’aspect de leur opérateur, sachez qu’on dispose de personnels issus de la DSI, du MI6, de la CIA ou encore du KGB. D’ailleurs, Activision nous précise que les événements du multijoueur se déroulent quelques  années après la campagne solo, ce qui permet d’assurer une belle continuité tout au long de l’expérience de jeu.


Notre degré d’attente

Clairement, le multijoueur de ce Call of Duty : Black Ops Cold War s’annonce comme un excellent millésime. Avec une mort plus rapide, et une emphase sur le skill et la précision du tir, les affrontements sont plus impactants, tandis que le sprint illimité permet d’offrir un rythme plus élevé. Le retour de la barre de vie fera certainement débat parmi les fans, mais l’efficacité globale du jeu ne peut pas être remise en question, tant on s’y amuse, qu’on soit un joueur compétitif ou plus casual. Les nouveaux modes de jeu offrent une bouffée d’air frais à l’ensemble, et plus particulièrement Escorte de VIP qui offre des parties rapides capables de nous faire oublier l’absence du mode escarmouche. Enfin, on se régale de la transformation des killstreaks en scorestreaks, ce qui permet de ne plus perdre ses points lorsqu’on se fait tuer, sans pour autant supprimer l’avantage à ceux qui enchaînent les frags. Vous l’avez compris, on attend ce Call of Duty : Black Ops Cold War de pied ferme !


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité



Autres articles

Call of Duty Black Ops Cold War : un court trailer pour la bêta, des précisions sur son contenu Activision a mis en ligne un court trailer de Call of Duty : Black Ops Cold War, histoire de présenter rapidement le programme des festivités. 06/10/2020, 11:45
Call of Duty Black Ops Cold War : un 1er trailer pour le mode "Zombie", toutes les infos Comme promis, le mode "Zombie" de Call of Duty : Black Ops Cold War s'est présenté dans un premier trailer officiel diffusé par Activision. 01/10/2020, 10:37


Derniers commentaires
Par Kassnoi le Dimanche 18 Octobre 2020, 2:21
Sérieusement ?
Êtes-vous certains d'y avoir joué ?
Vous annoncez 8 accessoires possibles, en même temps, sur le M4, hors TOUTES les armes dispose bien de 8 slots accessoires mais ne peuvent avoir que 5 accessoires montés en même temps (sauf 1 joker qui le permettra, mais cela n'est pas spécifique au M4)...
Vous annoncez 6 maps jouables (merci la conf de presse) mais n'en citez que 5....
Quant au mode VIP vous annoncez que le vip est escorté par 4 équipiers.... le mode VIP se joue en 6 vs 6 .... donc le VIP est escorté par 5 équipiers ...

Y avez-vous réellement joué ?
Ou faites-vous parti de ces pseudos journalistes qui préfèrent faire des vues plutôt que de donner des avis objectifs et construits ?

Même jeuxvideo.com est plus pertinent que vous, c'est dire .... :/


Répondre
-
voter voter

Par Mr J le Vendredi 11 Septembre 2020, 12:11
J'attend clairement Call of Duty Cold War pour son solo, j'aime le coté fiction/Histoire guerre froide, et ce solo semble être un bon cru 2020. Mais ce que j'ai vu du multi me tente bien. C'est nerveux,intense il y a des véhicules etc... Espérons que les développeurs on trouvé une parade contre les cheaters et autres moddeurs qui vont vite arriver malheureusement.
Les campeurs me dérange pas, chacun son style, je sais les gérer ^^ mais je supporte pas le personnes qui triche pour gagner, ça pénalise les joueurs honnêtes qui veulent juste s'amuser.Chaque joueur devrais être à égalité face aux autres (hormis les moniteurs avec un temps de réponse moindre que les tv, donc plus réactif, mais là c'est pas de la triche mais il est question de différence matériels)mais c'est vrai que ça avantage celui qui a le meilleur matos.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 2 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*