Test également disponible sur : PC

Test World in Conflict : Soviet Assault

Test World in Conflict : Soviet Assault
La Note
note World in Conflict : Soviet Assault 8 20

Vous n’avez jamais touché à World in Conflict ? Il est alors absolument indispensable que vous goûtiez au World in Conflict : Complete Edition qui sort en parallèle de Soviet Assault et contient à la fois le jeu original et la très brève campagne soviétique offerte par cet add-on. Vous possédez déjà l’impressionnant RTS de Massive Entertainment et ne vous interrogez que sur le seul intérêt de l’extension ? Fuyez ! Avec ses six missions, plutôt efficaces mais absolument pas novatrices, et ses deux cartes multis déjà disponibles gratuitement en téléchargement, cette nouvelle offensive ne percera que votre portefeuille.


Les plus
  • Six nouvelles missions plutôt efficaces
  • Toujours très spectaculaire
  • Menus ajustements de gameplay
  • Deux nouvelles cartes en multi…
Les moins
  • … disponibles gratuitement en ligne
  • Seulement six nouvelles missions
  • Pas de sauvegardes ? Vous n'avez plus qu'à tout recommencer…
  • Où sont les nouvelles unités ?
  • Doublage de mauvais goût


Le Test

Chez Massive Entertainment, on cultive un art rare : celui de prendre son temps. Les Suédois affichent l’une des productivités les plus faibles du secteur, et ne semblent pas pressés de changer leurs habitudes. Du temps, le développeur de Malmö en a visiblement manqué pour cette première extension de World in Conflict, son superbe RTS paru en 2007. Car que peut donc faire en dix-huit mois un studio qui n’a signé que trois titres en douze ans d’existence ?! La réponse tombe sous le sens : rien, ou si peu.


La parution de World in Conflict : Soviet Assault coïncide à celle de World in Conflict : Complete Edition. Deux titres, deux publics. D’un côté, l’extension seule, de l’autre, le jeu original et l’extension. Ce second produit est évidemment destiné aux nombreux joueurs PC qui sont passés, pour une raison ou pour une autre, à côté du brillant jeu de stratégie paru à la fin de l’année 2007. A tous ceux-là, pour peu évidemment qu’ils aient quelques affinités avec les RTS, nous ne pouvons que recommander l’achat de cette Complete Edition. Le temps et la sortie de quelques nouveaux poids lourds (Dawn of War II et Empire at War pour ne pas les nommer) auraient dû reléguer World in Conflict dans les cartons de l’histoire. Pourtant, le titre aux innombrables récompenses en impose toujours autant. Superbe, bien que les cinématiques exploitant le moteur du jeu font un peu grise mine au regard de ce que produit la concurrence, ce récit d’un conflit fictif entre l’URSS et le monde libre est surtout un beau modèle d’efficacité ludique. Très accessible, privilégiant une approche brutale du genre, impeccablement pensée et parfaitement développée, la production suédoise est une belle réussite en solo et une pépite à plusieurs. Le mode multijoueur met en effet l’accent sur la complémentarité des forces au détriment du classique "un joueur, une base", et permet d’intéressants développements tactiques dans un contexte de guerre sauvage. Jouable et sacrément défoulante, cette spectaculaire virée uchronique  en 1989 vaut largement les 25 petits euros que votre revendeur habituel vous en demandera. De l’autre côté, il y a donc World in Conflict : Soviet Assault, destiné au public déjà acquis à la cause des Scandinaves. Mais l’idolâtrie vaut-elle 15€ ? Non, et ce pour plusieurs raisons.

 

Orient express

 

Cette première extension vous offre la possibilité d’incarner les Russes durant six missions en solo, séquences qui viennent s’intercaler entre les niveaux des Américains. Cette construction apporte quelques éclaircissements scénaristiques, d’autant que la psychologie des héros rouges (qui s’expriment en français mais parlent avec un accent russe, merci pour le cliché nauséabond) a été davantage travaillée que celle de leurs très bornés ennemis. Néanmoins, si vous n’avez pas conservé vos sauvegardes, vous ne pourrez broyer du tank yankee avec vos Mil qu’à la seule condition de tout reprendre à zéro. Nous ne reviendrons pas sur la qualité intrinsèque de l’aventure, d’autant que son manichéisme est légèrement atténué par l’implémentation des péripéties soviétiques, mais il aurait tout de même été intéressant de bénéficier d’une vraie campagne indépendante. Pour ne rien arranger, les six nouvelles missions sont relativement inégales. Certaines offrent de grands moments de bravoure, mais l’action se limite encore trop souvent à sécuriser et tenir une position pendant de longues minutes. Les hommes de Moscou disposent de quelques armes de soutien inédites qui ne manquent pas de piquant, comme la bombe incendiaire, mais l’absence d’unités vraiment originales dessert franchement l’action. Côté multi, Massive Entertainment s’est encore moins foulé et ne délivre que quelques modifications de gameplay, de chouettes réglages esthétiques (les rois du Nuke apprécieront) ainsi que deux nouvelles cartes, le tout étant inclus dans le patch 10 que tout joueur régulier a déjà téléchargé… gratuitement.




Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef



Autres articles

Nouveau trailer de WiC : Soviet Assault A deux jours de la sortie de World in Conflict : Soviet Assault, Ubisoft dévoile une toute nouvelle bande-annonce du jeu. 2 | 10/03/2009, 09:26
World in Conflict : Soviet Assault - Soviet Strength A deux jours de la sortie de World in Conflict : Soviet Assault, Ubisoft dévoile une toute nouvelle bande-annonce du jeu. 10/03/2009, 08:43


Derniers commentaires
Par SEB2BREST le Samedi 23 Janvier 2010, 9:51

likeSmall
Bof,ces sur que devoirs tous ce retaper as chaque fois sa deviends vite lourds.

Répondre
-
voter voter

Par dante23 le Dimanche 22 Mars 2009, 12:21

likeSmall
Chez Massive Entertainment, on cultive un art rare : celui de prendre son temps. Les Suédois affichent l’une des productivités les plus faibles du secteur, et ne semblent pas pressés de changer

Répondre
-
voter voter

Par seiya22 le Samedi 21 Mars 2009, 16:56

likeSmall
privilégiant une approche brutale du genre, impeccablement pensée et parfaitement développée, la production suédoise est une belle réussite en solo et une pépite à plusieurs. Le mode multijoueur met en effet l’accent sur la complémentarité des forces au détriment du classique "un joueur, une base", et permet d’intéressants développements tactiques dans un contexte de guerre sauvage.

Répondre
-
voter voter

Par ikki2388comeback le Jeudi 19 Mars 2009, 12:34
j'comprend le 8/20 de tte façon c' tjrs le même style de jeu c' pa innonvant :cry: :?

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*