Test également disponible sur : PC

Test Weedcraft Inc : on l'a testé et c'est de la bonne !

Test Weedcraft Inc : on l'a testé et c'est de la bonne !
La Note
note Weedcraft Inc 16 20

Si le sujet abordé par Weedcraft Inc est sensible, il n'en est pas moins intéressant. D'ailleurs, entre deux blagues potaches et trois références mafieuses, la production de Vile Monarch n'hésite pas à évoquer des questions médicales et légales. Mais le gros point fort du jeu, c'est qu'il vous fera passer de très bons moments même si le sujet du cannabis ne vous fait ni chaud ni froid. Et ça, c'est un signe de réussite indéniable. Les mécaniques de gestion sont bien fichues, et suffisamment nombreuses et variées pour ne jamais entraîner de lassitude chez le joueur. De quoi pardonner aisément l'aspect relativement statique des graphismes. Ceux qui s'attendaient à un jeu un peu bête risquent d'être (agréablement) surpris, car Weedcraft Inc privilégie finalement le fond sur la forme !


Les plus
  • Le sujet n'est pas traité par-dessus la jambe
  • Les mécaniques de gestion sont très variées
  • La direction artistique est convaincante
  • Pas mal d'humour, et pas aussi lourd que prévu
Les moins
  • Le sujet peut déranger
  • Les graphismes sont un peu trop statiques
  • On change sans cesse d'écrans
  • Un scénario a disparu depuis la preview


Le Test

Le studio Vile Monarch aime les jeux atypiques. Après un Crush Your Enemies aussi barbare que stratégique et deux volets de  Oh... Sir!, le meilleur simulateur d'insultes du monde, voici que nos amis polonais nous invitent à nous lancer dans la culture du cannabis. Et la bonne surprise, c'est que ce qui aurait pu être un simple jeu-blague destiné à surfer sur une vague adulescente faussement rebelle et à faire les beaux jours des streamers s'avère au final être un très bon et très riche jeu de gestion. Détendez-vous, on vous explique tout !


Weedcraft IncWeedcraft Inc s'articule autour de deux scénarios principaux, le premier étant parfait pour débuter (on y incarne un étudiant fauché qui se lance dans le business du cannabis suite au décès de son père), et le second se destinant aux joueurs déjà aguerris aux principes de ce business particulier (cette fois, on se retrouve dans la peau d'un ex-taulard déjà condamné pour trafic de stupéfiants). A priori tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, sauf que la version preview que nous avons testée il y a quelques semaines donnait un aperçu d'un troisième scénario qui semble tout simplement absent de la version finale du jeu. On espère fortement qu'il ne nous sera pas resservi en contenu téléchargeable payant dans quelques temps… Ce petit souci mis à part l'aspect scénaristique est plutôt plaisant, et pas si anodin que cela puisque le jeu n'hésite pas à nous présenter régulièrement des dialogues, souvent interactifs qui plus est. Le cœur du gameplay reste tout de même celui d'un jeu de gestion, et un bon ! Mais avant de plonger dans de multiples paramètres, il faut naturellement commencer avec le b.a.-ba de la beuh, à savoir la culture. Après avoir déniché un local et investi dans du matériel basique, l'heure est venue d'avoir la main verte. Un clic pour arroser la plante, un clic long à relâcher au bon moment pour la tailler le mieux possible, et le tour est joué ! Répétée suffisamment, la première opération permet d'augmenter la qualité du produit final, tandis que la seconde augmente la croissance de la plante. Au premier abord, cette séquence a tout d'un mini-jeu guère intéressant. En réalité, il s'agit surtout d'un moyen d'initier en douceur un joueur qui va devoir très rapidement gérer de nombreuses choses. Rien que la culture demande de choisir des éclairages, des terreaux, des ventilateurs, des humidificateurs, des purificateurs d'air, le tout en gérant correctement son budget. Et très vite, on se retrouve à tester différents niveaux de d'azote, de phosphore et de potassium afin de cerner lesquels donnent le meilleur résultat, puis à dépenser des points de recherche pour connaître les valeurs réellement optimales.

 

LA BEUH ABAT

Weedcraft IncTrès didactique, le jeu introduit chaque nouveau concept progressivement. Et heureusement, car les mécaniques de gestion sont extrêmement nombreuses. La culture ne représente d'ailleurs qu'une petite partie du gameplay. Pour s'étendre, il faut engager des employés pour arroser et tailler à notre place, veiller à faire baisser la vigilance policière, optimiser la qualité des produits, s'implanter dans différents lieux de deals, faire face à la concurrence, établir des prix en fonction de la demande locale, étudier les différents types de consommateurs (clochards, artistes, célébrités, sportifs, étudiants, patients cancéreux…) et les différentes variétés de cannabis, ouvrir des business de façade servant de couverture aux activités illégales, et bien d'autres choses encore. Détailler chaque mécanique serait interminable tant elles sont nombreuses. Grâce à cette profusion d'activités, le jeu arrive à ne jamais lasser et à éviter un trop grand sentiment de répétitivité. Si à un moment, vous sentez la lassitude vous envahir, libre à vous de discuter avec vos employés, vos concurrents ou les flics du coin. Le système de dialogues permet d'améliorer les relations que l'on entretient avec nos interlocuteurs, à travers la découverte de leurs centres d'intérêts, voire de leurs secrets les plus inavouables si vous envoyez un de vos hommes enquêter sur leur passé. Si vous arrivez à déterrer des informations suffisamment croustillantes, vous pourrez alors passer à l'étape du chantage pour parvenir à vos fins. La bonne vieille corruption monétaire est également une méthode envisageable, à condition que vos finances et vos relations avec la cible le permettent.

 

POUR LES GESTIONNAIRES EN HERBE, MAIS PAS QUE

Weedcraft IncLe jeu propose également un arbre de talents qui permet de débloquer différents bonus répartis du côté convenable ou louche de la force. Vous pourrez aussi pratiquer de la contrebande d'une ville à une autre, via du courrier, des voitures ou des drones, afin de répartir au mieux vos stocks de produits illicites. Des clients importants vous passeront de grosses commandes ponctuelles, plus rémunératrices que le deal quotidien. Et vous finirez par acheter des licences commerciales tout ce qu'il y a de plus officielles dans les états ayant légalisé le cannabis à usage médical et/ou récréatif. Et même par manipuler vos lots pour en modifier la qualité ou la quantité, réaliser des hybrides, et développer différentes techniques de marketing. Encore une fois, ne paniquez surtout pas devant la masse de paramètres à gérer, car le jeu sait nous guider intelligemment à travers différentes quêtes bien conçues. Evidemment, on pourra tout de même reprocher deux ou trois petites choses à Weedcraft Inc, comme le gain d'expérience des employés qui s'accompagne de demandes d'augmentation de salaire un peu trop systématiques et beaucoup trop importantes. Ou encore, et c'est moins anecdotique, le fait de devoir jongler en permanence entre différents écrans, dont certains occasionnent des micro-chargements d'une ou deux secondes. Mais vu la richesse du jeu, c'est un moindre mal. L'interface aurait pu être bien plus chaotique que cela. Par ailleurs, les amateurs de haute technologie ne doivent pas s'attendre à des graphismes dignes d'un AAA. Certes, l'atmosphère bande dessinée fonctionne très bien et la direction artistique se montre parfaitement convaincante. Mais il faut bien reconnaître que le jeu est globalement très statique. En dehors de la circulation dans les villes et de la pousse des plantes, les animations se font rares. Dans le feu de la gestion, on oublie heureusement très vite ce minimalisme graphique. Du côté de la bande-son, vous aurez droit à des boucles musicales "lo-fi hip hop" pas forcément très nombreuses, mais qui ne tapent toujours pas sur les nerfs après des dizaines d'heures de jeu (ce qui est un petit exploit). Au final, Weedcraft Inc possède de quoi convaincre tous les amateurs de gestion, qu'ils soient amateurs de fumette ou non !


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux



Autres articles

Weedcraft Inc : un trailer bien stone pour la sortie du jeu ! Vile Monarch et Devolver nous font parvenir un trailer qui nous apprend que Weedcraft Inc, le jeu de gestion dans lequel le joueur doit percer dans le commerce de la marijuana, est désormais disponibles à la vente. 1 | 11/04/2019, 15:45
Weedcraft Inc : story trailer planant et date de sortie pour votre futur empire du cannabis Commençant d'ores et déjà à se faire un nom dans le milieu des jeux de gestion, Weedcraft Inc livre aujourd'hui un bon gros trailer détaillant son scénario et ses mécaniques de gameplay. C'est de la bonne... 14/03/2019, 10:44


Derniers commentaires
Par Bob-LE-bob le Mardi 16 Avril 2019, 13:12
la beuh C'est du plaisir qui triche, normalement un plaisir se mérite, mais là C'est comme acheter une télé à crédit et n'oubliez pas les intérêts. Et surtout plus vous fumez : moins ça fait effet car le corp s'habitue. Et les p'tits plaisirs de la vie ne seront plus assez, il vous faudra toujours ça pour être heureux C'EST UN PIÈGE À KIFF.

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*