Test également disponible sur : Switch

Test Triangle Strategy : un tactical-RPG soigné et carré

Test Triangle Strategy : un tactical-RPG soigné et carré
La Note
note Triangle Strategy 17 20

Si Triangle Strategy mérite incontestablement une très bonne note, il faut tout de même préciser que l'aventure ne conviendra pas pour autant à tout le monde. Si vous êtes allergiques aux longues discussions et autres scènes narratives destinées à enrichir votre connaissance sur l'univers et les personnages, l'expérience risque d'être un peu pénible pour vous. Le jeu de Square Enix est en effet extrêmement bavard, à tel point que les combats semblent quasiment relégués au second rang. En revanche, si la perspective de vous plonger dans les arcanes politiques d'un royaume au bord de la guerre vous enthousiasme plus qu'elle ne vous effraie, alors vous serez aux anges. Non seulement le scénario, clairement inspiré par Game of Thrones, est réellement digne d'intérêt, mais le système de combats se montre également riche et intéressant. Quant aux graphismes HD-2D, ils conviennent parfaitement à la modeste puissance de la Switch.


Les plus
  • Le scénario très politique, à la Game of Thrones
  • Un système de votes intéressant
  • Des combats très tactiques et très riches
  • La direction artistique façon Octopath Traveler
  • La possibilité de tout accélérer (combats, dialogues, scènes narratives…)
  • Une durée de vie élevée et une vraie rejouabilité
Les moins
  • Des dialogues absolument interminables
  • Un ratio scènes narratives/combats déséquilibré
  • Service minimum en ce qui concerne les animations des personnages
  • Trop de différences entre les voix anglaises et les sous-titres français
  • Pas de voix françaises


Le Test

Annoncé en février 2021 lors d'un Nintendo Direct, Project Triangle Strategy (devenu Triangle Strategy depuis) n'aura mis qu'un an pour arriver sur nos consoles. Ce délai, suffisamment long pour faire monter l'engouement des joueurs et suffisamment court pour ne par finir par provoquer leur lassitude, semble indiquer une certaine maîtrise sur le projet de la part de Square Enix. Et après avoir passé quelques dizaines d'heures dans le monde de Norzélia, nous pouvons vous confirmer que ce nouveau jeu de rôle tactique se montre à la hauteur de ses promesses, des attentes, et des cadors du genre.


Triangle StrategyLe continent de Norzélia regroupe trois pays différents, dont les ressources respectives ont toujours été source de conflits. Situé sur un fleuve central, le royaume de Glenbrook excelle dans le commerce naval. Les monts enneigés du duché d'Aesfrost regorgent de veines de fer. Et les terres sacrées de Hyzante sont les seules à avoir accès au sel, une ressource particulièrement précieuse. De querelle en querelle, la compétition économique a fini par se transformer en une Grande Guerre dévastatrice, qui a pris fin trente ans avant le début du jeu. Nous commençons donc l'aventure en temps de paix, mais cette trêve fragile doit être consolidée par deux événement d'envergure : une union arrangée entre deux futurs époux d'origine différente, et l'exploitation commune d'une nouvelle mine de fer. Évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et les bassesses humaines et politiques ne vont pas tarder à venir semer le désordre et la désolation parmi les différentes familles et maisons. Nous ne rentrerons pas trop dans les détails, histoire de ne rien divulgâcher, mais sachez tout de même que trahisons familiales, décapitation à l'épée et en place publique, contexte magique et religieux, mariage politique, tournoi, immense mur de pierre, lutte pour le pouvoir et autres retournements de situations sont au rendez-vous. Autant d'événements qui nous renvoient immanquablement à Game of Thrones, qui semble avoir été une influence majeure pour les développeurs. D'ailleurs même la carte stylisée du monde rappelle quelque peu le générique de la série. Cette inspiration est évidemment à porter au crédit du jeu, qui nous offre un scénario touffu et intéressant, ainsi qu'une vaste galerie de personnages, jouables comme non jouables. Pas avare en subtilités, Triangle Stragy dispose également d'un système de dialogues qui influe de manière cachée sur trois types de convictions (l'éthique, le pragmatisme et la liberté) qui, à leur tour, ont un effet sur la possibilité d'enrôler ou non de nouveaux personnages. Si ce point est positif, soyez tout de même prévenus que le jeu se montre extrêmement bavard. Les très nombreux dialogues et autres scènes narratives imposent un rythme assez lent et beaucoup, beaucoup de lecture. Certains joueurs se délecteront de pouvoir profiter d'autant de lore, mais d'autres s'agaceront devant la rareté des combats. Pour vous donner une idée de l'ampleur de la chose, vous ne participerez qu'à un seul combat durant la première heure de jeu, tandis que le second n'arrivera qu'au bout de deux heures...

Triangle Strategy

 

SANDWICH TRIANGLE

Triangle StrategyLe choix d'un ratio narration/combats autant au désavantage des affrontements est d'autant plus étonnant que la richesse tactique répond vraiment à l'appel. Le positionnement des unités sur les cases du terrain est par exemple extrêmement important. Ainsi, attaquer depuis une case située en hauteur augmente les dégâts, tandis que les attaques dans le dos déclenchent automatiquement un coup critique. Il faut donc contourner autant que possible les adversaires et, à l'inverse, toujours se positionner de manière à protéger ses arrières. Le jeu nous propose d'ailleurs une mécanique d'attaque en tenaille fort sympathique. Si un ennemi se retrouve pris en sandwich entre deux de nos unités, le coup porté par l'une d'elle sera aussitôt secondé par une attaque de l'autre unité. Fort pratique, l'interface nous prévient à l'avance grâce à des codes couleurs et quelques icônes de ce qu'il va se passer sur telle ou telle case. Et il est toujours possibilité de revenir en arrière pour changer d'avis, même après avoir effectué un déplacement. Le gameplay tactique est donc à la fois accessible et riche.

Triangle Strategy

Cette richesse provient également du nombre élevé de personnages à enrôler, chacun d'entre eux se jouant différemment des autres. Frédérica privilégie les sorts de feu et de zone, Geela possède des capacités de soin, Anna peut se rendre invisible et réaliser deux actions par tour, Roland est capable de frapper deux cases en enfilade grâce à sa lance, Huguette et son faucon bénéficient d'une plus grande portée s'ils se placent en hauteur, Jens installe des échelles, des pièges et des tourelles automatiques, tandis que Narve peut changer l'orientation des ennemis grâce aux sorts de vent. Et nous ne faisons là qu'effleurer la surface, bien d'autres héros étant à notre disposition. Ce gameplay au tour par tour permet également d'appliquer (ou de recevoir) des altérations d'état variées qui influent sur différentes actions et statistiques. De l'aveuglement à la colère, en passant par la paralysie, le poison ou le silence, on en dénombre plus de vingt. Des effets de terrain sont également de la partie, le vent propageant le feu, qui lui-même peut faire fondre un terrain gelé et créer une flaque, sur laquelle on n'hésitera pas à déclencher un sort de foudre pour maximiser les dégâts. Les possibilités tactiques sont innombrables. Et dans un souci de concision, nous éviterons de détailler les atouts et points d'atout, les rangs et compétences d'arme, les grades des unités, les bonus d'inaction, les points de hauts-faits et quelques autres mécaniques encore !

Triangle Strategy

 

LA DÉMOCRATIE EN ACTION

Triangle StrategyEn dehors des combats, Triangle Strategy nous propose également des "phases d'investigation". Il s'agit de séquences où l'on peut librement explorer les environs afin de ramasser des objets disséminés dans les décors et parler aux PNJ. Ces discussions permettent parfois d'obtenir des informations importantes, qui débloquent alors des choix de dialogues supplémentaires dans les séquences à venir, et notamment dans celles dédiées aux votes. Lors des événements majeurs, un processus démocratique permet en effet de choisir entre deux solutions. Chaque personnage vote selon ses propres convictions et la majorité l'emporte, comme il se doit. Mais avant le vote, une phase de persuasion permet tout de même de faire changer d'avis certains compagnons, grâce justement aux informations récoltées durant les phases d'investigation. Voilà une manière élégante de redonner un peu la main au joueur, qui peut alors influer sur le cours des choses de manière subtile. Certains des choix sont réellement cruciaux et amènent à des embranchements totalement différents. Qu'il s'agisse des différents chapitres, de certains événements ou des personnages à débloquer, il est impossible de tout voir en une seule partie. La rejouabilité est donc bel et bien présente, tout comme une forte durée de vie puisqu'il faut déjà une trentaine d'heures pour boucler une première fois l'aventure.

Triangle Strategy

Heureusement, le jeu nous laisse libre d'accélérer les animations des combats et les séquences narratives. Il est également possible d'abréger les dialogues, un historique étant accessible à tout moment en cas d'appui un peu trop rapide sur la touche de zapping. Nous ne étendrons pas longtemps sur les graphiques dits "HD-2D" qui reprennent à l'identique l'esthétique de Octopath Traveler. Ce style semi-pixelisé et délicieusement rétro est charmant, même s'il faut bien reconnaître que les sprites des personnages ne sont animés que sommairement. Du côté de la bande-son, tout va bien à l'exception de l'absence de voix françaises. Les voix japonaises et anglaises sont crédibles, tandis que la musique convient parfaitement à l'ambiance générale. En revanche, les sous-titres français risquent d'agacer les anglophones, car ils diffèrent beaucoup trop souvent de ce qui est prononcé en anglais. Par exemple un "c'est ironique" devient "ça me dégoûte", "vous êtes enfin de retour" se transforme en "vous avez l'air de bonne humeur", et "il fait honte à notre famille" est remplacé par "il ne grandira donc jamais". Cela amène même parfois à quelques contresens même si, heureusement, le propos général reste intact et compréhensible. Dans un jeu qui mise autant sur son scénario et sa narration, c'est bien la moindre des choses.


Réagir à cet article Réagir à cet article


Autres articles

Triangle Strategy : un départ canon pour le Tactical-RPG de Square Enix, le point sur les chiffres Développé par le studio Artdink et édité par Square Enix, Triangle Strategy est un Tactical-RPG sorti sur Nintendo Switch le 4 mars dernier, qui connaît un très bon démarrage. Faisons le point sur les ventes. 18/03/2022, 14:51