Test également disponible sur : PC - X360 - PS3 - Xbox One - PS4

Test Tortues Ninja des Mutants à Manhattan : PlatinumGames absent et sans talent

Test Tortues Ninja des Mutants à Manhattan sur PS4 et Xbox One
La Note
note Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à Manhattan 10 20

A quelques semaines de la sortie du nouveau film Tortues Ninja, il n’est pas étonnant d’avoir le droit à une adaptation de la licence sur consoles. Développé par le studio japonais PlatinumGames, Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à Manhattan pouvait se montrer intéressant sur le papier, le titre étant un jeu d'action qui collait à l'esprit des créateurs de Bayonetta et de Vanquish. Malheureusement, le titre peine à séduire, notamment à cause d'une réalisation fade, de mécanismes de jeu trop brouillons et surtout un manque flagrant de challenge qui nuit à la progression, déjà pas bien grande. Se finissant en moins de 5 heures de jeu, Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à Manhattan se destine principalement à un public jeune, très jeune, à qui il suffira d’appuyer sans relâche sur les boutons de sa manette pour venir à bout de Shredder et ses acolytes. Bien sûr, les fans hardcores pourront rajouter un peu de challenge en augmentant la difficulté du titre, mais la réalisation minimaliste et les objectifs à répétition risquent d’en décevoir plus d’un. En gros, passez votre chemin les amis.


Les plus
  • Des cinématiques qui font leur petit effet
  • Les attaques combinées entre les tortues
  • Des boss aux patterns variés
  • Facile de prise en main
  • Multi appréciable
Les moins
  • C'est pas bien beau...
  • Des décors sans vie, sans âme
  • Des combats brouillons
  • Des missions archi répétitives
  • Level design sans aucune inspiration
  • Le manque de challenge
  • Se finit en 4-5 heures max
  • Matchmaking interminable
  • La touche PlatinumGames inexistante


Le Test

"Tortues Ninja, Tortues Ninja, Kowabunga le cri des ninjas". Si vous aussi le générique du dessin animé des années 90 vous reste ancré dans la tête, alors vous faites partie de cette génération qui a connu la belle époque de nos tortues géantes. Présente depuis 1987, la licence Teenage Mutant Ninja Turtles s’est offerte un véritable regain d’intérêt ces dernières années avec un premier film sorti en 2014 et un second qui arrivera sur nos écrans le 29 juin 2016. Il est donc tout à fait normal d’avoir le droit à une adaptation des comics sur nos dernières consoles. Et pour faire le travail, c’est PlatinumGames (Bayonetta, Vanquish) qui s’y colle. Le studio japonais a déjà travaillé avec Activision sur l’adaptation de licences, avec plus ou moins de réussite, et si Legend of Korra et Transformers Devastation ne marqueront pas l’histoire du jeu vidéo, ils n’en restent pas moins des titres très sympathiques et fidèles à leurs supports d’origine. Alors, qu’en sera-t-il de Teenage Mutant Ninja Turtles : des Mutants à Manhattan ? Verdict dans notre test ! 


Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à ManhattanNous voilà donc plongés en plein de coeur de Manhattan en compagnie des nos tortues préférées. Tout commence bien, les cinématiques ne sont pas désagréables à l’oeil et l’humour de la franchise, bien qu'assez enfantin, est au rendez-vous. Malheureusement, une fois que l’on prend le contrôle de nos héros, on se rend vite compte que la dernière production de PlatinumGames ne sera pas un grand jeu. Alors que le studio japonais nous a toujours habitué à un gameplay un minimum travaillé, on se retrouve ici avec un système de combat réduit à son plus simple appareil. Un enchaînement de combos en mitraillant les touches de sa manette sans pour autant se préoccuper réellement de sa santé, voilà grosse modo ce que vous allez faire pendant les 4 prochaines heures. En effet, les ennemis s'amassent autour de vous sans pour autant poser de réels problèmes, surtout quand votre équipe se compose de quatre ninjas surentraînés. Mais là où le bas blesse, c’est que le nombre de combos reste finalement très limité, même si chaque tortue dispose de ses propres animations pour mieux coller à leurs armes respectives. Néanmoins, cela ne veut pas dire que le jeu ne dispose pas de quelques qualités lors des combats.


CHEZ PLATINUMGAMES, Y A PLUS PERSONNE


Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à ManhattanEn plus des combos classiques, vous pourrez faire appel au Ninjutsu pour lancer des attaques surpuissantes et créer une véritable synergie au sein de votre équipe. Lancés au bon moment, certaines techniques peuvent créer des attaques combinées entre Leonardo, Raphael, Donatello et Michelangelo, qui infligeront d’énormes dégâts aux ennemis les plus proches. Attention cependant à ne pas en abuser car les cooldowns peuvent être assez longs et il arrive bien souvent que l’on se retrouve sans aucune attaque spéciale alors qu’un bon groupe d’ennemis se rue sur vous. On regrettera d’ailleurs le système d’esquive qui aurait pu apporter un peu plus de complexité au jeu, mais le timing très serré et le côté brouillon des combats le rend quasiment obsolète. Entre les attaques des ennemis arrêtées par vos coéquipiers et la difficulté à analyser l’action, il est presque impossible de bénéficier des contres et parades de vos esquives. Malgré cela, Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à Manhattan reste à la portée de toutes les mains et rarement vous vous inquiéterez de votre jauge de vie. En effet à chaque KO, une tortue alliée pourra vous faire revenir à la vie dans un temps imparti. Si vous faites bien attention à ne pas perdre vos quatre reptiles ninjas en même temps, vous devriez rencontrer très peu de problèmes.

Répétitifs à souhait, les objectifs à accomplir se ressemblent tous plus ou moins. Entre l'élimination d’ennemis dans un temps imparti ou le désamorçage de bombes, nous avons très vite l’impression de tourner en rond.
 

Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à ManhattanQue le jeu soit facile à prendre en main est une chose, Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à Manhattan se destine clairement à un public jeune qui n’a pas besoin de réelle difficulté pour s’amuser. Mais le véritable problème se trouve dans les missions en elles-mêmes. Répétitifs à souhait, les objectifs à accomplir se ressemblent tous plus ou moins. Entre l'élimination d’ennemis dans un temps imparti ou le désamorçage de bombes, nous avons très vite l’impression de tourner en rond. Finalement, le joueur prendra vraiment du plaisir lors des combats de boss qui amènent un peu de piquant aux affrontements. Chaque boss dispose de ses propres patterns et le mode furie qui se déclenche lorsque l’on entame leur dernièrs barre de vie risque de vous causer bien des soucis. Pour couronner le tout, bien que les niveaux profitent d’un cel-shading plutôt correct, le manque de variété des décors rend la progression beaucoup moins intéressante. Aucun environnement destructible, seuls quelques barils d’explosifs et des tourelles seront à votre disposition pour vous aider. Certaines zones de jeu semi-ouvertes n’apportent rien de plus et vous passerez votre temps à tourner en rond tout en activant vos lunettes à rayons-T dans le but de trouver des ennemis. D’ailleurs, il n’est pas rare de passer plus de temps à chercher le prochain objectif que de le terminer. Heureusement, vous pourrez vous amusez à visiter les zones en grindant sur les rails et autres câbles où en contrôlant un robot Krang qui en impose. Mais avec cinq heures (grand maximum) pour terminer le mode Histoire, les joueurs risquent d’être déçus à plus d’un titre.

 

UNE PIZZA, CA SE PARTAGE !

 

Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à ManhattanHeureusement, en plus de pouvoir ajouter un peu de challenge grâce aux modes de difficulté supérieurs, les joueurs les plus aguerris pourront se rabattre sur le mode multijoueur. Jouable à quatre, le mode en ligne permet à chaque joueur d’incarner une tortue bien définie. Et tout de suite, les choses deviennent plus intéressantes. Le côté brouillon des combats s’estompe et il devient plus aisé de gérer ses coups et esquives pour infliger un maximum de dégâts tout en encaissant le moins d'attaques possibles. Ainsi, il faudra faire preuve de cohésion d’équipe afin de combiner au mieux vos techniques de ninjutsu avec vos coéquipiers. Seul petit bémol, le matchmaking peut durer très longtemps et avec les écarts de niveaux probants entre les joueurs et la difficulté à trouver du monde, il faudra s’armer de patience avant de pouvoir entamer une partie en ligne sans se retrouver avec une équipe totalement déséquilibrée. Enfin, on ne peut que regretter l’absence d’un mode en co-op local, même s'il aurait été difficile de pouvoir contrôler nos quatre mangeurs de pizzas sans que la caméra ne se mettent à complètement paniquer. En conclusion, si les fans trouveront un certain plaisir à incarner leurs héros favoris, il faut rester réaliste, Teenage Mutant Ninja Turtles : Des Mutants à Manhattan peine à se démarquer et ne vaut clairement pas le coup d'être acheté plein pot. En occasion, le jeu fera forcément des heureux, mais pour l’instant, il est préférable de passer son chemin.

 


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Blasé



Autres articles

Tortues Ninja Mutants in Manhattan : un trailer de lancement avec Krang Tortues Ninja : Mutants in Manhattan est désormais disponible. C'est pourquoi, Activision nous dévoile le trailer de lancement approprié avec les quatre héros, Maître Splinter et ces tocards de Bebop et Rocksteady. 2 | 24/05/2016, 18:34
Tortues Ninja Mutants in Manhattan : un gros trailer pour présenter les attaques de chaque tortue Pour mieux préparer les joueurs à l'arrivée Teenage Mutant Ninja Turtles : Mutants in Manhattan, Activision et PlatinumGames nous proposent de découvrir un trailer de gameplay mettant en avant les attaques de nos héros. 2 | 12/05/2016, 07:17


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.