Test également disponible sur : PC - PS4 - PS5

Test Oddworld Soulstorm : Abe est plus beau et plus en forme que jamais ! sur PC

Test Oddworld Soulstorm : Abe est plus beau et plus en forme que jamais !
La Note
note Oddworld : Soulstorm 16 20

A mille lieux d'un bête remaster, Oddworld Souldstorm est également beaucoup plus qu'un simple remake de Oddworld : L'Exode d'Abe. Etendu sur le fond, actualisé sur la forme, enrichi dans ses mécaniques, modifié dans ses niveaux, le jeu a en réalité été entièrement repensé. Toutefois, le principe de base qui consiste à sauver un maximum de Mudokons à travers des niveaux mêlant plateformes et mini-énigmes reste intact. Le résultat nous semble parfaitement calibré : suffisamment fidèle à ses racines pour convaincre les fans de la série et suffisamment modernisé pour attirer à lui un nouveau public. De plus, l'univers si particulier et la singulière direction artistique font mouche une fois de plus. Bref, Abe est plus beau et plus maniable que jamais, et c'est tout ce qu'on demandait !


Les plus
  • Un univers toujours aussi attachant
  • La DA mi-creepy mi-mignonne
  • Certaines cinématiques sont superbes
  • La "2,9D" fonctionne très bien
  • Abe est plus maniable que jamais
  • Du craft juste ce qu'il faut
  • Plein de Mudokons à sauver
  • Quatre fins à débloquer
Les moins
  • L'absence d'espaces sur certains sous-titres français
  • Quelques textures qui manquent de détails
  • Petit souci "d'empilage d'actions"
  • Encore un ou deux bugs à corriger
  • Les didacticiels qui arrivent trop tard
  • Pas de voix françaises


Le Test

Entre une quintologie inachevée et de multiples portages, remakes et autres remasters HD, la saga Oddworld peut paraître compliquée à appréhender pour un joueur qui n'a pas suivi toutes ses évolutions depuis son apparition à la fin des années 90. Qu'à cela ne tienne, Lorne Lanning a décidé il y a quelques années de repartir de zéro. C'est ainsi qu'est sorti en 2014 Oddworld : New 'n' Tasty !, un remake fort réussi de Oddworld : L'Odyssée d'Abe. Aujourd'hui Oddworld Soulstorm prend le relais, et nous allons voir que ce nouvel épisode va bien au-delà du simple remake.


Oddworld : SoulstormDeuxième volet de la quintologie rêvée par Lorne Lanning, Soulstorm prend directement la suite de New 'n' Tasty, tout comme L'exode d'Abe succédait à l'Odyssée d'Abe. Même si, ici ou là, certains parleront de Soulstorm comme d'un remake, ce nouvel épisode est en réalité bien plus que cela. Repensé de A à Z, il se permet même de remanier le scénario original. Ainsi, le jeu s'ouvre sur une enfilade de coupures de presse présentant le Glukkon Molluck comme responsable de l'incendie de sa propre usine. Les joueurs assidus savent qu'il s'agit en réalité des conséquences des actions de Abe, qui a libéré 300 de ses camarades des griffes d'un entrepreneur prêt à sacrifier littéralement sa main d’œuvre et à la transformer en conserves de viande. Cet avant-goût scénaristique se poursuit par une véritable cinématique d'introduction, qui donne le ton en ce qui concerne les progrès réalisés dans ce domaine par les développeurs. La série a toujours proposé des scènes cinématiques de grande qualité pour leur époque, et cette caractéristique répond une nouvelle fois à l'appel. Certaines de ces séquences sont dignes d'un métrage d'animation, les expressions faciales des personnages suffisant à elles seules pour donner un ton humoristique ou dramatique aux événements. Chacune de ces scènes fait donc figure de véritable petite récompense pour le joueur, qui pourra bénéficier en tout de plus d'une heure d'heureux visionnage.

Oddworld : Soulstorm

Nous n'allons pas dévoiler ici les détails du scénario, mais vous vous doutez bien qu'Abe va devoir une nouvelle fois sauver un maximum de ses congénères. On retrouve donc le système "gamespeak", qui permet de donner facilement des ordres simples (suis-moi/attend) à l'un de nos disciples ou à tous ceux qui nous entourent, afin de les mener en sécurité jusqu'aux portails aux oiseaux libérateurs, tout en se servant au passage de certains de ces fidèles pour activer tel ou tel mécanisme. Le comportement des Mudokons est globalement très bon, puisqu'ils s'avèrent suffisamment "intelligents" pour reproduire systématiquement le comportement d'Abe. Ce qui ne les empêchera pas de se faire écraser par une porte ou dévorer par une créature plus ou moins canine de temps à autre ! Après tout, prendre soin de ses disciples fait partie des tâches dévolues au joueur. L'envoûtement, une autre mécanique héritée des premiers Oddworld, fait également son retour. Cette capacité permet de prendre possession de certains ennemis, et de s'en servir pour ouvrir un passage ou éliminer d'autres adversaires.

 

MOTUS ET BOUCHE COUSUE

Oddworld : SoulstormOddworld Soulstorm propose également une bonne dose d'infiltration, puisqu'il est possible de marcher sur la pointe des pieds, afin de ne pas réveiller des gardes endormis par exemple. L'animation qui s'en suit est d'ailleurs assez hilarante, surtout lorsque de nombreux suiveurs la reproduisent automatiquement. Même constat pour les moments où nos disciples cherchent à se cacher dans les placards alentours afin de suivre l'exemple d'Abe. S'abriter derrière des murets (parfois destructibles) ou se dissimuler dans des volutes de fumée font partie des "actions discrètes" à notre disposition. De plus, il est désormais possible de ligoter un garde endormi et/ou de le fouiller pour lui dérober quelques items. Le système d'alerte utilise trois niveaux de vigilance (calme, moyen, élevé) qui sont clairement indiqués à l'écran, sachant que quelques secondes de cache-cache suffisent généralement pour que les gardes retournent à leur ronde initiale.

Oddworld : Soulstorm

L'aspect plateformes du jeu se montre quant à lui plus agréable que jamais. Abe possède un double saut bien pratique, se retourne automatiquement du bon coté lorsqu'on souhaite grimper à un rebord ou en descendre, et donne même une précieuse indication au joueur en vacillant quand il arrive au bord d'une plateforme. La rigidité du gameplay des années 90 appartient bel et bien au passé. Par ailleurs, Soulstorm innove en intégrant désormais un inventaire et une composante d'artisanat. Fouiller dans les jarres, poubelles, bennes et autres placards permet ainsi d'obtenir des bouteilles d'eau (à envoyer dans des flammes pour les éteindre) ou des bouteilles de bière (à lancer sur des feux de camp pour enflammer des parois en bois ou brûler vif des ennemis). Mais il est également possible de récupérer divers composants, nécessaires pour la fabrication de mines, antidote, bombes éclairantes et autres écrans de fumée. Cet aspect craft s'avère plutôt bienvenu, car il enrichit sensiblement le gameplay sans jamais devenir trop prédominant. Il permet même d'équiper nos disciples de certains objets, qui les utiliseront ou non selon qu'on leur donne l'ordre de se comporter agressivement ou passivement (ces deux commandes venant s'ajouter au classique duo suivre/attendre).

Oddworld : Soulstorm

 

(2 + 3) / 2 = 2,9 ?

Techniquement, le jeu abandonne évidemment la 2D des années 90 et fait même évoluer la 2,5D de New 'n' Tasty. Les développeurs parlent désormais de "2,9D", un terme un tantinet marketing mais qui traduit tout de même une certaine réalité. La caméra change en effet régulièrement de positionnement et de niveau de zoom (parfois de manière très prononcée), afin de jouer sur les perspectives et d'offrir des panoramas, des angles de vue et un sentiment de gigantisme que n'auraient pas permis des écrans "fixes", qu'ils soient 2D ou 3D. Si on se contente généralement d'aller à gauche ou à droite, ce qui permet d'ailleurs de faciliter la prise en main, on a tout de même l'impression d'évoluer dans un univers réellement tridimensionnel et "ouvert". Cet aspect fonctionne très bien et va de pair avec des graphismes globalement satisfaisants. On pourra toujours remarquer ici ou là quelques effets moins réussis que d'autres (certaines explosions par exemple) ou des textures qui manquent un peu de détails, mais l'impression générale reste très bonne. Dans tous les cas, la direction artistique est tellement singulière et plaisante qu'elle prend le pas sur l'aspect purement technique. Le jeu n'est tout de même pas exempt de défauts, à commencer par l'absence de voix françaises. Des sous-titres localisés répondent heureusement à l'appel, mais certains d'entre eux oublient parfois quelques espaces entre les mots. Ce n'est pas grand-chose, mais ça fait tout de même mauvais genre, tout comme les petits bugs qu'il reste encore à éradiquer (corps d'un interlocuteur figé durant une "cinématique" ingame, portail aux oiseaux qui refuse de réapparaître…).

Oddworld : Soulstorm

De plus, le système de sélection s'emmêle un peu les pinceaux quand plusieurs actions sont réalisables au même endroit. On aimerait pouvoir ligoter un ennemi avant de le fouiller (afin d'éviter son réveil), mais le jeu nous impose parfois l'inverse, quand il ne privilégie pas carrément l'ouverture du placard situé en arrière plan. Nous avons également été surpris par l'affichage de certains messages de didacticiels au quatrième ou cinquième niveau, alors que les actions impliquées étaient déjà utiles, voire nécessaires, dans les niveaux précédents. Tout cela ne nous a pas empêché d'apprécier sincèrement l'aventure, et de prendre un grand plaisir à sauver un maximum de Mudokons. Il y en a plus de 1300 à libérer, et le jeu nous propose peu ou prou quatre fins (la "pire", la "mauvaise", la "bonne" et une séquence bonus) en fonction du pourcentage de disciples récupérés. Autre motivation à jouer les sauveurs : libérer au moins 80% des Mudokons dans sept des quinze niveaux de base donne accès à deux niveaux supplémentaires. La durée de vie dépasse ainsi la douzaine d'heures, et peut même être doublée si l'on cherche à dénicher toutes les zones secrètes. Au final, Oddworld Soulstorm remplit toutes ses promesses et laisse donc augurer du meilleur pour la suite. Car oui, on espère bien voir un jour la fin de la quintologie qui nous a été promise il y a plus de 20 ans...


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Excité



Autres articles

Oddworld Soulstorm : un trailer de lancement sous pression, le jeu est enfin dispo Après des années de développement, Oddworld Soulstorm est enfin disponible sur consoles PlayStation et PC. Un trailer de lancement était donc de mise. 06/04/2021, 10:22
Oddworld Soulstorm : une nouvelle vidéo de gameplay avec commentaires des dév à l'appui Toujours attendu pour cette année sur PC, PS4 et PS5, Oddworld Soulstorm nous fait le plaisir de revenir sur le devant de la scène avec une toute nouvelle vidéo. 1 | 15/02/2021, 09:10


Derniers commentaires
Par Repenty le Mercredi 28 Avril 2021, 2:37

likeSmall 2692
Black Tendancy a écrit:Oddworld est moyen mais offert sur le PS+. Merci Sony. Je le préfère à beaucoup de blockbusters.Demon's Souls vient de baisser à 70€. J'invite tous les possesseurs de PS5 de se le procurer maintenant, seul moyen de voir arriver ce genre de jeux sur PS5 à l'avenir. Soutenez la qualité svp, le jeu maintient ce prix malgré des mois passés, car il a besoin encore de beaucoup de ventes pour se rentabiliser. Ne venez pas pleurer si pas de Bloodborne 2 sur PS5 et au lieu de ça, vous n'aurez qu'un Uncharted Boys & Girls 6.Returnal est aussi à mettre dans le panier, sinon on pourra mettre une croix sur les AA de qualité à l'avenir.Je sais que beaucoup de joueurs PlayStation n'ont pas acheté la PS5 pour jouer à Fifa... c'est l'occasion de le démontrer avec Demon's Souls et Returnal.


Merci du conseil mais je pense que la plus part des joueurs PS5 ont déjà sauté sur demonsoul. Et retrnal s’annonce excellent. Des jeux qui bénéficient d’une bonne exposition contrairement à ce que dise certains. Sur le store PS5 ce sont des jeux qui sont régulièrement épinglés à la une. Spdm Morales a bénéficié lui aussi d’une bonne exposition. Le jeu ne m intéresse pas, mais c’est logique vue que Sony possède les droits sur ce Marvel. Rien à voir mais il y a également le sublime Unlisted en free to Play qui vient concurrencer BF. Sublime pour un jeu gratuit.


Répondre
-
voter voter

Par Yeet le Samedi 17 Avril 2021, 12:19
Black Tendancy a écrit:Oddworld est moyen mais offert sur le PS+. Merci Sony. Je le préfère à beaucoup de blockbusters.Demon's Souls vient de baisser à 70€. J'invite tous les possesseurs de PS5 de se le procurer maintenant, seul moyen de voir arriver ce genre de jeux sur PS5 à l'avenir. Soutenez la qualité svp, le jeu maintient ce prix malgré des mois passés, car il a besoin encore de beaucoup de ventes pour se rentabiliser. Ne venez pas pleurer si pas de Bloodborne 2 sur PS5 et au lieu de ça, vous n'aurez qu'un Uncharted Boys & Girls 6.Returnal est aussi à mettre dans le panier, sinon on pourra mettre une croix sur les AA de qualité à l'avenir.Je sais que beaucoup de joueurs PlayStation n'ont pas acheté la PS5 pour jouer à Fifa... c'est l'occasion de le démontrer avec Demon's Souls et Returnal.


Ayaa ce CUCK légendaire.
70€ le demat et il est content alors que c'était les prix pleins tarifs sur la gen précédente :lol: où jachetais mes jeux Day one sur Amazon et en physique à 50€ max.
C'est un remake en plus. Ça vaut moins de 30 euros max.
Et il dit Merci Sony alors que son PS+ il le paye, mais quel PIGEON...
T'es le genre de type à applaudir à 20h les soignants toi non ? Je suis sûr tu es pro-confinement.


Répondre
-
voter voter
1

Par Black Tendancy le Mercredi 14 Avril 2021, 7:04
Oddworld est moyen mais offert sur le PS+. Merci Sony. Je le préfère à beaucoup de blockbusters.

Demon's Souls vient de baisser à 70€. J'invite tous les possesseurs de PS5 de se le procurer maintenant, seul moyen de voir arriver ce genre de jeux sur PS5 à l'avenir. Soutenez la qualité svp, le jeu maintient ce prix malgré des mois passés, car il a besoin encore de beaucoup de ventes pour se rentabiliser. Ne venez pas pleurer si pas de Bloodborne 2 sur PS5 et au lieu de ça, vous n'aurez qu'un Uncharted Boys & Girls 6.

Returnal est aussi à mettre dans le panier, sinon on pourra mettre une croix sur les AA de qualité à l'avenir.

Je sais que beaucoup de joueurs PlayStation n'ont pas acheté la PS5 pour jouer à Fifa... c'est l'occasion de le démontrer avec Demon's Souls et Returnal.


Répondre
-
voter voter

Par DTF Braah2.0 le Mardi 13 Avril 2021, 13:45
Balec a écrit:Trop de jeux moyens en ce moment sur Playstation. Manque plus que Returnal pour confirmer cette tiédeur.


Personellement le jeu ne me dit rien, je n'ai pas acheté la Next Gen pour jouer à ça.
Et Returnal je ne sais pas encore mais le charisme de l'héroïne c'est une catastrophe pour moi. On dirait ils ont cherché un perso à l'inverse du charisme.


Répondre
-
voter voter
1

Par Balec le Mardi 13 Avril 2021, 1:34
Trop de jeux moyens en ce moment sur Playstation. Manque plus que Returnal pour confirmer cette tiédeur.

Répondre
-
voter voter
1

Par Analytik le Lundi 12 Avril 2021, 8:58
Nostalgie ??? Peut-être pour ceux qui sont resté éloignés de la licence hermétiquement.

La nostalgie a été brisée à coup de suites et remakes, en effet si tu prends les remakes et jeux en 3D, il y a jamais eu de coupure de plus de 5 ans.


Répondre
-
voter voter

Par Pifpafpof le Lundi 12 Avril 2021, 5:45
Pas mal de nostalgie quand on voit ces images :)

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 7 réponses dans le forum