Test MSI GS65 Stealth : que vaut l'un des PC portables gaming le plus fin du monde ?


Test MSI GS65 Stealth : que vaut l'un des PC portables gaming le plus fin du monde ?

Depuis quelques années et l’avènement des cartes graphiques dites Max-Q de chez nVIDIA, les portables gamers ont largement évolué. La mode des machines surdimensionnées au look très agressif semble se calmer, et les constructeurs investissent de plus en plus de moyens dans des machines aux dimensions nettement plus compactes. Lâchant les RGB et les machines qui clignotent comme des arbres de Noël, les assembleurs commercialisent désormais tous une gamme de produits plus sobres, voire carrément classes. Après l’Aero X15 de chez Gigabyte, nous avons pu tester le MSI GS65 Stealth dans sa déclinaison 8RF qui embarque une grosse configuration parfaitement adaptée au jeu vidéo. Retrouvez ci-dessous notre verdict sur cette nouvelle machine.


MSIPour cette seconde génération de PC qui fait donc appel aux cartes graphiques Max-Q ultraplates de chez nVIDIA, MSI nous permet de découvrir sa dernière machine qui combine donc un look léché a une configuration très musclée. Dès son déballage, le portable impressionne par sa sobriété et ses jolies finitions. Habillé d’une robe noire mat, d’un logo MSI doré mais néanmoins classe, l’ensemble est immédiatement séduisant, avec un look très passe-partout et des dimensions vraiment portables. On apprécie les petites touches de métal doré sur les prises d’air latérales, ainsi que l’assemblage du boîtier où tous les panneaux sont bien ajustés. On apprécie également la finition au niveau des charnières de l’écran qui sont particulièrement bien ajustées, ce qui n’est pas toujours le cas. Malheureusement, avec beaucoup de plastique (ce qui permet de conserver un poids contenu) dès qu’on met le châssis en contrainte on s‘apercoit que certains bruits se font entendre, ce qui nous fait penser que la rigidité de la machine est loin d’être exemplaire.  Avec son écran 15,6 pouces à bords fins (Thin Bezel pour les puristes) le PC offre des dimensions réduites de 357.7 x 247.7 x 17.9 mm ce qui permet de le transporter sans aucun souci. Il s’agit donc d’un véritable ordinateur portable, et pas d’un transportable comme les machines gaming qui disposent des cartes graphiques sans le fameux design Max-Q. Mieux, la machine dispose d’un chargeur aux compact, et dont le poids est inférieur à 600 grammes. Avec une machine qui affiche 1800 g sur la balance, on arrive à un ensemble qui pointe juste en dessous des 2.5 Kg, ce qui est très honorable sur ce segment de marché. Renfermant un Intel Core i7-8750H hexacore (oui, six cœurs dans un portable !) épaulé par 32 Go de RAM, et une nVIDIA GeForce GTX 1070 Max-Q avec 8 Go de VRAM, ce PC va vous permettre de faire tourner tous les derniers jeux en « Ultra » (en 1080p) sans problème, surtout que le SSD M.2 Samsung s’avère très véloce pour charger les données.  

 

BEAUTÉ INTÉRIEURE & EXTÉRIEURE !

 

MSIMSI fait aussi les choses en grand avec la connectique, puisque le GS65 propose un large choix de prises. On note un RJ45, deux USB et les jacks son et micro sur le flanc gauche, tandis que le côté droit abrite un USB, un HDMI, un Mini DiplayPort et un connecteur type-C. En revanche,  le bord droit abrite aussi la prise d’alimentation, ce qui est une décision incompréhensible de la part de MSI. En effet, le câble est terriblement gênant pour les droitiers, car dès qu’on utilise une souris on se retrouve à cogner contre le connecteur (qui n’est pas coudé), et à avoir le câble dans le chemin. C’est un véritable défaut, surtout que le problème aurait été corrigé avec une simple prise coudée. En ouvrant la bête, on découvre un écran IPS de 15.6 pouces FHD (1920 x 1080) qui dispose d’un taux de rafraîchissement de 144 Hz tout de même. Il ne manque que le G-Sync au menu, mais on comprend qu’MSI ait fait l’impasse sur cette option, vu le surcoût que l’adoption de cette technologie aurait impliqué. Comme toujours, l'assembleur taiwannais a fait appel aux Danois de SteelSeries pour le clavier qui s’avère être un excellent modèle à membrane. Bien sûr, tous les raffinements sont au menu : de l’anti-ghosting (pour utiliser plusieurs touches en même temps), au RGB qu’on pourra programmer à volonté, grâce au logiciel SteelSeries Engine qui s’avère toujours aussi complet. Niveau logiciel on n’oublie pas non plus la suite MSI toujours aussi facile d’utilisation, avec entre autres MSI True Color qui permet différents étalonnages pour l’écran, ou le MSI Dragon Center qui permet de définir vos profils d’utilisation. Ce dernier logiciel est très appréciable dans la mesure où il permet de maximiser l’autonomie lorsqu’on est sur batterie, et de lâcher complètement les chevaux quand on veut jouer sur secteur. Via cet utilitaire on va pouvoir définir le régime des ventilateurs, ce qui aura un impact direct sur le bruit de la machine.

 

Aucun de nos jeux testé n’est passé sous les 60 FPS en « Ultra », qu’il s’agisse de Far Cry 5, de Battlefield 1, ou même du plus ancien Metro Last Light.

 

MSIBien que la carte graphique ne soit pas aussi performante que celle des PC portables gamer plus épais, refroidissement inférieur oblige, on n’a pas vraiment réussi à la mettre en défaut sur les derniers titres modernes. Aucun de nos jeux testé n’est passé sous les 60 FPS en « Ultra », qu’il s’agisse de Far Cry 5, de Battlefield 1, ou même du plus ancien Metro Last Light. Le problème avec autant de puissance dans un si petit châssis, c’est que les températures ont tendance à s’envoler assez rapidement, et ce, malgré les nombreuses ouïes d’aération qui sont sous le PC, et sur ses flancs. À pleine charge, la température du boîtier dépasse rapidement les 60°c, ce qui interdit le jeu vidéo lorsque le PC est sur vos genoux. De toute façon, sur batterie, Far Cry 5 videra consommera la charge en environ 40 minutes, ce qui oblige à trouver une prise électrique avant de se lancer dans une partie. En bureautique, et en optant pour l’économie d’énergie maximale, on peut néanmoins faire tenir la batterie de ce MSI GS65 près de 7 heures. C’est donc assis derrière un bureau (ou dans l’avion avec une prise) que ce PC donnera son meilleur pour le jeu vidéo, agrémenté d’une bonne souris. Malheureusement, lors de longues sessions de jeu, le châssis a du mal à évacuer la chaleur intense, même lorsque les ventilateurs sont poussés à fond. Le plus souvent, ce sera la carte graphique qui baissera sa fréquence de fonctionnement afin de respecter la limite thermique, mais sur certains jeux on a même réussi à ce que le processeur subisse lui aussi ce revers. Appelé « Throttling », ce phénomène prouve que malgré toutes les précautions prises par les constructeurs, des composants aussi puissants ont du mal à se refroidir dans un boîtier aussi rempli.

 

LE GRAND CHAUD

 

MSID’ailleurs, le problème nous a semblés ici plus prononcé que sur l’ancien Gigabyte Aero 15X, sans qu’on sache si c’est dû au design du châssis, où au fait que ce nouveau processeur chauffe plus que son homologue d’ancienne génération. Pour vous donner une idée des températures atteintes, en brutalisant le matériel, le GPU frise les 80°c, tandis que le CPU oscille entre 90 et 95°c, soit les températures maximum prévues par les constructeurs. Ce problème de chauffe va par ailleurs obliger les joueurs à prendre grand soin de leur PC, et à le démonter souvent afin de le nettoyer, car une petite quantité de poussière suffira à aggraver le problème. Vous l’avez compris, entre le plastique omniprésent sur le boîtier et la chauffe importante, il va falloir être très soigneux avec ce PC. Néanmoins, il s’agit d’une excellente machine nomade qui permet de jouer sérieusement à tous les titres récents. De plus, une certaine évolutivité est permise, car le MSI GS65 dispose d’un second slot M.2, ce qui va permettre d’y brancher un second SSD afin d’augmenter la quantité de stockage disponible. On pestera néanmoins sur l’accès compliqué de ce slot, qui nécessite de démonter le clavier. La solution de facilité aurait été de pouvoir dévisser le dessous du PC, mais cette dernière n’a pas été retenue. Il faut enfin parler du prix, car le MSI GS65 Stealth est vendu 2700 €, même si plusieurs sites marchands l’affichent aux alentours de 2600 €. Le prix est élevé, mais au vu du matériel embarqué, il nous semble justifié. À ce tarif, on aurait tout de même aimé un stockage un peu plus généreux, un lecteur de cartes mémoire, une prise d’alimentation coudée, et du G-Sync.

 

ON ACHÈTE OU PAS ?

 

L’achat d’un tel PC dépend bien sûr de nombreux critères personnels et économiques, mais comme l’Aero 15X de Gigabyte, ce PC Max-Q est un excellent candidat pour les joueurs nomades qui souhaitent pouvoir profiter d’une importante puissance et de capacités gaming sans devoir se briser les reins avec une machine lourde, encombrante et au look tape-à-l’œil. Les ordinateurs portables gaming aux dimensions supérieures proposeront de meilleures performances, mais en restant dans ce format, l’offre de MSI reste totalement pertinente. Cette machine est également parfaite pour des utilisateurs ayant besoin de puissance applicative grâce à son gros processeur. Ce PC fera donc le bonheur des monteurs vidéo et autres pros de la retouche photo, le tout à un prix toujours compétitif lorsqu’on le compare au tarif des MacBook Pro de chez Apple.

 

Caractéristiques techniques

Processeur

Intel Core i7-8750H

Fréquence du processeur

2.20 GHz

Quantité de mémoire vive

32 Go

Type de mémoire vive

DDR4-SDRAM

Capacité de stockage principal

512 Go

Type de stockage principal

SSD

Interface stockage principal

M.2, PCI-Express

Seconde baie disque

Oui

Espace disque

512 Go

Webcam

0.9 Mpx

Clavier

SteelSeries RGB

Affichage

Taille d'écran (pouces)

15.6 "

Format de l'écran

16:9

Tactile

Non

Définition de l'écran

1920 x 1080 pixels

GPU

Nvidia GeForce GTX 1070 Max-Q

VRAM

8192 Mo

Entrées & sorties

Nombre de ports USB 3.0

3

Nombre de ports USB Type-C

1

Système audio embarqué

Stéréo

Support du Wi-Fi

Wi-Fi 802.11ac

Support du Bluetooth

Bluetooth 5.0

Ethernet 10/100

Oui

Ethernet 100/1000

Oui

Sortie son

Stéréo

Sortie S/PDIF

Oui

Sortie DisplayPort

Oui

Sortie HDMI

Oui

Système d'exploitation et logiciels

Système d'exploitation

Windows 10 Pro 64-bits

Alimentation

Batterie

Lithium Polymère 4 cellules

Dimensions

Largeur

35.8 cm

Hauteur

2.2 cm

Profondeur

24.8 cm

Volume (cm3)

1953.24 cm3

Poids (batterie incluse)

1.856 kg

Poids alimentation

548 g

 

MSI

 

MSI

 

MSI

 


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité



Autres articles

MSI : voici les GeForce RTX de l'assembleur taiwannais en images ! Après PNY, MSI aussi nous dévoile sa nouvelle gamme développé autour des puces nVIDIA série 20 à architecture Turing. Surprise, le mythique TwinFroZr n'est plus référencé au profit de solution à trois ventilateurs. 22/08/2018, 11:18
Test MSI Geforce GTX 1080 Ti Lightning : la meilleure carte graphique à refroidissement par air ? MSI nous a fait parvenir sa GeForce GTX 1080 Ti Lightning, la version ultra haut de gamme de la carte graphique la plus haut de gamme de NVIDIA. Est-on en présence de la Rolls des cartes graphiques ? Notre verdict. 09/10/2017, 09:10


Derniers commentaires
Par faidi le Lundi 6 Août 2018, 20:58
rrr

Répondre
-
voter voter

Par Anonymousse le Lundi 6 Août 2018, 19:13
Pourtant je suis sur que je suis plus performant que toi.

Répondre
-
voter voter

Par Troverniak le Dimanche 29 Juillet 2018, 12:22

likeSmall 193
Portable et Gaming ça vas pas ensemble.

Répondre
-
voter voter

Par rambombe le Dimanche 29 Juillet 2018, 9:36
QUE VAUT L'UN DES PC PORTABLES GAMING LE PLUS FIN DU MONDE ? 2000euros

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*