Marvel's Spider-Man 2 : on a testé le jeu, vraie suite ou simple DLC ?


Marvel's Spider-Man 2 : on a testé le jeu, vraie suite ou simple DLC ?L'année 2023 est chargé en gros jeux, c'est peu de le dire, mais du côté de PlayStation, s'il y a bien un titre sur lequel on est prêt à faire all-in, c'est Marvel's Spider-Man 2. Il faut dire qu'avec la popularité du personnage et d'un premier épisode qui a su cristalliser tout ce qu'on attendait d'un jeu Spider-Man avec un enrobage AAA, les ventes se sont envolées. L'objectif avec cette suite est de faire mieux, aussi bien en termes de proposition, de gameplay, d'histoire, d'enjeux et de personnages nouveaux. A un mois tout juste de sa sortie, nous avons pu nous rendre à Londres pour prendre le jeu en mains, et tester les nouveautés. Voici nos impressions.

Marvel s Spider-Man 2C'était la semaine dernière, Sony Interactive Entertainment organisait deux événements autour de Marvel's Spider-Man 2, l'un aux Etats-Unis pour la presse américaine et japonaise, l'autre à Londres pour les médias européens. Une session de jeu d'environ 3 heures pour faire ses tests grandeur natuure sur une suite très attendue. C'est toujours développé par le studio Insomniac Games et il s'agit de la vraie suite du jeu de 2018, l'épisode Miles Morales de 2020 étant il faut l'admettre qu'un simple DLC déguisé. Un grosse extension avec un autre personnage certes, mais un DLC quand même. Autant vous dire que ce Spider-Man 2, on l'attendait avec une certaine impatience, d'autant que depuis le début de son annonce, Venom est teasé comme étant le principal antagoniste du jeu. La session de gameplay proposée par Sony avait plusieurs objectifs : permettre de tester différentes séquences du jeu, notamment les nouveaux pouvoirs de Peter Parker et son nouveau costume, infecté par le symbiote de Venom. On a aussi pu jouer avec Miles Morales, qui a lui aussi été upgradé dans ses capacités, et pu découvrir d'autres villains tels que Kraven le Chasseur, mais aussi Lizardman, qu'on a pu affronter dans un boss battle à la mise en scène démesurée et cinématographique. 


Mais commençons par le commencement, et précisément par cette cinématique qui nous a placés dans l'ambiance plus sombre de cette suite. Il s'agissait, il nous semble, de première vraie rencontre entre Parker et Kraven, se situant dans l'enceinte d'une église. Une scène qui qui n'a pas manqué de faire écho à la séquence du film Spider-Man 3 de 2007 quand Tobey Maguire se débarrassait du symbiote à l'aide de cette même cloche. Si dans la vidéo de gameplay (proposée en parallèle de cette preview écrite), les voix sont en VO et donc en anglais, sachez que nous avons jouer au jeu avec les voix françaises. Une opportunité donnée par l'un des démoistes PlayStation sur place qui nous a gentiment proposé de basculer le jeu en VF pour qu'on puisse profiter du travail Donald Reignoux. Et comme pour le premier, la qualité du doublage était au rendez-vous, et on sent que Donald Reignoux s'est fait plaisir. Mais on en reparlera au moment du test complet. Quoi qu'il en soit, après la confrontation Parker et Kraven, on a enchaîné aussi sec sur une séquence où l'on pouvait découvrir les nouveaux pouvoirs de Peter, grâce à son infection avec le symbiote de Venom. On ne sait pas comment il a été touché, mais une chose est sûre, une fois qu'on a goûté aux nouvelles capacités de Peter, ça va être difficile de revenir en arrière.

Marvel s Spider-Man 2

Comme indiqué en bas à gauche de l'écran, il est possible de faire appel à 4 nouveaux pouvoirs pour Spider-Man. En maintenant L1 et assignant une autre touche de la manette, Croix, Rond, Carré ou Triangle, il est donc possible de déclencher une super-attaque pour se débarrasser plus facilement des ennemis. Le symbiote blast est de loin la plus spectaculaire, puisque Peter fait jaillirde son corps et de son costume les tentacules pour former une sorte d'oursin létale. C'est à la fois super impressionnant visuellement, mais aussi jouissif à utiliser. En faisant L1 + Carré, Peter Parker peut déployer une gerbe de tentacules de son bras droit, ce qui a pour effet immédiat de foudroyer l'ennemi, mais aussi de le coller à un élément du décor et ainsi l'immobliser. L1 + Croix permet à notre héros de déployer quatre tentacules qui vont aggriper autant d'ennemis pour leur fracasserla tête contre le sol. Ça aussi c'est super plaisant. Peter peut aussi utiliser le symbiote pour arracher les armes de ses adversaires. Et enfin, dernière attaque qu'on a pu découvrir, c'est le combo L1 + Triangle qui permet à Peter de se transformer en symbiote rempant, qui va embourber son ou ses ennemis pour ensuite les frapper vers le haut.

Marvel s Spider-Man 2

Autre nouveauté liée au symbiote, un mode Rage qu'on peut déclencher selon certaines conditions. Lorsque la jauge de puissance est à son paroxysme, celle qu'on aperçoit sous la barre de toile, on peut demander à Peter Parker de passer dans ce mode dévastateur en appuyant sur L3 + R3. Ils appellent ça le Symbiote Surge et ça permet d'éliminer plusieurs ennemis les uns après les autres dans un enchaînement épique, le tout mis en scène de façon cinématographique. Là encore, Peter fait appel à ses nouveaux pouvoirs et c'est très plaissant à découvrir. Mais ce n'est pas tout, parmi les nouveautés instaurées dans ce Marvel's Spider-Man 2, il y a un système de parry qui a été mis en place par les développeurs. En gros, certains ennemis possèdent des attaques qu'il est impossible d'esquiver, et il ne reste donc que la possibilité pour Peter de les parer. Sauf qu'il faut respecter un timing, visualisable via ces alertes visuelles de couleur. En gros, lorsque l'ennemi affiche une pastille rouge, cela signifie que son attaque est inéquivable et qu'il faut la parer pour empêcher Peter de se manger un coup. Ça donne ainsi plus de profondeur au système de combat.

Marvel s Spider-Man 2

Du coup, se pose la question de savoir si après toutes ces nouveautés liées au symbiote, Miles Morales sera toujours intéressant à jouer ? A priori oui, ce dernier a aussi gagné en possibilités et je vous rappelle qu'il dispose toujours autant de ses capacités électriques. Comme vous pouvez le voir sur ces images, le jeu a gardé sa fluidité dans ses combats et malgré toutes les actions que nos Spider-Men sont capables de faire, tout reste clair et surtout, super accessible dans la prise en main. De toutes les façons, les bases étaient déjà bien présentes et la formule est toujours aussi efficace, tout comme ce plaisir évident de se balader dans New York. C'était déjà un vrai plaisir de se balancer de toile en toile parmi les buildings de la ville, ça l'est encore plus dans cette suite, surtout que les développeurs ont mis en place un système qui permet à deux araignées de voler façon wingsuit, appelé ici "web wing". On a même tester une séquence entière où il fallait poursuivre un drone dans la ville et on volait carrément, à condition de rester dans le sillon de l'appareil. En termes de déplacement, Peter et Miles ne pourront pas voler en permanence et il faudra jongler avec la toile, mais cet élément supplémentaire apporte énormément de fluidité dans les déplacements. En revanche, on a quand même l'impression que le jeu a gardé ses défauts du premier épisode, notamment les moments d'infiltration. On se souvient que c'était Mary-Jane qui était le perso qui se la jouait discret dans des séquences peu mémorables, cette fois-ci, c'est avec le spider-bot qu'on va jouer les Sam Fischer. Et très franchement, là aussi, ça manquait de conviction. La caméra très proche des objets dénaturaient les graphismes, ça faisait aussi ressortir le fait que les phases de plateforme, c'est mal géré dans le jeu et que l'IA des ennemis est une vraie catastrophe. Bref, c'est franchement pas la peine de nous placer du stealth dans le jeu, ça n'apporte rien.


Notre degré d’attente
Alors bien sûr, beaucoup de personnes se posent la question. N-a-t-on pas affaire une version améliorée et non une véritable suite ? Difficile d'être catégorique en ayant joué 2h/3h à peine, mais c'est vrai que les nouveautés ne sont pas flagrantes. L'effet de surprise n'est plus là, c'est évident, mais le jeu a pris pas mal d'ampleur dans son ensemble, avec un système de combat plus approfondi, une mise en scène encore plus spectaculaire et surtout une histoire plus intéressante. Avec Venom, Kraven et Lizard, il y a de quoi être scotché du début jusqu'à la fin, d'autant qu'on sent que Venom ne fera son apparition que vers la fin du jeu, ça me semble évident. Kraven va être le villain qui va mener l'histoire, Lizardman sera relégué au rang de simple boss, d'ailleur, on a pu l'affronter pendant notre démo et Venom sera la grosse surprise de fin. Rendez-vous maintenant le 20 octobre sur PS5 pour l'avis définitif.

Réagir à cet article Réagir à cet article


Autres articles

Marvel's Spider-Man 2 : une PS5 collector avec Venom et Peter Parker, elle est sublime ! En plus du nouveau trailer dédié à Marvel's Spider-Man 2, Sony Interactive Entertainment et Insomniac Games ont également révélé l'arrivée d'une PS5 en édition limitée lors de la Comic-Con de San Diego. 21/07/2023, 07:53
Marvel's Spider-Man 2 : Harry Osborn confirmé en Venom, voici le nouveau trailer Sony Interactive Entertainment a profité du coup d'envoi de la Comic-Con de San Diego pour nous donner des nouvelles du très attendu Marvel's Spider-Man 2, prévu pour le 20 octobre prochain sur PS5. 21/07/2023, 07:19