"Charlatans", "Menteurs", le créateur d'Ori étrille les responsables de Cyberpunk, No Man's Sky et Peter Molyneux


"Charlatans", "Menteurs", le créateur d'Ori étrille les responsables de Cyberpunk, No Man's Sky et Peter Molyneux

Voilà un coup de sang que personne n'a vu venir. Thomas Mahler, fondateur de Moon Studios et Game Director sur les jeux Ori and the Blind Forest et Ori and the Will of the Wisps, vient de s'exprimer autour de la polémique de Cyberpunk 2077, des promesses non tenues du studio CD Projekt Red, mais aussi des pratiques utilisées dans le milieu du jeu vidéo par certains créateurs et studios pour créer de la hype et vendre un maximum de jeux en pré-commande. Dans un long message posté sur les forums de ResetEra et intitulé "Pourquoi les joueurs continuent de faire confiance aux charlatans, et même leur pardonner ?", Thomas Mahler s'en prend également à Peter Molyneux, le créateur de la série Fable, mais aussi au studio Hello Games et son fondateur Sean Murray qui a lui aussi menti sur le contenu de No Man's Sky au moment de sa sortie. 

 

C'est quelque chose qui me dérange depuis un moment et qui me met hors de moi à chaque fois que cela se produit. Et à chaque fois, c'est la même chanson, les gens continuent de se faire avoir. Tout a commencé avec Molyneux. C'est le roi du "plutôt que de vous détailler ce qu'est mon produit, laissez-moi m'enflammer sur ce que le jeu pourrait être afin de vous hyper". Et il n'y avait aucun problème jusqu'au moment où vous dépensez votre argent et que vous vous rendez compte que le jeu n'a rien à voir avec la hype propagée par Peter. Il a fait ça pendant une décennie, et journalistes comme joueurs adoraient écouter Oncle Peter et toutes ces choses extraordinaires qu'ils pourraient faire pour l'industrie.




Thomas Mahler reproche en effet à Peter Molyneux d'être l'un des spécialistes de la vente de poudre de perlimpinpin, de promettre monts et merveilles aux joueurs et ne pas respecter ses engagements. Il est vrai que le premier Fable sorti en 2004 sur Xbox avait des ambitions démesurées, comme le fait que le héros principal puisse évoluer, de jeune enfant à adulte expérimenté. Mais les passages entre les différents âges étaient au final assez peu exploitées, tandis que les possibilités de gameplay bien plus limitées par rapport à ce qui était annoncé par Peter Molyneux. Son Project Milo développé sur Xbox 360 avait pour but de montrer toutes les possibilités d'interaction entre le jeu vidéo et son utilisateur via Kinect. Là encore, Peter Molyneux nous avait proposé des démos qui semblaient irréalisablee, comme la possibilité de transmettre des objets IRL que le personnage dans le jeu pouvait alors récupérer dans son univers en 3D. Finalement, le Project Milo n'est jamais arrivé à son terme et a donc été abandonné. Mais Peter Molyneux n'est pas le seul à avoir été la cible de Thomas Mahler, Sean Murray, le fondateur de Hello Games, et créateur du jeu No Man's Sky en a pris aussi pour son grade. Morceaux choisis :

Ensuite, il y a eu Sean Murray, qui a visiblement tout appris du livre d'apprentissage de Peter Molyneux. Apparemment, ce mec adoooorait être sous le feu des projecteurs. Les jours qui ont précédé la sortie de No Man's Sky, il vantait les mérites du mode multijoueur qui n'existait même pas et s'enorgueillissait de voir les gens penser que No Man's Sky était le "Minecraft dans l'Espace," un jeu dans lequel vous pouvez littéralement faire n'importe quoi (le fait de pouvoir faire n'importe quoi est généralement un thème utilisé par les charlatans du jeu vidéo pour attirer du monde). Bien sûr, il y a eu un bad buzz phénoménal au moment de la sortie de No Man's Sky et le produit ne ressemblait à rien de ce que nous avait promis Sean Murray. Et qu'est-ce qui s'est passé après ? 

Maintenant qu'ils ont sorti tout un tas de mises à jour, oublions donc tous les mensonges, les enfumades, et hey, pourquoi on ne le couvrerait pas de récompenses car il a d'une certainement manière respecté ce qu'il avait dit au sujet de son jeu des années auparavant. Merci Geoff Keighley. Récompenser ce type de comportement va certainement aider l'industrie à évoluer.


Sean Murray, créateur de No Man's Sky, et fondateur de Hello Games

Si Thomas Mahler se montre aussi vindicatif à propos de Sean Murray, c'est aussi parce qu'il se rappelle qu'au moment de la sortie de son jeu Ori and the Blind Forest, un magazine spécialisé (qu'il ne cite pas d'ailleurs) a préféré choisir faire sa couverture sur No Man's Sky plutôt que son jeu, après avoir estimé que le titre de Hello Games allait sans doute devenir le GOTY de l'année. Amer, le fondateur de Moon Studios n'a évidemment pas manqué de revenir sur l'affaire de Cyberpunk 2077, qu'il explique être le sommum en matière de tromperie sur la marchandise, puisque cette fois-ci, tout le département marketing s'en est mêlé.

Et puis est arrivé Cyberpunk 2077. Etant donné qu'il était créé par les mecs derrière The Witcher 3, il allait forcément être bon. "Voici l'univers de Cyberpunk et - faites-nous confiance - vous allez pouvoir faire ce que vous voulez dans le jeu ! Cette fois-ci, tout le département RP (relations publiques) de CD Projekt RED a repris toutes les méthodes utilisées par Molyneux et Murray et s'en est donné à coeur joie. Les joueurs se sont emballés sur le fait que ça allait être le GTA sauce science-fiction. Comment ne pas tomber amoureux ? Chaque vidéo créée par CD Projekt Red a été étudiée scrupuleusement pour faire croire aux joueurs que le jeu allait être de la pure folie. Ils se sont arrêtés juste avant ed nous faire croire que leur jeu allait soigner le cancer. Cette stratégie a réussi à générer un total hallucinant de 8 millions de précommandes. Que s'est-il passé après ? Tout n'était que mensonges. Le produit final n'est qu'une partie mineure de ce que les développeurs avaient promis, et le pire de tout, c'est qu'il tournait à peine sur les consoles où il était supposé "fonctionner étonnamment bien !


C'est un véritable pavé que Thomas Mahler a jeté dans la mare, au point que ResetEra a été obligé de fermer le topic pour éviter tout débordement. Si le créateur des deux épisodes d'Ori a été largement soutenu par les joueurs, d'autres n'ont pas hésité à lui rappeler que ses jeux étaient loin d'être parfaits à leur sortie et que des soucis techniques étaient également connus. Toujours est-il qu'une telle prise de parole dans cette industrie est inédite, les développeurs n'ayant pas l'habitude de se tacler de la sorte entre eux ; un exercice laissé habituellement aux joueurs et aux journalistes. Doit-on y voir une certaine prise de conscience et une ouverture de la parole entre concepteurs de jeux vidéo ? Entre temps, sachez que Thomas Mahler est revenu sur ses propos, s'est excusé de s'être emporté aussi violemment et d'avoir nommé des personnes qu'il n'aurait pas dû.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef



Autres articles

Cyberpunk 2077 : le gros patch 1.2 de février ne sera pas à l'heure, la cyberattaque mise en cause Une fois encore, CD Projekt Red ne tiendra pas ses promesses. Alors que le studio polonais avait promis une roadmap, l'agenda ne sera pas tenu. En cause, la récente cyber-attaque. Mouais... 5 | 24/02/2021, 19:10
CD Projekt Red (Cyberpunk 2077) : les codes sources des jeux volés mis aux enchères Les menaces des hackers concernant le vol des données de l'entreprise CD Projekt Red il y a quelques jours ont été mises à exécution. C'est le code-source du jeu Gwent qui se retrouve dans la nature. 11/02/2021, 15:39


Derniers commentaires
Par Tsu le Mercredi 10 Février 2021, 10:20
Les coquilles et les fautes d’orthographes dans l'article.Relisez vous.

Répondre
-
voter voter

Par Devriel le Dimanche 7 Février 2021, 23:57

likeSmall 104
Comparer Ori et ses bug par ci , par là à cyberpunk 2077 :down:

Entre cette tromperie sur la marchandise, le dopage légal dans certaines compétitions de Sport-E, Activision qui ferme un de ses studios une année de bénéfice record et EA qui massacre non seulement les licences qu'ils rachètent mais aussi leurs studio ... :helpsmilie:

Je retourne sur DOOM : Eternal et je vais mettre une rouste à tous ces démons tiens :evil:


Répondre
-
voter voter

Par Pas glop le Samedi 6 Février 2021, 18:55
Ori-jeu-en2D a écrit:
Darkmetal35 a écrit:No man's Sky et Cyberpunk 2077, c'est exactement la même.Si je fais la liste de tous les mythos déversés durant la promo et le développement des 2 jeux et que je le compare au résultat à la sortie de ces derniers, je crois que c'est encore moins glorieux pour CD Projekt...De plus comme l'a dit mon VDD, No man's Sky a plutôt bien rattrapé le coup sur pas mal de points par la suite.Cyberpunk 2077 ça restera une farce sur consoles, c'est pas les patchs qui vont sauver l'affaire. Perso je me suis déjà suffisamment bien marrer après le 1er gros patch, je me fais pas d'illusions sur le deuxième...Au niveau des méthodes marketing, on hésite pas à qualifier ça d'escroquerie dans d'autres domaines ! Le PDG de Moon Studio a raison sur toute la ligne...Perso le contraste entre les propos du PDG de Moon Studio qui au final énonce des faits et Gabe Newell qui se contente limite de rejeter la faute sur les joueurs à grands coups de discours hypocrites...Le pire est que le deuxième est censé avoir plus de bouteille, ça fait peur !Pour finir j'imagine que ceux qui s'en prennent aux jeux de Moon Studio, c'est les pigeons et derniers irrésistibles fanboys de Cd Projekt. Comparer les promesses d'un Ori et le résultat final de celui-ci (bugs, problèmes techniques et autres) aux versions consoles à mourir de rire de Cyberpunk 2077, c'est juste manquer d'argumentation et se tirer une balle dans le pied quoi.Ori est pas devenu la risée du Web à grand coups de memes, c'est dire à quel point la comparaison et la critique est foireuse :lol:
Perso j'ai pas suivi la hype autour de Cyberpunk, j'ai decouvert l'existence de ce jeu en juillet dernier. Je l'ai pris sur un coup de tête sur Steam récemment et je ne sais pas ce qui a été promis par les developpeurs mais j'ai adoré le jeu perso. Après si on juge un jeu par rapport à la déception ou non vis a vis du marketing, ça fausse le jugement je trouve. Et NON, il n'y a aucune escroquerie dans un JV ou un film. Comme si tu chouinais a l'escroquerie au cinéma a la sortie du film car tu as été déçu. Consommer une oeuvre ce n'est pas comme acheter un service, une prestation ou un produit. Là t'achetes une oeuvre d'art dont tu ne connais pas le contenu, ni l'histoire ni rien. Le marketing c'est comme une bande annonce, elle est juste là pour te hyper ou non. Les promesses faites par les devs ne constituent pas une description detaillée du produit. Celle-ci se trouve derrière la boîte.
Ah mais le contenu a été survendu aussi au cours de ces dernières années. Ils manquent pas mal de features dans le titre final, features que CD Projekt avait pourtant bien mises en avant...Rien que la création d'un monde vivant et cohérent...Raté! C'est d'ailleurs sur ce point que l'Etat Polonais voudrait savoir à quoi à réellement servi les subventions versées à CD Projekt...Comme quoi, pas de fumée sans feu...


Répondre
-
voter voter

Par Pas glop le Samedi 6 Février 2021, 18:42
Lecteur a écrit:
Pas glop a écrit:...Et dans les 3 cas de figure qu'il cite, seul No Man's Sky a fini par se rapprocher de ses ambitions initiales au fur et à mesure des patchs...
Oui après plusieurs années. Cyberpunk vient de sortir le guignol, les patchs vont sublimé le jeu déjà top sur PC. Après même les meilleurs goty ont des defauts.
Super! Mais ce ne sont pas les patchs qui vont améliorer drastiquement l'IA pourrie, L'absence de vie crédible dans Night City, ni changer fondamentalement des mécaniques de gameplay très moyennes. Et rien ne dit que CD Projekt Red arrivera au bout de la pléthore de bugs qui cloquent leur titre, même dans plusieurs années...Maintenant, si tu es tout jouasse d'avoir un titre très moyen dans son fond, mais sublimé dans sa forme, tant mieux pour toi baltringue...


Répondre
-
voter voter

Par TencentGold le Samedi 6 Février 2021, 18:32
En quoi les autres studios sont-ils plus honnêtes? Tous les jeux de combats sont incomplets, ff7 remake n'aura jamais de suite, mafia 1 remake est incomplet, ac valhalla raconte une fausse histoire viking, et la liste est longue!

Répondre
-
voter voter

Par Ori-jeu-en2D le Samedi 6 Février 2021, 18:15
Darkmetal35 a écrit:No man's Sky et Cyberpunk 2077, c'est exactement la même.Si je fais la liste de tous les mythos déversés durant la promo et le développement des 2 jeux et que je le compare au résultat à la sortie de ces derniers, je crois que c'est encore moins glorieux pour CD Projekt...De plus comme l'a dit mon VDD, No man's Sky a plutôt bien rattrapé le coup sur pas mal de points par la suite.Cyberpunk 2077 ça restera une farce sur consoles, c'est pas les patchs qui vont sauver l'affaire. Perso je me suis déjà suffisamment bien marrer après le 1er gros patch, je me fais pas d'illusions sur le deuxième...Au niveau des méthodes marketing, on hésite pas à qualifier ça d'escroquerie dans d'autres domaines ! Le PDG de Moon Studio a raison sur toute la ligne...Perso le contraste entre les propos du PDG de Moon Studio qui au final énonce des faits et Gabe Newell qui se contente limite de rejeter la faute sur les joueurs à grands coups de discours hypocrites...Le pire est que le deuxième est censé avoir plus de bouteille, ça fait peur !Pour finir j'imagine que ceux qui s'en prennent aux jeux de Moon Studio, c'est les pigeons et derniers irrésistibles fanboys de Cd Projekt. Comparer les promesses d'un Ori et le résultat final de celui-ci (bugs, problèmes techniques et autres) aux versions consoles à mourir de rire de Cyberpunk 2077, c'est juste manquer d'argumentation et se tirer une balle dans le pied quoi.Ori est pas devenu la risée du Web à grand coups de memes, c'est dire à quel point la comparaison et la critique est foireuse :lol:


Perso j'ai pas suivi la hype autour de Cyberpunk, j'ai decouvert l'existence de ce jeu en juillet dernier. Je l'ai pris sur un coup de tête sur Steam récemment et je ne sais pas ce qui a été promis par les developpeurs mais j'ai adoré le jeu perso. Après si on juge un jeu par rapport à la déception ou non vis a vis du marketing, ça fausse le jugement je trouve. Et NON, il n'y a aucune escroquerie dans un JV ou un film. Comme si tu chouinais a l'escroquerie au cinéma a la sortie du film car tu as été déçu. Consommer une oeuvre ce n'est pas comme acheter un service, une prestation ou un produit. Là t'achetes une oeuvre d'art dont tu ne connais pas le contenu, ni l'histoire ni rien. Le marketing c'est comme une bande annonce, elle est juste là pour te hyper ou non. Les promesses faites par les devs ne constituent pas une description detaillée du produit. Celle-ci se trouve derrière la boîte.


Répondre
-
voter voter

Par Lecteur le Samedi 6 Février 2021, 18:04
Pas glop a écrit:...Et dans les 3 cas de figure qu'il cite, seul No Man's Sky a fini par se rapprocher de ses ambitions initiales au fur et à mesure des patchs...


Oui après plusieurs années. Cyberpunk vient de sortir le guignol, les patchs vont sublimé le jeu déjà top sur PC. Après même les meilleurs goty ont des defauts.


Répondre
-
voter voter

Par Over Mind le Samedi 6 Février 2021, 14:32
Les médias complaisants sont encore plus à incriminer. Les développeurs ont toutes les raisons de s'enflammer au sujets de leurs travaux, la presse spé****ée par contre, qui relaie l'information en l'exagérant afin de s'assurer des audiences et des stats, a tout intérêt à créer du buzz, good ou bad, bien sûr derrière, tu as des développeurs qui se laissent embarquer dans la hype... Et à l'ère des réseaux sociaux et buzz putaclics, cette pratique ne risque pas de s'estomper.

Répondre
-
voter voter

Par Darkmetal35 le Samedi 6 Février 2021, 14:31

likeSmall 186
No man's Sky et Cyberpunk 2077, c'est exactement la même.

Si je fais la liste de tous les mythos déversés durant la promo et le développement des 2 jeux et que je le compare au résultat à la sortie de ces derniers, je crois que c'est encore moins glorieux pour CD Projekt...
De plus comme l'a dit mon VDD, No man's Sky a plutôt bien rattrapé le coup sur pas mal de points par la suite.
Cyberpunk 2077 ça restera une farce sur consoles, c'est pas les patchs qui vont sauver l'affaire. Perso je me suis déjà suffisamment bien marrer après le 1er gros patch, je me fais pas d'illusions sur le deuxième...

Au niveau des méthodes marketing, on hésite pas à qualifier ça d'escroquerie dans d'autres domaines ! Le PDG de Moon Studio a raison sur toute la ligne...

Perso le contraste entre les propos du PDG de Moon Studio qui au final énonce des faits et Gabe Newell qui se contente limite de rejeter la faute sur les joueurs à grands coups de discours hypocrites...
Le pire est que le deuxième est censé avoir plus de bouteille, ça fait peur !

Pour finir j'imagine que ceux qui s'en prennent aux jeux de Moon Studio, c'est les pigeons et derniers irrésistibles fanboys de Cd Projekt. Comparer les promesses d'un Ori et le résultat final de celui-ci (bugs, problèmes techniques et autres) aux versions consoles à mourir de rire de Cyberpunk 2077, c'est juste manquer d'argumentation et se tirer une balle dans le pied quoi.
Ori est pas devenu la risée du Web à grand coups de memes, c'est dire à quel point la comparaison et la critique est foireuse :lol:


Répondre
-
voter voter

Par Colombe11 le Samedi 6 Février 2021, 13:59
Lecteur a écrit:Ouais enfin mettre dans le même panier Cyberpunk 2077 qui propose de vraies choses interressantes, un monde, un scenario, un gameplay, et qui a eu un 17/20 sur Jeux Actu et Metacritic, à No Mans Sky, jeu complètement vide. Faut peut-être pas abuser.


T'as vraiment rien compris toi, t'es allé jusqu'où à l'école pour pas comprendre un truc aussi évident?


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 12 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*