Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

*Test* OVERKILL's The Walking Dead : n'est pas Left 4 Dead qui veut

Test OVERKILL's The Walking Dead : n'est pas Left 4 Dead qui veut
La Note
note Overkill's The Walking Dead 12 20

Loin d'être un simple clone de Left 4 Dead, OVERKILL's The Walking Dead propose une boucle de gameplay relativement singulière pour un jeu multi, puisque la discrétion et la gestion se mêlent aux habituels gunfights. De ce fait, les développeurs ont parfaitement respecté l'esprit de The Walking Dead, les menaces prenant de multiples formes (zombies, humains, rareté des ressources…). Hélas, la palanquée de bugs, le manque de didacticiels, les temps de chargement longuets, la progression mal équilibrée et l'absence hallucinante de chat vocal viennent sacrément ternir l'expérience. Il est possible que dans quelques mois, après plusieurs patchs salvateurs et une petite baisse de prix, le jeu devienne une bonne affaire et nous offre de très bons moments. Mais en l'état actuel, la production d'OVERKILL Software ne tient pas vraiment ses promesses. A réserver à ceux qui ont Discord et trois bons potes avec qui jouer...


Les plus
  • L'esprit Walking Dead est respecté
  • La nécessité de rester discret
  • Des zombies par milliers
  • Une ou deux surprises scénaristiques
  • Plutôt joli
  • De bons moments si on joue avec des potes
Les moins
  • L'absence de chat vocal, incompréhensible
  • Pas mal de bugs
  • Pas vraiment jouable en solo
  • Longs temps de chargement
  • Manque de didacticiels
  • Débuts trop difficiles
  • Beaucoup moins intéressant si on joue avec des inconnus


Le Test

The Walking Dead, vous connaissez ? Rarement une licence récente aura été aussi prolifique ! Comics, série télévisée principale, série spin-off, téléfilms, jeu de plateau, jeux vidéo épisodiques par Telltale, jeu vidéo bancal signé Activision, jeu vidéo mobile en réalité augmentée, la liste des produits dérivés semble s'allonger à l'infini. Celui qui nous intéresse aujourd'hui prend la forme d'un jeu multi coopératif signé par les papas de Payday : The Heist et Payday 2. Un gage de qualité ? Hélas, pas vraiment...


Overkill s The Walking DeadNe cherchez pas Rick ou Michonne (et encore moins Clémentine, naturellement) dans ce Walking Dead là. Le groupe de survivants auquel on appartient a été spécialement conçu pour le jeu, tout comme ses ennemis. En l’occurrence, il s'agit de la Famille, qu'on pourrait qualifier de "Sauveurs" locaux, puisque ce groupe cherche à taper dans les réserves des autres, et n'hésite pas à punir ceux qui résistent. Rien d'extraordinaire dans tout cela et, jeu multi oblige, on sent bien que le scénario passe au second plan. Cependant, il n'est pas aussi plat qu'il en a l'air de prime abord, l'aventure nous réservant quelques rebondissements assez inattendus pour une expérience multi. Cette dernière s'articule autour de quatre personnages, qui représentent autant de classes différentes. Heather tient le rôle d'éclaireur, manie l'arbalète et la pioche, lance des grenades fumigènes et peut détecter certains pièges et objets dans les environnements.

LEFT 4 (WALKING) DEAD ?


Overkill s The Walking DeadEn bon tank qu'il est, Aiden privilégie le fusil à pompe et la batte, utilise des grenades aveuglantes et bénéficie d'une réduction des dégâts lorsqu'il est blessé. Grant le tacticien se repose sur son fusil de précision et son bâton, balance des cocktails Molotov et peut marquer les ennemis, qui subiront alors plus de dégâts. Enfin, armée d'un pistolet mitrailleur et d'une machette, Maya représente la classe de soutien, déploie des trousses de secours, et ranime les alliés tombés au combat plus rapidement et plus efficacement que les autres. Cerise sur le gâteau, avec une rousse, un noir, un vieux et une asiatique, le compte est bon niveau quotas ! Plus sérieusement, s'il est appréciable que les différentes classes soient personnifiées, on regrette qu'il soit possible d'avoir plusieurs exemplaires d'un même personnage dans une partie. Même si le jeu propose quelques skins et autres options cosmétiques, l'immersion en prend un coup lorsque l'équipe est composée par exemple de deux paires de clones homonymes. Allez, on va dire que cela offre un plus grand degré de liberté, tout comme la possibilité pour chaque personnage d'utiliser n'importe quelle arme. On vous conseille tout de même de coller aux armes fétiches de chaque classe, car cela confère alors des bonus non négligeables.

 

Afin de se démarquer et pour respecter l'esprit de l’œuvre de Robert Kirkman, le titre d'Overkill se dote d'un aspect gestion destiné à simuler la survie post-apocalyptique.

 

Overkill s The Walking DeadLe respect ou non de la licence Walking Dead était un point important pour le jeu qui, en cas d'échec, risquait alors de n'être qu'un clone de Left 4 Dead. Afin de se démarquer et pour respecter l'esprit de l’œuvre de Robert Kirkman, le titre d'Overkill se dote d'un aspect gestion destiné à simuler la survie post-apocalyptique. Ainsi, lors des missions de combat, il faut libérer des survivants si jamais on en croise sur notre chemin. Et fouiller un maximum les lieux afin de récupérer des plans nécessaires aux améliorations du camp, des médicaments pour soigner les habitants blessés, ainsi que de la ferraille et des provisions pour les coûts d'entretien. Si l'on en récolte suffisamment, le moral des survivants sera meilleur. Entre les missions, ils vous appartient d'assigner des hommes aux différents bâtiments (dépôt, pas de tir, radio et clinique) afin d'obtenir des bonus en combat (régénération de santé plus rapide, marche moins bruyante, etc.). Vous pouvez également les envoyer en missions autonomes, afin qu'ils vous ramènent quelques ressources supplémentaires. Tout ceci se déroule à travers une interface basique et ne constitue pas le cœur du jeu, mais c'est un ajout doublement bienvenu, qui renforce l'ambiance de survie et s'avère utile pour les missions principales. Celles-ci sont constituées de quelques missions de défense du campement et, surtout, de missions d'attaque où l'on doit infiltrer des bases ennemies. Là encore, la licence Walking Dead est parfaitement respectée car les niveaux regroupent à la fois des rôdeurs et des humains. Foncer dans le tas en tirant à tout-va est donc voué à l'échec, car chaque coup de feu tiré attirera les décharnés alentours, et augmentera également une jauge qui, une fois remplie, déclenchera l'arrivée d'une horde. C'est parfois inévitable, notamment lorsqu'une bataille rangée se déclare entre les deux groupes humains ennemis, mais mieux vaut retarder ce moment au maximum. La jauge possède plusieurs paliers, et le dernier correspond à l'arrivée de centaines de zombies, le moteur étant capable d'afficher et de gérer de très nombreuses créatures simultanément.

 

SILENCE, ON JOUE !

Overkill s The Walking DeadPour qu'une partie se déroule au mieux, il faut éviter au maximum les groupes de rôdeurs, assassiner les individus isolés en les approchant par l'arrière, utiliser les armes de mêlée lorsqu'on se fait repérer, et prendre soin de munir les armes à feu de silencieux. Cependant, les accessoires comme les armes s'usent au fil des parties et peuvent donc se casser ou s'enrayer. De plus, les munitions sont relativement rares. Mieux vaut donc réserver les coups de feu pour les humains, en tentant de les abattre suffisamment rapidement pour que la jauge de bruit ne monte pas trop (les ennemis n'utilisent jamais de silencieux...). Les sensations de tir sont à l'image des graphismes : pas révolutionnaires mais assez honnêtes. Par ailleurs, le jeu se dote d'un petit système de crafting, qui permet de créer des bandages et autres outils de crochetage, et les personnages peuvent embarquer avec eux des pinces coupantes pour débloquer certains passages, des kits pour court-circuiter certains systèmes électriques, ou encore des kits mécaniques pour démonter certains appareils. Quelques obstacles temporaires demanderont par ailleurs de dénicher dans les décors des fusibles, des batteries ou des codes afin d'être franchis. Tous ces éléments sont partiellement aléatoires, ce qui permet de faire plusieurs fois les mêmes missions sans trop se lasser. La répétition à l'infini, ou presque, des niveaux est nécessaire car le jeu fait la part belle au loot et à la progression des personnages via des points de compétence. Il demande également une grande coopération entre les joueurs. Une caractéristique très sympathique, qui garantit de bons moments lorsqu'on joue entre amis. En revanche, pour les parties issues du matchmaking, c'est une autre histoire...

 

PROBLÈMES DE COMMUNICATION(S)...

Overkill s The Walking DeadDe manière totalement incompréhensible, le jeu fait l'impasse sur tout chat vocal. Pourtant, quand on est occupé à repousser des groupes de zombies, on a mieux à faire que lire le chat textuel ou écrire dedans. Du coup, les joueurs novices passent leur temps à courir après les vétérans sans avoir le temps de profiter de l'ambiance et des éléments scénaristiques. A l'inverse, les habitués pestent contre les traînards qui n'ont pas l'air de comprendre ce qu'il faut faire. Et il suffit d'un participant qui joue mal (c'est à dire bruyamment) pour que la mission devienne un enfer, le jeu se transformant alors en "tape-taupes" de zombies infini. Pour contourner ces problèmes, on pourrait être tenté de se faire la main en solo. Mais le jeu n'est clairement pas prévu pour cela. D'une part, il faut créer une partie privée en n'invitant personne et rester tout de même en ligne. D'autre part, le niveau de difficulté ne semble pas s'adapter à la situation, et s'avère donc extrêmement élevé.

 

Les sensations de tir sont à l'image des graphismes : pas révolutionnaires mais assez honnêtes.


Overkill s The Walking DeadLa présence de bots aurait pu régler ce problème, mais les développeurs ont également fait l'impasse sur cette fonctionnalité. Ils ont aussi décidé de rendre impossible le ramassage d'armes laissées par les ennemis décédés, le loot s'obtenant dans des caisses et comme récompenses de mission. C'est regrettable, mais moins que les nombreux bugs qui ternissent l'expérience. Les plus gênants concernent les problèmes de connexions : chargement infini en fin de mission, "connexion aux serveur perdue", "erreur lors de la connexion avec d'autres joueurs", rien ne manque ! Par ailleurs, l'absence totale de didacticiels rend les premiers pas très compliqués. Certains joueurs passent même totalement à côté du système de crafting, qui n'est jamais présenté par le jeu (s'il ne vous vient pas à l'esprit de taper sur la touche Tab durant les missions, tant pis pour vous…). De plus, tout l'aspect progression des armes et des personnages est assez mal équilibré, car on commence bien trop bas. Un joueur qui manque de patience abandonnera vite le jeu en voyant la faiblesse initiale des héros et de l'équipement. En l'état, OVERKILL's The Walking Dead risque donc de passer à côté de son public, ce qui est d'autant plus dommage que le jeu ne manque pas d'intérêt lorsqu'on le pratique dans des bonnes conditions. Il n'y a plus qu'à espérer que quelques patchs viennent rapidement améliorer la situation...


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux



Autres articles

Starbreeze : plombé par Overkill's The Walking Dead, le studio doit réduire les coûts ! Après les mauvaises ventes d'Overkill's The Walking Dead, le studio Starbreeze vient de recevoir l’ordre de réduire drastiquement les dépenses. La licence The Walking Dead semble donc maudite dans le jeu vidéo. 2 | 26/11/2018, 16:29
Overkill's The Walking Dead : le jeu est dispo sur Steam, un sublime trailer de lancement pour fêter ça Après plusieurs mois de teasing, Overkill's The Walking Dead se rend enfin disponible sur PC : s'il faudra attendre encore pour les versions PS4 et Xbox One, nous vous proposons de jeter un coup d’œil à ce trailer de lancement... 1 | 08/11/2018, 18:14


Derniers commentaires
Par FRee MaD le Samedi 17 Novembre 2018, 12:29
Vraiment pas mal, par contre je ne comprends pas cette haine envers ce jeu qui je le rappel vient de sortir, normal qu'il y ai des bugs...
Rien qu'à voir le nombres de maj par semaine, les devs font le taf ;)


Répondre
-
voter voter

Par grandbiscuit le Jeudi 15 Novembre 2018, 8:51
Jeux au top, encore plus si vous jouer avec des potes. Alors pour les remarques négatives stop de comparer le jeux avec left 4 dead ou killing floor. Ce jeux la est plus une "simulation", ici ont avance a pas de velours pour ne pas attirer les zombies, un système de discrétion très bien penser, du craft de la fouille en jeux bien plus poser que les autres jeux du genre. Moi j'aime. Pour info sur mon SSD les temps de chargement ne sont pas long, pour l'instant après 30h de jeux je n’aie pas rencontrer de bug (juste quelques freeze lorsque un joueur ce co au cours d'une partie. Et la difficulté trop dur au début, bas pour moi c'est pas un défaut.

Répondre
-
voter voter

Par safedreams le Mercredi 14 Novembre 2018, 20:23

likeSmall 173
Décevant.

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*