Oculus condamné à payer 500 millions de dollars à ZeniMax, voici les raisons


Oculus condamné à payer 500 millions de dollars à ZeniMax, voici les raisons

L'un des plus gros procès de ces dernières années dans le jeu vidéo vient enfin de trouver son épilogue. Rappelez-vous, ZeniMax, la maison-mère de Bethesda Softworks et d'id Software, avait attaqué Oculus pour avoir utilisé des technologies VR obtenues de manière illégale. Plus concrètement, l'entreprise accusait Palmer Luckey, le fondateur d'Oculus, d'avoir subtilisé des documents lors d'un stage effectué chez Bethesda Softworks. De même, ZeniMax reprochait à John Carmack d'avoir emporté des milliers de lignes de code au moment de quitter id Software pour devenir le directeur de la technologie d'Oculus. La justice a désormais tranché en faveur de ZeniMax, estimant que les plaintes étaient fondées et que John Carmack avait bien détruit les preuves qui montraient qu'Oculus avait utilisé des code appartenant à Zenimax, avec plus de 10 000 documents volés lors de son arrivée chez Oculus.

 

Initialement, ZeniMax réclamait 4 milliards de dollars à Oculus, mais la Cour n'a finalement accordé "qu'une" fraction de cette somme. Dans le détail, Oculus doit payer 200 millions de dollars pour rupture de NDA (accord de non-divulgation), 50 millions de dollars pour violation de copyright, et 50 millions de dollars pour fausse dénonciation. Le co-fondateur d'Oculus et ancien PDG Brendan Irbie a, quant à lui, été condamné à verser 150 millions de dollars, tandis que Palmer Luckey doit verser 50 millions de dollars. Tout ceci nous ammène à un total de 500 millions de dollars, une somme évidemment contestée par Facebook qui a fait appel de la décision.

 

L'histoire n'est pas finie, puisque Robert Altman, le PDG de ZeniMax, a expliqué que des nouvelles mesures seraient prises pour éviter l'utilisation de technologies acquises anormalement. Ceci pourrait aboutir à une injonction de justice qui interdirait à Oculus d'utiliser des lignes de code de ZeniMax, forçant alors la filiale de Facebook à retirer le Rift de la vente le temps que tout le code illégalement acquis soit supprimé. Ce serait évidemment un désastre pour Oculus qui perdrait des sommes folles. La bataille n'est pas près de s'arrêter.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité



Autres articles

Oculus Rift : pas d'E3 2017 pour le casque de réalité virtuelle, en voici les raisons Alors que l'industrie du jeu vidéo prépare activement l'E3 2017, on apprend que Oculus VR, la société créatrice de l'Oculus Rift, ne sera pas présent au salon. Une première depuis 2014. 2 | 01/05/2017, 08:15
Samsung et Google, les vrais gagnants de la réalité virtuelle ? Des chiffres en leur faveur... Selon nos confrères de Newzoo, le marché potentiel des casques VR utilisant des smartphones comme le Google Daydream ou le Samsung Gear VR est de 191 millions de clients. Preuve que la VR peut se démocratiser sur téléphone. 1 | 20/04/2017, 11:23


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*