L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme une maladie par l'OMS


L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme une maladie par l'OMS
L'OMS a publié sa nouvelle classification internationale des maladies (CIM-11) qui comprend un chapitre consacré aux jeux vidéo. Plus concrètement, l'addiction aux activités vidéoludiques est désormais reconnue comme une maladie. "Le trouble du jeu vidéo est défini [...] comme un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables, peut-on lire. Pour que ce trouble soit diagnostiqué en tant que tel, le comportement doit être d’une sévérité suffisante pour entraîner une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d’autres domaines importants du fonctionnement, et en principe, se manifester clairement sur une période d’au moins 12 mois."

Bien évidemment, ce constat de l'OMS ne fait pas forcément plaisir à un certain nombre d'acteurs de l'industrie, à commencer par le SELL qui est allé de son petit communiqué.

Le jeu vidéo, indépendamment du genre, de l’appareil ou de la plate-forme utilisés, est pratiqué, de manière raisonnable et en toute sécurité, par plus de deux milliards d’individus à travers le monde. Ses valeurs éducatives, thérapeutiques et récréatives sont fondées et internationalement reconnues.

Par conséquent, nous nous inquiétons de constater que le terme ‘trouble du jeu vidéo’ est encore présent dans la dernière version de la CIM-11 de l’OMS, et ce, malgré une forte opposition de la part des communautés médicales et scientifiques. Les raisons de cette inclusion sont toujours grandement contestées et peu concluantes. Nous espérons que l’OMS voudra bien reconsidérer les preuves grandissantes qui lui sont présentées avant de soumettre l’intégration du ‘trouble du jeu vidéo’ dans la version finale de la CIM-11 qui doit être validée l’année prochaine.

Nous savons que l’industrie et l’ensemble de son écosystème à travers le monde continueront à faire entendre leur voix pour s’opposer à cette initiative. Nous encourageons l’OMS à ne pas prendre des mesures qui engendreraient des implications injustifiées de la part des systèmes de santé nationaux, à travers le monde.


Chez les médecins, cette nouvelle classification divise également. Comme le souligne Le Figarole Dr Marc Valleur, psychiatre à l’Hôpital Marmottan à Paris, estime qu'il s'agit d'une bonne nouvelle. "Je pense que cela permettra d’assurer la prise en charge des soins dans certains pays", a-t-il déclaré. En revanche, Yann Leroux, docteur en psychologie et spécialiste des jeux vidéo, pense que "le jeu vidéo n’entraîne pas d’addictions mais que certains joueurs souffrent des pathologies préexistantes qui peuvent les pousser à s’enfermer dans le jeu." A noter qu'une validation est prévue en mai 2019 pour une entrée en vigueur en 2022.

Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
86% Furieux



Autres articles

Allemagne : la Croix Gammée enfin autorisée dans le jeu vidéo, mais selon certaines conditions... C'est un fait bien connu dans le monde du jeu vidéo : l'Allemagne n'est pas très tolérante avec son passé et toute représentation du nazisme, comme la croix gammée, est formellement interdite dans le jeu vidéo. Enfin, "était"... 36 | 10/08/2018, 13:11
Pokémon : la Société Générale propose des CB aux couleurs de Pikachu ! Véritable symbole de la culture pop, Pikachu a réussi à dépasser les frontières du jeu vidéo pour devenir une icône grand public, au point que la banque Société Générale propose des cartes de crédit aux couleurs du Pokémon. 5 | 27/07/2018, 11:21


Derniers commentaires
Par El-Tuco le Jeudi 21 Juin 2018, 9:56

likeSmall 3869
Dans les années 80/90 les joueurs prenaient des abonnements magazines aux kiosques à journaux de la presse spécialisée. (TILT, Joystick, Joypad...) Aujourd'hui avec internet, la majorité des joueurs s'inscrivent sur des sites jv pour être informé. La presse a donc toujours été le lien, le trait d'union avec les éditeurs et les studios de développements.
Sans informations (screens, teasers, BA, tests) le joueur n’achète pas.


Répondre
-
voter voter

Par DarkCity666 le Mercredi 20 Juin 2018, 19:20

likeSmall 464
El-Tuco a écrit:
DarkCity666 a écrit:Bon ça va juste une 30aine d'année que je suis malade.
Malade ? Moi je pense qu'ils trouveront toujours un gros nase nolife de plus de 40 ans coincé et b@isé de la tête qui vit toujours chez papa-maman pour le citer comme exemple! "L'exception faisant toujours la règle"Ceci dit, des gros nases il y en a partout, et dans toutes les formes d'activités ludiques, sportives ou autres."L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme une maladie par l'OMS" est une formule maladroite. il aurait été préférable de dire..."L'addiction aux produits de consommation reconnue comme une maladie par l'OMS"Là c'est déjà mieux.


Après il faut voir ce qu'ils entendent par addiction, je pense qu'une personne passant ces journées derrière son écran depuis son levé jusqu'au couché à peut-être quand même un problème.


Répondre
-
voter voter

Par El-Tuco le Mercredi 20 Juin 2018, 15:16

likeSmall 3869
DarkCity666 a écrit:Bon ça va juste une 30aine d'année que je suis malade.


Malade ? Moi je pense qu'ils trouveront toujours un gros nase nolife de plus de 40 ans coincé et b@isé de la tête qui vit toujours chez papa-maman pour le citer comme exemple! "L'exception faisant toujours la règle"
Ceci dit, des gros nases il y en a partout, et dans toutes les formes d'activités ludiques, sportives ou autres.

"L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme une maladie par l'OMS" est une formule maladroite. il aurait été préférable de dire...
"L'addiction aux produits de consommation reconnue comme une maladie par l'OMS"

Là c'est déjà mieux.


Répondre
-
voter voter

Par bentoucour le Mercredi 20 Juin 2018, 14:41

likeSmall 6
Si l'OMS considère l'addiction au jeux vidéos comme une pathologie, ils devraient aussi penser à inclure l'addiction aux smartphones... n'importe quoi.

Répondre
-
voter voter

Par Aketarus le Mercredi 20 Juin 2018, 14:02
Révoltant !! Alors que tous les grands médecins et scientifiques du monde entier ont déposé le bilan prouvant que les jeux vidéo n'avait aucun impact psychologique sur les joueurs... et malgré, cela ils viennent faire croire que c'est une forme de drogue.
Alors on est tous drogué, et on serait totalement déconnecté de notre vie quotidienne si c'était le cas, il y aurait des conséquences désastreuses, si c'était vrai, et au bout de 30 ans, les gens sont frais !! Le jeu vidéo est très bon pour la santé, ça déstresse, ça nous permet de travailler notre cerveau, et même de nous cultiver.


Répondre
-
voter voter

Par DarkCity666 le Mercredi 20 Juin 2018, 13:27

likeSmall 464
Bon ça va juste une 30aine d'année que je suis malade.

Répondre
-
voter voter

Par batmanmania le Mercredi 20 Juin 2018, 3:44

likeSmall 480
C'est le dernier paragraphe qui dit la vérité, j'ai même pas lu le début.

Répondre
-
voter voter

Par bwoly84 le Mercredi 20 Juin 2018, 1:51
l'eau ça mouille.

Répondre
-
voter voter

Par Roc le Mardi 19 Juin 2018, 18:28
Faut bien qu'ils justifient les millions empochés chaque année, mdr.

Répondre
-
voter voter

Par nico2097 le Mardi 19 Juin 2018, 17:19

likeSmall 262
Qu'ils fassent une partie de the witcher 3 à l'oms, c'est sur que si ils ont joué a candy crush saga les mecs ils ont la haine, ils détestent les jeux vidéo maintenant... :lol:

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 12 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*