HTC Vive : on a testé la version sans-fil avec la solution TP Cast, nos impressions


HTC Vive : on a testé la version sans-fil avec la solution TP Cast, nos impressions

Depuis que la réalité virtuelle (VR) s'est offert une seconde jeunesse avec l'annonce de l'Oculus Rift, l'un des grands reproches qui lui ont été faits est l'encombrement que peuvent représenter les câbles. En effet, quel que soit le casque, un paquets de cordons est nécessaire pour relier le périphérique à la machine-mère, qu'il s'agisse d'un PC ou de la PS4. Les ingénieurs de chez TP Cast ont donc trouvé une solution que nous avons pu essayer, et qui permet de s'adonner à la VR sans craindre de se prendre les pieds dans les câbles.


HTC ViveSi jamais vous vous êtes intéressés un tant soit peu à la technologie qui se cache derrière les casques de réalité virtuelle, vous savez à quel point le défi de réaliser un système sans-fil est audacieux. En effet, en général, trois câbles sont nécessaires au fonctionnement du périphérique, même s'ils peuvent être cachés dans une seule gaine comme pour le PlayStation VR. Le premier est un câble USB qui sert au tracking de l'appareil et qui permet au PC ou à la console de "dialoguer" avec le casque. Le second câble sert tout simplement à acheminer l'image depuis le système qui la calcule à l'écran présent dans le casque. D'ailleurs, il s'agit le plus souvent d'un HDMI, ce format ayant l'avantage de transporter aussi le son, et donc d'offrir un gain de place. Enfin, le troisième câble auquel on ne pense pas forcément - mais qui est le plus important - est celui de l'alimentation électrique. En effet, il faut bien "nourrir" tous les systèmes embarqués (les écrans, les écouteurs entre autres), mais aussi la myriade de capteurs (les accéléromètres, les gyroscopes) ainsi qu'une multitude d'autres accessoires du même genre. Bref, vous l'avez compris, il s'agit d'un sacré challenge, d'autant que les fils ne dérangent que lorsque l'on joue en "motion gaming", ce qui ne représente finalement qu'une petite partie du temps ; la majorité des jeux supportant la VR (comme Resident Evil 7 ou Project CARS 2) se jouent assis, une posture où les câbles ne gênent pas. Le point noir est bien évidemment lorsque l'on se prend les pieds dans les cordons en évoluant dans son salon.

 

HTC 2.0

 

HTC ViveC'est là que la société danoise TP Cast est intervenue. Spécialiste des systèmes sans-fil, la start-up s'est donc lancée dans l'élaboration d'un système éponyme que nous avons pu essayer le temps de quelques parties sur HTC Vive. Utilisant la transmission Wi-Fi en plus du Gigahertz, le TP Cast est ainsi capable de transmettre l'information en temps réel sans le moindre temps de latence, ce qui permet de jouer comme si l'on passait par un câble. Néanmoins, pour pouvoir réaliser cette prouesse, il faut pas mal de matériel, ce qui va paradoxalement rajouter des câbles derrière votre ordinateur. Dans le cas du HTC Vive, un nouveau détecteur prend ainsi place sous l'un des phares du système de détection et doit être relié au PC, tandis qu'un boîtier qui ressemble à un routeur Wi-Fi se retrouve à ses côtés, afin que le casque ne souffre d'aucune interférence et dispose de toute la bande passante dont il a besoin. Si l'installation prend quelques dizaines minutes au niveau du PC (en raison, entre autres, de l'ajout de drivers spécifiques), les choses sont plus simples au niveau du périphérique. Il suffit d'ouvrir la trappe où les câbles sont branchés, puis d'y installer ceux d'un petit boîtier que l'on fixe à la sangle centrale du casque et qui jouera le rôle d'émetteur/récepteur mobile. Si vous vous faites du souci pour les effets néfastes des ondes électromagnétiques sur le cerveau, vous pouvez d'ores et déjà arrêter cette lecture ici. Reste le problème de l'alimentation électrique. Pas de miracle à ce niveau : le système fonctionne grâce à une batterie que l'on met dans la poche revolver de son jean ou que l'on accroche à la ceinture via un strap dédié, et qui alimente le module via un fil. On n'est donc pas 100% sans-fil, mais celui-ci ne gêne aucunement les déplacements.

 

C'est bien simple, jamais on n'a été en mesure de pouvoir discerner la moindre différence entre le jeu sans-fil avec TP Cast et une partie traditionnelle en filaire, si ce n'est que pour la première fois, on pouvait jouer sereinement sans peur de se prendre les pieds dans les câbles.

 

HTC ViveSelon les responsables de la société, TP Cast permet de jouer environ 5h sur une charge, sachant que l'on pourra acheter des batteries supplémentaires en option pour les longues sessions de jeu. En utilisation, on doit bien admettre que nous avons été bluffés par les performances du système. C'est bien simple, jamais on n'a été en mesure de pouvoir discerner la moindre différence entre le jeu sans-fil avec TP Cast et une partie traditionnelle en filaire, si ce n'est que pour la première fois, on pouvait jouer sereinement sans peur de se prendre les pieds dans les câbles. Le module ajouté au casque ne modifie pas le poids de l'ensemble au point de torturer nos cervicales, tandis que la lourdeur de la batterie ne se fait pas sentir puisque cette dernière est dans notre poche. Finalement, nous n'a trouvé que deux inconvénients au système. Tout d'abord, il est impossible de jouer en filaire sans tout démonter, et il est impossible de brancher le système sur secteur lorsque l'on joue à son bureau. La présence de la batterie est donc obligatoire. L'autre inconvénient - de taille, cette fois - concerne simplement le prix du système. Vendu 350€ en France (actuellement en précommande sur LDLC), on doute que le TP Cast arrive à séduire de nombreux fans, surtout que le HTC Vive coûte déjà 700€. En achetant les deux, le joueur en arrive à une facture de plus de 1 000€, ce qui risque de créer pas mal de blocages psychologiques et financiers. Pourtant, la firme reste optimiste et table même sur un taux d'adoption de 50%, soit un TP Cast vendu pour deux HTC Vive écoulés. Au vu des performances du matériel, c'est tout le mal que l'on puisse souhaiter à cette entreprise. Plus sérieusement, on parie qu'une grosse enseigne (voire HTC directement) va racheter cette start-up afin de produire industriellement le dispositif, et ainsi faire baisser son coût.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef



Autres articles

Black Friday 2017 : HTC Vive offre 200€ de réduction sur son casque VR, enfin presque... HTC participe aussi au Black friday en réalisant une jolie promotion sur son casque de réalité virtuelle HTC Vive. Pour donner envie au joueurs PC de s'équiper, la firme nous dévoile une promotion qui va faire économiser 200€. 21/11/2017, 10:33
HTC Vive : on peut utiliser le casque VR sans les câbles, voilà la solution TPCast vient tout juste de nous faire parvenir un communiqué officiel, dans lequel il explique qu'il sera bientôt possible de jouer avec le HTC Vive sans les câbles. 1 | 03/10/2017, 16:00


Derniers commentaires
Par Alain_974 le Mardi 7 Novembre 2017, 10:51
Bonjour,
Ne jouant plus qu’à des jeux VR.
Ayant posséder le DK2 et maintenant un HTC Vive, il est hors de question que j'investisse 350 € de plus pour avoir le sans fil, beaucoup trop cher tout en comprenant les investissements financiers de développement.
J’attends les prochaines versions des casques Oculus et HTC avec des prix raisonnables.
Je ne ne suis pas friand non plus pour l’achat du pimax 8k.
2 000 € de machine de guerre + le casque VR, c’est loin du porte-monnaie moyen de la plupart d’entre nous.
Mon choix sera vite fait, soit ça me reviendra à moins de 2000 € maxi pour la totalité, pc + casque, sinon l’aventure sera sans moi.
@+


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*