Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4 - Switch

Test Yooka-Laylee : ce n'est pas le digne successeur de Banjoo et Kazooie...

Test Yooka-Laylee sur PS4
La Note
note Yooka-Laylee 14 20

Alors que Yooka & Laylee partait avec la volonté d’être le digne successeur de Banjoo & Kazooie, il finit par n’être qu’un bon hommage et reste encore loin de son aîné. Proposant un univers coloré et agréable à l’œil, le jeu peine pourtant à nous transporter dans son monde. La faute à un manque cruel de niveau et des défis qui entraînent une répétitivité après seulement quelques heures de jeu. Néanmoins, les 15 heures nécessaires pour terminer Yooka & Laylee se dévorent assez rapidement et ce grâce à un gameplay maîtrisé, qui rend l’exploration des cinq mondes beaucoup plus agréable. Le duo entre Yooka et Laylee fonctionne à merveille et permet de proposer de coups et techniques variés, qui permettent d’appréhender les niveaux de nombreuses manières. Entre les roulades, le camouflage ou encore le vol plané, le joueur aura fort à faire pour récupérer les 145 Pagies nécessaires pour compléter le jeu. Finalement, Yooka & Laylee s’avère être un sympathique jeu de plate-forme, sans jamais devenir excellent. Le titre propose de bonnes idées comme la présence de mini-jeux d’arcade au sein des mondes, mais l’approximation des contrôles et le manque de finition de ces derniers nous laissent en permanence sur un sentiment d’inachevé. Si l’aventure reste agréable et arrive à nous faire sourire grâce à son humour bien senti, il manque encore cette petite étincelle pour faire de Yooka & Laylee une référence du genre.


Les plus
  • Un univers coloré et agréable à l'oeil
  • Le duo entre Yooka et Laylee fonctionne à merveille
  • Un humour bien senti
  • Un gameplay facile à prendre en main
  • Une palette de coups et de techniques variée
  • La taille énorme des mondes à explorer
  • Les transformations du Docteur Puzz, à tester absolument !
Les moins
  • Un ou deux mondes de plus n'auraient pas été de refus
  • Des PNJ pas toujours très charismatiques
  • Une traduction française pas toujours très précise
  • Des défis rébarbatifs
  • Des Boss trop simples
  • Des mini-jeux à la prise en main foireuse


Le Test

Yooka-Laylee, c’est avant tout l’histoire d’une poignée d’anciens développeurs de chez Rare Software ayant en tête de redonner vie à la plate-forme, un genre incontournable des années 90. Décrit comme étant le successeur spirituel de Banjoo & Kazooie, le jeu développé par le studio Playtonic Games aura dû passer par une campagne Kickstarter qui a suscité un engouement massif de la part des joueurs nostalgiques de l’époque bénite de la Nintendo 64. Le succès est tel que Yooka & Laylee a explosé ses objectifs de financement avec près de 2,5 millions d’euros récoltés sur les 200 000 euros demandés initialement. Un engouement quelque peu surprenant et qui insuffle au projet une toute autre dimension, puisque les équipes de Playtonic Games se retrouvent avec un budget plus que confortable. Mais si les nostalgiques du genre auront tout de suite le sourire en découvrant le duo sympathique de Yooka & Laylee, le jeu arrivera a-t-il à se démarquer de son aîné pour dynamiser un genre qui se fait de plus en plus rare sur console ? La réponse dans la suite de notre test.


Yooka-LayleeVéritable hommage au jeu de plate-forme et tout particulièrement à Banjoo & Kazooie, Yooka & Laylee emprunte bien des aspects à son aîné et nous replonge dès les premières minutes dans notre plus tendre enfance. Ici, point d’ours vêtu d’un short et d’un sac à dos mais un lézard vert accompagné d’une chauve-souris tout mignonne. Si le design du duo ne se veut pas aussi percutant que son prédécesseur, Yooka et Laylee arrivent tout de même à nous entraîner dans leurs aventures grâce à un character design agréable à l’œil et un humour bien senti, qui s’adresse aux grands comme aux tout petits. A l’image de Banjoo et Kazooie, le jeu se base sur la complicité entre nos deux protagonistes, ce qui influe directement sur le gameplay. A l’image de son aîné, le duo utilise aussi bien les capacités de Yooka, le lézard vert, et Laylee, la chauve-souris. Ainsi, Yooka se chargera de coller des mandales à ses ennemis tout en sautant sur les diverses plateformes qui composent les niveaux du jeu, alors que Laylee pourra nous permettre de planer et utiliser son sonar pour découvrir les secrets disséminés à travers les niveaux. Toujours dans la plus pure lignée des jeux de plate-forme, le jeu propose un gameplay facile d’accès mais qui demandera une bonne dose de patience et de précision. Sur le paier, Yooka-Laylee possède tous les ingrédients pour proposer une aventure riche et agréable, et si dans l’ensemble tout fonctionne correctement, on ne peut s’empêcher de penser que le jeu s’arrête toujours là où il commence à devenir véritablement génial.

 

LIRE, C'EST REFUSER DE MOURIR
 

Yooka-LayleeSi Yooka & Laylee s’adresse principalement aux fans de l’ère Nintendo 64, le jeu n’oublie pas les enfants et conserve une trame scénaristique légère et simple comme bonjour. Alors que nos héros se prélassent tranquillement au soleil, le livre de Laylee, ainsi que tous les ouvrages du monde, sont aspirés par une machine étrange, située au centre de Capital B, une entreprise aux intentions douteuses. Bien décidés à récupérer leur livre, Yooka et Laylee se mettent alors en route pour Capital B afin de récupérer leur dû, mais très vite, nos héros vont se rendre compte qu’une aventure fastidieuse les attend. En effet, le livre de Laylee a été séparé en plusieurs pages magiques (appelées Pagies), disséminées à travers cinq mondes distincts et la Ruche, qui fait office de carrefour entre les mondes. Encore une fois, le jeu fait hommage à son aîné et, comme dans Banjoo et Kazooie avec les pièces de puzzles, les Pagies vous permettront de débloquer les cinq mondes de l’aventure.

 

Yooka-LayleePour récupérer ces Pagies, il vous suffira d’accomplir les multiples défis  proposés au cours de votre aventure, tout en arpentant les moindres recoins d’une zone, à la recherche de Pagies cachées dans des lieux insoupçonnés. Si vous aurez le droit à de nombreux défis au cours de votre aventure comme les courses contre-la-montre, les phases en chariot en vue de côté ou encore les mini-jeux façon arcade rétro, difficile de ne pas sentir comme une certaine redondance après avoir découvert quelques mondes. Si chaque zone possède des défis qui lui sont propres tels que le labyrinthe du marais, les autres challenges restent toujours les mêmes avec un degré de difficulté supérieur. Très rapidement, on a l’impression d’avoir une succession d’épreuve sans âme au point de devenir générique, bien que quelques défis, comme les transformations du Docteur Puzz, arrivent à se renouveler à chaque fois. Vous l’aurez compris, Yooka et Laylee ne brille pas par ses défis mais heureusement, l’exploration des cinq Mondes permet de vite oublier cette déconvenue.

 

L'EXPLORATION A LA CARTE

 

Yooka-LayleeBien que certains défis vous sembleront fastidieux, ils seront essentiels dans votre quêtes puisqu’ils permettront de récupérer des Pagies et ainsi débloquer de nouveaux mondes. Au nombre de cinq, les mondes offrent des zones de jeux conséquentes baignant chacune dans un univers spécifiques. Parmi les mondes proposés, on retrouve la classique jungle et le pays des glaces mais aussi un casino, où les joueurs devront récupérer des Pagies en gagnant des mini-jeux inspirés des casinos. A priori, cinq mondes pourraient sembler un peu léger pour un jeu de cet acabit, mais il est important de préciser que chaque niveau pourra être agrandi en se délestant de quelques Pagies supplémentaires. En effet, les mondes sont assez imposants et les développeurs ont souhaité proposer une expérience plus libre aux joueurs qui pourront choisir de terminer un niveau à 100% avant de passer au suivant. Si cela permet effectivement de laisser une plus grande liberté aux joueurs, difficile de ne pas y voir une simple extension des mondes déjà visités. Heureusement, les environnements sont pétillants et offre un level-design bien pensé, qui pousse le joueur à visiter les moindres recoins sans jamais le pousser à bout de nerfs.

 

UN LÉEARD QUI VOLE ? LA FIN DU MONDE APPROCHE

 

Yooka-LayleePour appréhender au mieux les dangers et obstacles du jeu, vous aurez à votre disposition une palette de coups et talents, qui vous seront vendus par Trowser à chaque début de Monde. Outre le classique saut, vous pourrez compter sur des capacités propres à vos personnages, tels que le vol plané ou encore la possibilité de se camoufler comme un caméléon. Mais surtout, lézard oblige, Yooka pourra utiliser sa langue pour avaler divers aliments "comestibles" tels que des boules de feu ou de glaces, mais aussi des grenades ou du miel. Certains aliments pourront être utilisés comme projectiles quand d’autres permettront de modifier la structure du corps de Yooka. Ainsi, lorsqu’il avale un boulet de canon, Yooka devient assez lourd pour supporter des vents puissants. Dès lors, il devient nécessaire d’être en permanence attentif à son environnement afin d’utiliser au mieux les pouvoirs du duo. Le gameplay offre de bonnes sensations une fois la manette en main et rend l’exploration de niveaux très agréable. On regrette simplement un système de visé un peu bancal et qui demandera beaucoup de patience aux joueurs. Concernant la caméra, pas de gros soucis à signaler, si ce n’est quelques mouvements parfois difficiles à gérer lorsque l’on est en mouvement.

 

Yooka-LayleeBien sûr, en bon jeu de plate-forme, Yooka-Laylee propose des affrontements contre des Boss à chaque niveau. Malheureusement, ces derniers n’offrent pas de véritable challenge et les patterns des Boss sont beaucoup trop simples à comprendre. Certes le jeu s’adresse à un large public, mais ce n’est pas pour autant qu’il doit négliger sa difficulté. Ici, même le plus néophyte des enfants n’aura pas trop de mal à se débarrasser de ces Boss, qui font peine à voir. En revanche, les défis sont à l’opposé des boss. Pas toujours faciles à prendre en main, ces mini-jeux d’arcade proposés par Rextro (un dinosaure coincé dans les années 90) arrivent à nous faire sourire mais s’avèrent peu plaisants à jouer. Les contrôles sont approximatifs et après quelques essais, les joueurs passeront rapidement leur chemin tant il est difficle d'atteindre les meilleurs scores. D’ailleurs, les conditions de victoire pour remporter une Pagie sont ridicules. Bien souvent, vous aurez juste besoin de terminer le mini-jeu sans vraiment vous donner à fond. En bref, rien de bien passionnant si ce n’est le plaisir de croiser Rextro et sa bonne bouille. Malheureusement, les épreuves sont assez représentatives du jeu qui se veut générique. On prend un certain plaisir à arpenter les mondes de Yooka-Laylee mais très vite, on ne peut s’empêcher de se dire qu’il manque ce petit quelque chose, qui pourrait rendre le jeu génial.

 

PAS DE FUMÉE SANS FEU, PAS DE FEU SANS ÉTINCELLE

 

Yooka-LayleeUn des exemples les plus frappants reste celui des ennemis. C’est simple, vous croiserez toujours les mêmes adversaires, mais en fonction des mondes que vous visitez, ces derniers seront grimés différemment. Du coup, les affrontements deviennent très vite rébarbatifs à tel point qu’après deux ou trois heures heures de jeu, on finit par ne plus du tout faire attention aux combats. De même pour les PNJ, qui peinent à se rendre intéressants. Si certains profitent d’un character design sympathique, d’autres ne procurent aucune émotion et ce n’est pas le doublage approximatif en français qui rend les conversations plus fun. Difficile donc de s’imprégner de l’univers du jeu qui, malgré des graphismes alléchants, n’arrive pas à se trouver une véritable identité. Si les 15 heures de jeu passées en compagnie de Yooka et Laylee ont réussi à nous faire revire les meilleures heures du jeu plate-forme, l’aventure reste pourtant banale et peine à se démarquer. Yooka-Laylee à tout pour être un bon titre mais il lui manque encore cette petite étincelle et beaucoup de réglages pour atteindre le niveau d’un classique du genre tel que Banjoo & Kazooie.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Furieux



Autres articles

Yooka-Laylee : une grosse mise à jour en approche, la version Nintendo Switch teasée C'est par le biais de son site officiel que le studio Playtonic annonce l'arrivée prochaine d'une première grosse mise à jour pour Yooka-Laylee. 08/06/2017, 10:12
Yooka-Laylee : la voix du YouTubeur JonTron retirée du jeu après des propos suprémacistes Playtonic Games vient de décider de retirer la voix du YouTubeur JonTron de Yooka-Laylee après que ce dernier a fait des déclarations suprémacistes lors d'un livestream sur Twitch. 2 | 24/03/2017, 16:29


Derniers commentaires
Par Zeruda le Vendredi 28 Avril 2017, 0:54
5 mondes c'est vrai c'est pas énorme. Mais vous oubliez les conditions dans lesquelles le jeu à été développé et la taille de l'équipe de développement!

Vos commentaires sont en ce sens trop dur à l'égare de ce super jeu dont le prix reste plus que raisonnable n'est-ce pas.

Autre choses... Je sais bien que vous payez les jeux auxquels vous jouez et que cet argent personne ne vous le donne (enfin pour certains merci les parents) mais franchement entre nous, à force de jouer les exigeants comme vous le faites, vous aller finir par ne plus vous amuser avec des jeux vidéos. On a presque l'impression dans cette histoire que vous abordez un jeu en vous disant "bon qu'est-ce qui est critiquable ? Comme une forme d’arrogance en vous disant: "JE vaux mieux que ce jeu de merde." Et au final ça revient toujours vers vous "J'AI pas aimé, il m'en faut plus à MOI, J'AI torché le jeu en 24h parce que j'y ai joué 24h non stop! En agissant ainsi vous finissez par ne plus vous amuser de rien. Alors, pensez-y.

Et pour terminer, avec un jeu vous ne jouez pas votre destin et personne ne vous oblige à acheter un quelconque jeu. C'est vous qui décidez. Un jeu ce n'est qu'une source de divertissement au final.

Sur ce, je retourne tuer du Lynel, d'argent bien sûr ;)


Répondre
-
voter voter

Par gaming-xxl le Lundi 24 Avril 2017, 13:49

likeSmall 114
je l'ai finis hier, il est Super.

Répondre
-
voter voter
3

Par n64fan le Lundi 24 Avril 2017, 11:46
Il y a un effort sur le prix à souligner, on le trouve à 35e - 40 e
On est loin des AAA à 70 euros :P


Répondre
-
voter voter

Par Mario-59 le Lundi 24 Avril 2017, 10:48

likeSmall 804
je confirme, il est bien mais banjoo kasooie est beaucoup plus profond avec une vrai identité... Que 5 mondes comparé a banjoo 9 mondes mais cela reste un bon petit jeu a découvrir....

Répondre
-
voter voter
3

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*