Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Star Wars Battlefront 2 : la guerre quatre étoiles ! sur PS4

Test Star Wars Battlefront 2 : la guerre quatre étoiles !
La Note
note Star Wars Battlefront 2 17 20

Après avoir pu longuement jouer à Star Wars Battlefront 2, difficile de ne pas voir les différences entre ce nouvel opus et son aîné. Si le contenu a été drastiquement rehaussé afin de satisfaire les joueurs les plus exigeants, EA et DICE ne se sont pas contentés d’une simple mise à jour des mécaniques de jeu du premier épisode. L’arrivée des modes "Assaut Galactique" et "Assaut de Chasseurs" donne une toute nouvelle impulsion à la licence d’EA. Ces deux modes de jeux permettent aux joueurs de se livrer des batailles intenses et spectaculaires, que ce soit au sol ou dans les airs. La présence de nombreuses cartes et l’ajout de nouveaux héros offrent une plus grande profondeur au jeu, qui parvient à nous divertir à chaque partie. Si l’acquisition de carte reste assez limitée, l’achat de cristaux étant obligatoire pour accélérer le processus, le contenu imposant du titre permet de motiver les joueurs sur la longueur. De plus, il est important de préciser que tout le contenu disponible via des mises à jour sera offert à tous les joueurs. Un mal pour un bien donc. Si, en revanche, vous êtes amateurs de solo, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur à travers le mode campagne.


L’histoire d’Iden Versio (et de son Escouade Inferno) s’avère être palpitante malgré quelques passages un peu ratés. Le scénario est bien rythmé et nous fait vivre des aventures incroyables aux quatre coins de la galaxie. Seul bémol, on aurait voulu que la campagne dure plus longtemps, cette dernière étant un peu trop courte vis-à-vis des évènements retranscrits. Néanmoins, la campagne se retrouve sublimée par le niveau visuel de Star Wars Battlefront II. Le jeu repousse les limites du moteur Frostbite pour nous offrir des scènes d’une beauté incroyable, et ce, que l’on soit sur console ou PC. Les batailles sont retranscrites avec panache et la découverte des différents lieux proposés par le jeu reste un pur délice. Si le premier épisode vous avez déçu à cause de son manque de contenu, il serait dommage de passer à côté de ce Star Wars Battlefront 2. Le jeu est complet dès sa sortie, mais surtout, il donne une toute autre ampleur à la licence. Que l’on soit dans la peau d’un soldat ou d’un pilote de vaisseaux, chaque partie s’avère être plus jouissive que les autres et via le système de cartes d’améliorations, il est possible de réellement augmenter son niveau de jeu. En bref, si vous êtes amateurs de l’univers de George Lucas, vous pouvez foncer les yeux fermés.


Les plus
  • Univers toujours aussi solide
  • Visuellement splendide
  • Un régal pour les oreilles
  • Les modes Assaut Galactique et Assaut de Chasseurs sont très grisants
  • Des batailles gigantesque et bourrées d'action
  • Un contenu imposant
  • De nombreux héros et cartes
  • Un mode solo bien ficelé
  • Possibilité de vraiment personnaliser les compétences de ses personnages
  • La maniabilité des vaisseaux est excellente
  • Le jeu tourne aussi bien sur PC que sur console
Les moins
  • Un mode solo trop court pour vraiment développer ses personnages
  • Un aspect Pay-To-Win quelque peu désagréable
  • Il faut énormément de temps avant de débloquer toutes les cartes du jeu sans payer
  • Les contrôles des soldats sont un peu lourds


Le Test
Alors que la sortie du film Star Wars : Les Derniers Jedi se rapproche tout doucement, EA profite de la folie autour de la saga pour dégainer son FPS Star Wars Battlefront 2. Si le premier épisode avait conquis les joueurs grâce à son univers et des graphismes à couper le souffle, le manque de contenu et la multiplicité des DLC ont fini par rebuter de nombreux joueurs qui ont déserté les serveurs du jeu. Bien conscient du problème qui plane sur sa licence, EA revient avec un second épisode qui se veut bien plus complet que son aîné. Entre l’arrivée d’un véritable mode solo, une refonte des différents modes de jeu et un nouveau système d’équipement, DICE a mis les petits plats dans les grands afin de ne pas commettre les mêmes erreurs. Un pari réussi pour le studio suédois ? Seule la force, et l’avenir, nous le diront.

Star Wars Battlefront 2Si Noël commence tout doucement à se faire sentir, la Terre entière trépigne surtout d’impatience de connaître la suite des péripéties de Rey, Finn et Kylo Ren. Mais avant de faire un tour dans les salles obscures, les joueurs vont pouvoir s’offrir une copieuse mise en bouche avec Star Wars Battlefront 2. Si le jeu arrive avec la lourde tâche d’effacer les erreurs du précédent épisode, EA et DICE ont écouté les joueurs afin de délivrer la meilleure expérience possible. Épaulé par l’équipe de Motive Studio, DICE nous livre enfin une campagne solo digne de ce nom, et ce, pour le grand bonheur de tous. Mais si les fans solitaires de Star Wars pourront se faire plaisir avec nouvel épisode, le studio suédois a également travaillé d’arrache-pied afin de proposer un multijoueur bien plus prenant. Que ce soit au niveau des vaisseaux ou des combats au sol, tout a été repensé pour offrir aux joueurs des affrontements toujours plus spectaculaires. Qu’on le veuille ou non, le multijoueur reste au cœur de Star Wars Battlefront II, mais, cette fois, le jeu en vaut la chandelle.


FORCE & HONNEUR

 

Star Wars Battlefront 2Première chose marquante lorsque l’on arrive sur le menu en ligne de Star Wars Battlefront 2, les modes de jeu "Attaque des marcheurs", "Suprématie" et "Escadrons de Chasseurs" ont disparu. Si ces trois modes jeu constituaient l’artère principale du premier épisode, ils n’ont pas totalement cédé leur place puisqu’on les retrouve au sein du nouveau mode "Assaut Galactique". Ici, les joueurs s’affrontent sur des maps de 40 joueurs (20 contre 20) où chaque camp doit remplir différents objectifs. En fonction de la map, les objectifs pourront varier, mais bien souvent, il s’agira de capturer ou protéger des points stratégiques. S’il était possible de se déplacer sur toute la carte dans le mode "Suprématie", ici, les joueurs sont obligés d’évoluer sur une petite portion de la carte. Néanmoins, lorsqu’un objectif est accompli, le conflit se déplace dans une autre zone et de nouvelles missions doivent être accomplies. Ainsi, les affrontements sont beaucoup plus féroces et concentrés, ce qui donne lieu à des batailles épiques où les tirs de blasters fusent dans tous les sens et les explosions de roquettes s’enchaînent inlassablement. Sur certaines cartes, vous devrez même détruire des véhicules lourds tels que les TB-TTs ou les transporteurs de troupes droïdes.

Star Wars Battlefront 2Les objectifs sont donc assez variés et chaque map possède un scénario unique qui casse le côté répétitif de ces parties en ligne. De plus, en amassant des points de batailles, vous pourrez prendre part au combat dans les airs en pilotant des vaisseaux ce qui devrait permettre aux troupes terriennes d’avancer plus facilement. De même, il est possible d‘utiliser certains appareils au sol, tels que les TS-TTs ou les Landspeeders, afin d’apporter un soutien considérable aux unités mobiles. Si tout cela peut paraître un peu brouillon dit comme ça, une fois en jeu, le joueur en prend plein les yeux en permanence. Le mode de jeu imprime un rythme plus dynamique et le déblocage de zone permet de focaliser l’attention des joueurs sur la prise d’objectifs. Le système d’escouade, similaire à celui de Battlefield 1, permet également de favoriser le jeu en équipe, les joueurs récoltant plus de points de batailles en se déplaçant avec leurs partenaires. Dès lors on se retrouve avec un mode "Assaut Galactique" vraiment impressionnant. Chaque bataille offre son lot de surprises et après plusieurs heures de jeu, l’envie de revenir au combat est toujours présente. Rien qu’avec ce mode, EA et DICE frappent fort, et ce n’est que le début.


"VIENS, BASCULE DE NOTRE CÔTÉ"

Star Wars Battlefront 2Les combats aériens ont, eux aussi, eu le droit à une refonte totale. L’espace devient enfin un terrain de jeu exploitable et l’arrivée de Criterion, pour aider à améliorer la maniabilité des vaisseaux, amène un véritable vent de fraîcheur sur cette portion du jeu. Encore une fois, les joutes sont bien plus intenses qu’auparavant et découvrir certaines zones comme Endor, où les débris de l’Etoile de la Mort flottent dans l’espace, et Kamino, une planète aquatique frappée par des éclairs gigantesques, est un pur régal. On profite des conditions du terrain pour se faufiler et éviter les tirs, tout en essayant d’aligner ses canons sur l’ennemi. Si les contrôles au clavier ne sont pas toujours efficaces, avec la manette c’est vraiment jouissif et après quelques heures de jeu, on commence à vraiment se prendre pour un pilote chevronné. Le système de verrouillage si cher au premier épisode est abandonné au profit d’une visée à l’aide du stick droit, ce qui demande beaucoup plus de précision. Dès lors, il devient plus difficile d’atteindre sa cible, mais cela permet également de se sortir soi-même de situations compliquées. Ici aussi, chaque camp possède ses objectifs qui lui sont propres, et ce, afin de donner plus de relief à ces conflits d’envergure colossale. Toutefois, lors de nos parties sur le mode "Assaut des Chasseurs", difficile de ne pas sentir une certaine frustration lorsque l’on se trouve dans le camp des défenseurs. En effet, dans cette situation, vous serez bien souvent obligés d’éliminer un certain nombre d’ennemis afin de remporter la victoire. Si la tâche n’est pas impossible, loin de là, cela confère tout de même un avantage notable à l’autre camp. Néanmoins, plus on gagne en expérience plus ce sentiment s’estompe et une simple mise à jour devrait permettre de gommer cette étrange sensation.


Star Wars Battlefront 2Pour accompagner ces deux modes de jeu principaux, vous pourrez également vous en donner à cœur joie sur les modes "Affrontements héroïques", Frappe et "Escarmouche". A l’image du premier opus, le mode "Affrontements héroïques" permet aux joueurs de s’affronter en choisissant uniquement parmi les différents héros proposés dans le jeu. Si nous reviendrons plus tard sur ce point, la présence de nombreux personnages majeurs de Star Wars rend ce mode beaucoup plus intéressant. L’équilibrage est au rendez-vous et chaque héros possède des atouts qui lui permettent de briller sur le champ de bataille. En bref, si vous êtes plutôt du genre à ne jurer que par Lando Calrissan ou Bobba Fett, il s’agit du mode de jeu parfait. Les joueurs les plus impatients pourront quant à eux se rattraper avec les modes "Escarmouche" et "Frappe". Le premier est un match à mort en équipe, à 10 contre 10, relativement classique alors que le mode "Frappe" se rapproche du Mode "Capture de Drapeaux" (8 contre 8). Si ces deux modes de jeu sont beaucoup plus conventionnels, ils ont tout de même l’avantage d’être moins longs que les précédents modes présentés sans pour autant offrir moins d’action. Enfin, vous pourrez également retrouver le mode Arcade qui permet d’affronter des vagues d’ennemis en solo ou entre amis avec le mode coopération. De ce côté, les équipes de DICE ont mis le paquet et il y en a pour tous les goûts. La diversité est de mise et vous allez voir qu’en terme de contenu, le studio n’a pas chômé.


LA FORCE DU CONTENU


Star Wars Battlefront 2Véritable tare du premier Battlefront d’EA, le manque de contenu aura été plus ou moins fatal au jeu. Si de nombreux fans ont craqué pour des DLC hors de prix, les autres avaient plutôt pesté à ce sujet. Pour ce nouvel opus, il semble que les mêmes erreurs n’aient pas été commises, les développeurs ayant prévu une tonne de contenu afin de satisfaire les fans les plus exigeants. À commencer par le nombre de cartes puisqu’au total les joueurs pourront profiter de 11 maps dès le lancement du jeu et sur ce point il faut bien féliciter les développeurs de DICE. Que ce soit sur Jakku, Hoth ou même Naboo, toutes les maps offrent un level-design des plus appréciables. L’ambiance de chaque zone et époque est retransmise à la perfection et les plus curieux ne pourront s’empêcher d’observer la multitude de détails qui fourmillent à droite et à gauche. D’autres localisations plus exotiques, à l’image de Kashyyk ou Kamino, offrent une réelle diversité durant les parties et confèrent au jeu une ambiance unique. En mode Assaut Galactique, les cartes sont plutôt bien découpées et permettent d’envisager le combat de bien des manières. Certaines zones attirent la foule, mais il est possible de se faufiler entre les lignes afin de trouver des points de tirs discrets.


Star Wars Battlefront 2Du côté des héros et villains, là aussi, le studio a mis les bouchées doubles avec 14 personnages disponibles. Si les classiques, Luke Skywalker, Dark Vador, Leia, Palpatine, Han Solo et Bobba Fett sont toujours de la partie, de nombreux personnages rejoignent le casting. Lando Calrissan et Chewbacca, qui avaient rejoint le premier épisode via les DLC, sont inclus, mais d’autres icônes de la saga comme Rey, Bossk ou encore Dark Maul font également leur apparition. A première vue le choix semble assez large mais en réalité, il va falloir se remonter les manches avant de pouvoir profiter de tous les héros présents dans le jeu. En effet, si certains sont disponibles dès les début du jeu, d’autres personnages doivent être débloqués en atteignant divers objectifs. Néanmoins, si l’effort demandé est considérable, la récompense qui en découle n'en sera que plus grande. Les héros confèrent un véritable avantage lorsque l’on évolue en mode Assaut Galactique et il est possible d’enchaîner les kills à une vitesse folle. De plus, les sensations en jeu sont tout bonnement excellentes et en particulier chez les jedis qui profitent de mouvements très rapides et assez déroutant pour l’ennemi. Mais surtout, quel bonheur de pouvoir semer la terreur avec ces héros, tant leur modélisation est réussie. Que ce soit au niveau des visages ou des vêtements, on frôle le photoréalisme et les animations de chaque héros sont excellentes.


L'EMPIRE DU PAY-TO-WIN


Star Wars Battlefront 2Comme vous avez sans doute pu le voir, Star Wars Battlefront II pioche allégrement dans chaque trilogie afin de construire son jeu et les vaisseaux ont eu le droit au même traitement de faveur. Ainsi, les joueurs ont un large choix de véhicules lors de leurs assauts. Bien sûr, lea liste sera limitée sur chaque map, et ce, afin de respecter l’époque à laquelle se déroule le conflit, mais cela ne se ressent aucunement lors des parties. Pour couronner le tout, vous pourrez également choisir différents vaisseaux de héros. Certains, comme le X-Wing de Luke Skywalker, ne sont que de simples skins des vaisseaux de base, mais d’autres sont nettement plus alléchants comme le Slave-1 de Bobba Fett ou le Scimitar de Dark Maul. Ces derniers affichent un niveau de détails assez impressionnant et la vue en mode cockpit vous plonge encore plus dans l’action. Certes, la prise en main des vaisseaux est plus difficile avec cette vue, mais cela vaut vraiment le coup, ne serait-ce que pour le côté spectaculaire des affrontements.


Star Wars Battlefront 2Enfin, quand on parle de contenu, comment ne pas évoquer les cartes d’améliorations ? Disponibles via les caisses de ravitaillement, ces dernières vous permettront de rendre plus puissant votre soldat ainsi que vos héros et vaisseaux. Certaines cartes confèrent des améliorations passives alors que d’autres vous permettent de changer les différentes capacités spéciales de votre personnage. Pour ce faire, vous aurez à votre disposition plus de 300 cartes à collectionner, ce qui offre un large choix de personnalisation pour chaque soldat. Néanmoins, il risque de vous falloir pas mal de temps avant de tout débloquer. Certaines caisses vous font obtenir des doublons et le prix assez élevé des ces dernières ne facilite pas la tâche. Pour accélérer le processus, vous pouvez toujours acheter des cristaux via de l’argent réel mais cela confère un aspect pay-to-win au jeu, ce qui n’est pas forcément agréable et gâche quelque peu le challenge. En revanche, si certains n'adhèrent pas à ce système, les autres devraient y voir un certain avantage. En effet, tout le contenu proposé à travers des mises à jour sera offert gratuitement aux joueurs, qu’ils s’agissent de héros, de nouvelles cartes ou nouvelles maps. Un point positif pour le jeu qui essaie de s’affranchir de ces maudits DLC qui ont causé tant de mal à la licence. De plus, quand on voit le succès d’un système similaire sur FIFA Ultimate Team, on se dit que cela ne semble pas déplaire aux joueurs.


LE RETOUR DU SOLO, HAN SOLO


Star Wars Battlefront 2Outre le mode multijoueur et son contenu faramineux, EA a également pensé aux joueurs qui préfèrent les aventures en solo avec une campagne centrée sur Iden Versio et l’Escouade Inferno. Si la campagne nous vous occupera pas bien longtemps, comptez entre 7 et 8 heures pour finir le mode solo en prenant votre temps, cette dernière n’en reste pas moins palpitante. Bien rythmée, le mode solo parvient à retranscrire l’essence de la saga tout en nous racontant une histoire originale qui permet de voir la chute de l’Empire sous un tout autre angle. Si certaines scènes font assez fleur bleue, d’autres offrent un spectacle saisissant où l’on assiste à des affrontements féroces entre l’Empire et les rebelles. Malheureusement, il aurait sans doute fallu quelques heures de plus afin d’exploiter au mieux les personnages qui apparaissent au cours de l’aventure. Certaines icônes de la saga sont de la partie mais les personnages secondaires introduits avec cette campagne manquent de profondeur. C’est dommage, car le scénario est vraiment bien ficelé et réserve quelques surprises qui ne vous laisseront pas de marbre. Enfin, si vous avez un penchant pour le multijoueur, sachez que terminer la campagne solo ne sera pas vain puisqu’elle vous permettra d’obtenir un bon paquet de crédits et des caisses contenant des cartes rares. Du coup, si vous êtes déçus de la campagne, vous en tirerez tout de même un vrai bénéfice. Certes tout n’est pas parfait, mais cette dernière a le mérite d’exister et l’arrivée de nouvelles missions liées au destin d’Iden Version, lors de la saison 1 du jeu, rallongera la durée du mode solo de façon conséquente.


Star Wars Battlefront 2En revanche du côté visuel, DICE a effectué un quasi sans-faute. Les décors de chaque planète sont majestueux et c’est avec ébahissement que l’on découvre tous les chapitres du mode solo. La campagne nous emmène aux quatre coins de la galaxie et l’on découvre de nombreux lieux magnifiques tout au long de l’histoire. Les différentes batailles auxquelles on prend part sont tout simplement épiques et à la hauteur des films. Clairement, à la fin du générique, on en veut toujours plus ! De même pour les modes multijoueur, chaque carte est à couper le souffle. Les décors fourmillent de détails et affichent un niveau de réalisme impressionnant. Les animations des soldats sont toujours aussi bonnes et c’est un véritable plaisir de voir plusieurs Storm Trooper voler dans les airs à cause d'une grenade à fragmentation. Les explosions sont à la hauteur du reste du jeu et confèrent un sentiment de chaos et vraie guerre comme on les aime. On perçoit l’immensité du conflit comme jamais bien que, dès fois, tout cet excès de fumée et d’explosions peut rendre le tout un peu illisible. Après, on le sait, la guerre, la vraie, ne fait aucun cadeau.


UN NOUVEL ESPOIR

Star Wars Battlefront 2Sur PS4 Pro le jeu tourne en 1080p/60fps sans jamais broncher et si quelques effets visuels sont absents, comparé à la version PC du jeu, ce dernier n’en reste pas moins très beau sur la console de Sony. Sur PC, avec une Geforce GTX 1070 et 16 GB de RAM, le jeu tourne en 1080p/ 60fps (détails Ultra) et décolle véritablement la rétine. Les effets de lumière sont parfaits, notamment sur Jakku où chaque faisceau de lumière s’infiltre à travers la carcasse d’un énorme Destroyeur. Le niveau de détails, sur consoles et PC, est impressionnant et permet à l’univers de George Lucas de s’exprimer comme jamais. Côté gameplay, la jouabilité à la manette est excellente avec les vaisseaux alors que le combo clavier/souris s’avère être un peu plus rebutant. En revanche, il reprend l’avantage lorsque l’on mène des combats au sol. Si la manette fait parfaitement l’affaire, on ne peut s’empêcher de ressentir une certaine lourdeur dans les contrôles de notre personnage. Augmenter la sensibilité des joysticks corrigera quelque peu le problème, mais si vous aimez les FPS ultra nerveux, il faudra repasser. Ici, vous devrez avancer avec prudence afin de ne pas vous exposer aux tirs ennemis, votre santé pouvant partir un instant. Qui plus est, la régénération de vie est assez lente, c’est pourquoi il vaut mieux privilégier le travail d’équipe afin de maximiser le potentiel de votre attaque. En revanche, les héros, mais surtout les Jedi et Sith, sont redoutables et vous permettent de la jouer beaucoup plus bourrins. Le carnage est bien souvent au rendez-vous et les sensations une fois la manette en main sont tout simplement excellentes.


Star Wars Battlefront 2Lors de vos parties, vous devrez également choisir entre quatre classes de soldats ou trois types de vaisseaux (en fonction du mode de jeu). Chez les soldats, vous aurez le choix entre le Commando, le Soldat Lourd, l’Officier et le Spécialiste. Chacun d’entre eux remplit un rôle particulier et vous permet d’accéder à un type d’arme bien précis, à l’image du Spécialiste qui opère avec des fusils snipers. Afin d’accéder à un choix d’armes plus larges, vous devrez obligatoirement valider certaines étapes en jouant avec chaque classe. Ainsi, pour débloquer une deuxième arme, vous devrez réaliser 50 kills avec, par exemple, la classe de Commando. Ainsi, plus un joueur joue avec une classe en particulier, plus il sera récompensé. Chaque classe possède son avantage et permet d’appréhender les batailles de différentes manières.cLes nombreuses cartes à collectionner vous permettent de personnaliser vos soldats comme bon vous semble et vous donnent accès à de nouvelles capacités très intéressantes. Le gameplay du jeu évolue donc au fur et à mesure que votre niveau augmente et l’acquisition de nouvelles compétences ou armes vous permet de modifier complètement votre style de jeu. En revanche, on est vraiment triste de ne plus pouvoir personnaliser le visuel de son soldat. Afin de coller historiquement aux faits de la saga, notre tenue est imposée par la map sur laquelle on évolue. De même, on ne peut plus personnaliser le visage de son personnage ni même choisir la race extraterrestre de ce dernier.




Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Furieux



Autres articles

Star Wars Battlefront 2 : suite au bad buzz, les ventes du jeu ont été divisées par deux Selon les premiers chiffres de ventes en provenance d'outre-Manche, suite au bad buzz, les ventes de Star Wars Battlefront 2 sont catastrophiques 14 | 20/11/2017, 17:08
Star Wars Battlefront 2 : quand les développeurs de The Witcher 3 taclent gentiment EA et DICE Au courant du bad buzz qui entoure actuellement Star Wars Battlefront 2, les développeurs de The Witcher 3 ont tenu à rassurer leurs fans tout un glissant gentiment un tacle à Electronic Arts et DICE. 7 | 20/11/2017, 09:22


Derniers commentaires
Par El-Tuco le Samedi 18 Novembre 2017, 19:06

likeSmall 1231
Un incroyable 17/20 sur JeuxActu et à contrario un triste 4/10 (faible) pour Gamekult. LE LIEN

WTF !??

En résumé...

GAMEKULT a écrit:Alors que son ainé basait sa proposition sur une philosophie arcade, une emphase sur les déplacements et le skill arme en main, Star Wars Battlefront II nivelle la proposition par le bas pour faire miroiter un sentiment de puissance via les Star Cards et engluer la progression dans du grind sans saveur. Beau et respectueux de la licence, il l'est par moment, mais tout cela se fait au prix d'un game design de la frustration uniquement présent pour faire passer les plus candides et les moins doués à la caisse. Ce SWBII ne mérite ni vos euros ni votre temps, et il convient de le laisser rouiller comme la carcasse d'un Star Destroyer, bouffée jusqu'à la structure par le désert de Jakku. Reste finalement un énième cheval de Troie pour la licence, dont les quelques révélations sur son univers ne valent pas l'investissement, et dont les multiples lacunes traduisent clairement la volonté de faire passer clients comme créateurs pour les dindons de la farce, farce qui on l'espère prendra fin avec cet épisode.


Et avec l'affaire des embrouilles sur les micro transactions la messe est dite...amen.


Répondre
-
voter voter

Par cedrico06 le Mercredi 15 Novembre 2017, 19:15

likeSmall 5
Pas un mot sur la version xbox one X ....

Répondre
-
voter voter

Par Toll_Khyenn le Mercredi 15 Novembre 2017, 9:40

likeSmall 476
Nizo a écrit:En gros, le contenu solo, c'est seulement l'histoire de l'impériale? Le reste, c'est du multi ?
Si c'est le cas, c'est la déception.



+1

Tant pis, dans quelques temps il rejoindra le "coffre" du EA Access ;)


Répondre
-
voter voter

Par Nizo le Mercredi 15 Novembre 2017, 0:09

likeSmall 257
En gros, le contenu solo, c'est seulement l'histoire de l'impériale? Le reste, c'est du multi ?
Si c'est le cas, c'est la déception.


Répondre
-
voter voter
1

Par resident9 le Mardi 14 Novembre 2017, 23:43

likeSmall 17
Vautour2 a écrit:
nico2097 a écrit:Je suis contrarié par certains points négatifs,-Le pay to win désagréable et bien oui comme dans beaucoup de jeux malheureusement, mais il n'est pas considéré comme un points négatif dans cod ww2 "par exemple" ou du moins pas cité...- Je considère qu'a l'heure actuelle pouvoir débloquer des cartes sans payer même avec un grand nombre d'heures est un plus et non négatif (a l'image de SFV ou il faut beaucoup jouer pour débloquer les persos avec la money fight)-La lourdeur des fantassins et la vivacité des vaisseaux correspondent à l'univers de star wars, il faut connaitre la saga pour le comprendre (pour avoir joué à la beta, je m'y suis parfaitement retrouvé)Sérieux 17/20 SWB2 et Cod à 18/20 il faut arrêter (pour avoir essayé COD 12/20 perso), il n'y a que la période historique qui fait le jeu, avec un autre éditeur et un autre développeur pour faire le même jeu que cod WW2 (avec un autre titre bien sur), il aurait eu entre 8 et 12 /20 par les sites de JV, bref ...
COD 12/20? LOOOOLT'es le genre à mettre 11 à Uncharted 4 alorsMDR

perso je constate que par rapport a mon époque les joueurs sont de plus en plus fainéant et veule tous sans faire d'éffort et quand tu leur propose de payer pour avoir tous plus vite que les autres(ben oui les gars rien n'est gratuit si vous faites pas l'éffort,je trouve sa normal que eux fasse leur beurre la dessus)je me rappelle que moi sur mes vielles console il fallait galèrer plus que sa pour débloquer de nouveau niveau cacher ou personnage cacher dans les jeux,c'était gratuit certes mais on en **** beaucoup plus et sans sauvegarde les gars,fallait tous recommencer au début si on perdait


Répondre
-
voter voter

Par resident9 le Mardi 14 Novembre 2017, 23:26

likeSmall 17
kulshy a écrit:Mais rien que le fait de **** des micro transaction le jeu devrait etre sanctionné et ne merite pas un 17 meme s'il est bon.70€ et un jeu pa fini ? Enfin si mais alors tu vas en **** pour tout debloquer (meme les map serieux ?) pour te pousser a passer a la caisse. C'est ça le futur du JV ? Non merci.M'enfin de ce que je peux lire ça derange personne. Remercier EA de vous prendre pour des vaches a lait et de pas pouvoir vous payer la bouffe a la fin du mois ....

rien t'oblige a acheter leur jeux non plus hein,donc franchement c'est libre choix a chacun de payer ou se faire **** pour débloquer toute les maps,aprés oui moralement je concède que c'est une aberration tous ces paye in game mais bon tant qu'on est pas obliger de payer pour avancer je voit pas le souci


Répondre
-
voter voter
1

Par Talkyan le Mardi 14 Novembre 2017, 16:54

likeSmall 562
Nizo a écrit:Ouh la. Tu pars loin là. D'ailleurs, il existe une catégorie entre le côté obscur et lumineux, ce sont les Jedis gris.Et je pense que ça s'appelle star Wars car il y a des combats dans l'espace ou l'intrigue met en jeu l'avenir d'une galaxie. Pas une question d'étoile noir ou autre. Sinon, que dire des épisodes sans étoile noir ?

merci pour l'info


Répondre
-
voter voter
1

Par un mec le Mardi 14 Novembre 2017, 15:41
je pense aussi qu'il aurait fallu punir plus fortement dans la note ces points négatifs. On est à un moment clé où il ne faut pas laisser les editeurs faire n'importe quoi...

Répondre
-
voter voter
2

Par Flash_Runner le Mardi 14 Novembre 2017, 15:41

likeSmall 2
Il ont mis en place les micro transactions car ils ne feront pas de season pass payant cette fois.

Répondre
-
voter voter

Par Nizo le Mardi 14 Novembre 2017, 15:22

likeSmall 257
Talkyan a écrit:Je viens de tilter.
Star wars = les guerres de l étoile.

... d ou l omniprésence peut être d'une Etoile noir à détruire qui fait la guerre aux planetes pour imposer l'empire...

Trouver l'étoile de la Force. L'Etoile de la vie de la source de toutes choses serai une quête interessante pour un jeu solo rpg , une quête parmis tant d'autres voir mystique pas prise au sérieux .

Mais lorsque vous vous y plonger vous découvrez l envers de la dualité et de l'équilibre. Que les deux mouvements se sont créer pour coéxister dans un équilibre ou ils se partagent le pouvoir.

C est cette soif de pouvoir d absolue liant les deux opposants à la même cause.

La Force source aurait pour le coup selectioné ses élues afin qu'ils surpassent les deux pouvoirs et l'anéantissent de la manière de votre choix en soumettant ou détruisant en unissant ou divisant etc .

Une fin aux jedi.
Et la fusion des vies à la source de l'Etoile AlphaOmega


Ouh la. Tu pars loin là. D'ailleurs, il existe une catégorie entre le côté obscur et lumineux, ce sont les Jedis gris.
Et je pense que ça s'appelle star Wars car il y a des combats dans l'espace ou l'intrigue met en jeu l'avenir d'une galaxie. Pas une question d'étoile noir ou autre. Sinon, que dire des épisodes sans étoile noir ?


Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 19 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*