Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Spintires MudRunner : un jeu qui patauge vraiment dans la gadoue

Test Spintires MudRunner : un jeu qui patauge vraiment dans la gadoue
La Note
note Spintires : MudRunner 13 20

Spintires : Mudrunner ne risque clairement pas de devenir le jeu de l'année, mais il trouvera à coup sûr son public. Si l'idée de rouler péniblement dans la boue afin de livrer des rondins de bois vous enthousiasme, alors vous êtes mûrs pour profiter de ce jeu de niche. La gestion réaliste de la physique en général, et de la boue en particulier, impose un gameplay lourd, ardu, mais jamais injuste. En revanche, il faut faire avec une caméra catastrophique, des graphismes ternes et des objectifs redondants. Au final, si les bases du jeu sont bonnes, l'éditeur et le développeur auraient tout de même pu faire un effort supplémentaire pour cette "version ultime", qui peut en réalité être encore améliorée sur bien des points.


Les plus
  • La physique réaliste
  • La gestion précise de la boue
  • La lutte permanente avec le terrain
  • Difficile, mais accessible
  • Mode défis bienvenu
Les moins
  • Caméra totalement improbable...
  • ...y compris sur la map
  • Graphismes ternes
  • Vue cockpit rudimentaire
  • Manque de variété


Le Test

Même si ce titre ne vous dit certainement pas grand-chose, Spintires : Mudrunner est loin de sortir de nulle part. Il s'agit en réalité de la version ultime de Spintires, un jeu sorti en 2014 mais rapidement abandonné par son éditeur. La licence a été reprise par Focus, qui a confié le développement de cette nouvelle version au studio Saber Interactive, connu notamment pour les médiocres TimeShift et World Invasion : Battle Los Angeles. Pas de quoi sauter au plafond a priori, mais nous allons voir que le jeu tient quand même à peu près la route.


Spintires : MudRunnerOubliez toute tentative de scénario, Spintires : Mudrunner se situe dans la lignée d'un Farming Simulator ou d'un Euro Truck Simulator. Le jeu se concentre donc sur son gameplay, sans jamais chercher à l'enrober d'une quelconque histoire ou le placer dans un univers particulier. Nous sommes là pour conduire des gros engins dans la boue, et c'est tout ! Le premier contact avec les mécaniques de jeu se fait à travers un didacticiel bienvenu, qui nous apprend notamment à enclencher la transmission intégrale (plus de puissance moteur, mais la consommation de carburant augmente)  et le blocage du différentiel (toutes les roues du véhicule tournent uniformément, mais il devient moins contrôlable). Ces deux options sont très utiles pour se sortir des terrains les plus boueux qui, sans cela, ont tendance à faire patiner les véhicules. Mais le mieux reste encore de profiter de la présence d'un arbre dans les parages pour y attacher le treuil. Accélérer tout en rembobinant le treuil devrait alors suffire à vous sortir des situations les plus épineuses.

Pour cela, il faudra dénicher les endroits où l'on peut charger du bois, débloquer les différents garages et véhicules présents sur la map, repérer les stations services pour faire le plein en cas de besoin, et délivrer les chargements de bois. Autant dire que les joueurs en mal de sensations épiques en seront pour leurs frais… Le jeu aurait franchement gagné à nous proposer des objectifs plus variés.


Spintires : MudRunnerVoilà pour les principes généraux, qui s'appliquent à la plupart des véhicules disponibles. Et ces derniers sont relativement nombreux. La jeep 4x4 est certainement la plus utile pour prendre connaissance des environs, mais les camions restent indispensables pour mener à bien votre mission. Le mode de jeu principal propose six cartes différentes, mais le but reste toujours le même : livrer des rondins de bois dans des scieries… Pour cela, il faudra dénicher les endroits où l'on peut charger du bois, débloquer les différents garages et véhicules présents sur la map, repérer les stations services pour faire le plein en cas de besoin, et délivrer les chargements de bois. Autant dire que les joueurs en mal de sensations épiques en seront pour leurs frais… Le jeu aurait franchement gagné à nous proposer des objectifs plus variés. D'ailleurs, cette nouvelle version accueille un mode défis censé résoudre ce problème. Si l'on se félicite de sa présence, on peut tout de même regretter qu'il ne propose que neuf challenges (garer une remorque, gravir une montagne, traverser un cours d'eau, conduire de nuit…) qui tiennent plus de la variation autour d'un même thème que du renouvellement profond et permanent.

 

NUIT DE BOUE

Spintires : MudRunnerCe manque d'ambition est d'autant plus regrettable que la simulation tient parfaitement la route. Boue, rivières et cailloux sont gérés de manière réaliste et on ressent parfaitement la difficulté qu'éprouvent les véhicules pour les franchir. La lutte avec le terrain est permanente, on roule généralement à la vitesse d'un escargot, on regrette régulièrement d'avoir emprunté tel raccourci qui nous fait nous retrouver les quatre roues dans la boue, on met un quart d'heure à réaliser une marche arrière parfaite lorsqu'on traîne une grosse remorque, et le moindre détour mal pensé peut se révéler fatal en ce qui concerne la gestion du carburant. Bref, le jeu est difficile mais rarement injuste. Et c'est bien là son principal intérêt. Un mode simplifié reste tout de même disponible pour les joueurs les plus timorés. Dans ce mode, on peut passer les séquences de nuit, afficher l'itinéraire de navigation en jeu, la consommation de carburant se voit réduite, et les dommages causés aux véhicules n'influent pas sur sa conduite. A l'inverse, dans le mode simulation les dégâts diminuent la puissance du moteur, le blocage du différentiel sur les surfaces les plus dures endommage le véhicule, et les informations de navigation sont limitées à la distance et à la position du prochain point d'itinéraire.

Dans tous les cas, il faut faire avec une technique bien en deçà des standards actuels. Si la modification en temps réel des chemins boueux fait son petit effet, il faut tout de même avouer que les graphismes manquent de peps...

 

Spintires : MudRunnerDans tous les cas, il faut faire avec une technique bien en deçà des standards actuels. Si la modification en temps réel des chemins boueux fait son petit effet, il faut tout de même avouer que les graphismes manquent de peps, en raison notamment  d'une palette de couleurs particulièrement terne. De plus, si l'arrivée d'un mode cockpit est un plus par rapport à la version de 2014, la réalisation de ces vues internes frise en réalité l'amateurisme, car le tableau de bord est tout plat, et identique pour tous les véhicules. Ce n'est pas tout car on observe également que les rétroviseurs ne réfléchissent pas les décors. 2017 quoi... Mais le plus gros point noir technique provient de la gestion de la caméra, réalisée en dépit du bon sens. C'est bien simple, on cherche encore sur quel axe de rotation exact elle tourne.. Il est très compliqué de la positionner là où on le voudrait, ce qui s'avère particulièrement problématique lorsqu'on cherche à réaliser une manœuvre une peu délicate, ou qu'on désire afficher à l'écran à la fois un point d'ancrage précis pour le treuil et l'arbre auquel on souhaite l'attacher. Même le déplacement de la caméra sur la carte est malaisé et nous empêche ainsi de voir simplement l'ensemble des décors et points d'intérêt. Bref, si se battre avec le terrain fait partie du plaisir procuré par cette simulation pointue, devoir lutter avec ses lacunes techniques est en revanche nettement moins enthousiasmant...


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux



Autres articles

Spintires MudRunner : le trailer de lancement nous promet de patauger dans la gadoue Un peu sorti en catimini, Spintires MudRunner est pourtant un jeu qui sort de l'ordinaire puisqu'il est question de conduire des véhicules dans des terrains boueux dans un open world où la physique des terrains a été adaptée. 1 | 01/11/2017, 10:23
Spintires MudRunner : le jeu de course le plus boueux s'offre un premier trailer de gameplay Avec Spintires : MudRunner, on passe à un autre registre du jeu de voitures puisqu'il est question ici de piloter des gros engins pour traverser des champs de boue ou des rivières à fort courant. 12/10/2017, 15:46


Derniers commentaires
Par herc le Vendredi 3 Novembre 2017, 14:09

likeSmall 10
oui il mérite plus que 13.
moi j'aime bien, à part la **** de caméra :/


Répondre
-
voter voter
1

Par Fraggle le Jeudi 2 Novembre 2017, 13:31
Jeux parfait pour celui qui aime les challenges corsés. Evoluer à travers bois, collines et cols rocailleux; dans la boue, les marécages tout ça pour rallier un parc à rondins et une scierie peut sembler limité.
Seulement pour y parvenir il faut débloquer des camions disséminés un peu partout sur la carte. Bien sûr ils sont parfois endommagés et/ou manquent de carburant.
Faut donc bien gérer son parc de véhicules de départ pour acheminer points de réparation et carburant aux camions découverts.
Ensuite faut savoir charger les rondins dans les camions de transport avec des grues ou le fameux K700. Et piloter un camion à vide devient vite compliqué quand il est chargé. Vous comprenez bien que la partie sera tendue et longue pour achever l'objectif unique de chaque maps car les casses moteur, pertes de chargement suite à une manoeuvre trop risquée rendront fou plus d'un pilote de poids-lourds.
Concernant la caméra elle est prévue pour observer le comportement des trains roulants et de viser précisément le point de passage du véhicule. C'est déroutant au début mais une fois qu'on a compris à quoi elle sert, on sait précisement placer son véhicule là où on l'a décidé. Une forte communauté à usé la premiere version de ce jeu sorti en 2014 et abandonné pour des problemes juridiques entre le développeur et l'éditeur. Aujourd'hui on peut espérer un suivi plus rigoureux pour cette nouvelle version avec des améliorations, patchs et upgrades à venir.
Ce qu'on peut regretter en solo c'est le manque de vie en cours de jeu. Un mode carrière avec IA et d'autres camions chargés de livrer du bois ou en panne etc... serait un plus . tout comme une méteo variable inondant par exemple des portions jusqu'àlors particable serait parfait.


Répondre
-
voter voter
1

Par otaku38 le Jeudi 2 Novembre 2017, 12:45

likeSmall 120
jeu excellent pour ma part ! c'est une très bonne surprise et les graphismes et la physique sont énorme ! (ps4 pro) le tableau de bord est bidon mais de toute façon c'est pas la vue qu il faut privilégier quant a la camera on s'habitus
il mérite bien plus qu'un 13


Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*