Test également disponible sur : 3DS

Test Pokémon Ultra Soleil / Ultra Lune : vraies suites ou simples DLC ? sur 3DS

Test Pokémon Ultra Soleil / Ultra Lune : vraies suites ou simples DLC ?
La Note
note Pokémon Ultra Soleil 15 20
Si l’on pouvait s’attendre à un contenu de meilleure facture, Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune sont loin d’être des mauvais jeux. Dotées d’un contenu impressionnant, ces nouvelles versions améliorées de Pokémon Soleil et Lune constituent une parfaite porte d’entrée pour les joueurs ayant raté le coche l’année dernière. Les nouveaux arcs scénaristiques introduits dans Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune densifient l’aventure tout en la prolongeant un peu plus, pour le plus grand bonheur des fans. Néanmoins, si vous avez déjà eu l’occasion de jouer aux versions Soleil et Lune, vous pouvez aisément vous passer de ces nouveaux opus. Hormis les quatre nouvelles Ultra-Chimère et l’apparition du mode Surf Démenta, les habitués de la licence risquent d’être déçus. Si le contenu "end game" du jeu a été réhaussé, l'aventure principale reste globalement la même qu'il y a un an. A l’inverse de Pokémon Noir et Blanc 2, Pokémon Ultra-Lune et Ultra-Soleil se révèlent être davantage des mises à jour que des jeux à part entière.

Les plus
  • Un contenu imposant
  • De nouveaux arcs scénaristiques intéressants
  • De nouvelles Ultra-Brèches pour capturer des Pokémon légendaires
  • Le retour de personnages cultes de la saga (Team Rocket)
  • Une aventure globalement mieux rythmée
  • Un contenu end game bien plus important
  • De nouvelles attaques spéciales Z à découvrir
Les moins
  • Les nouveaux arcs scénaristiques mettent du temps à se développer
  • Seulement quatre nouvelles Ultra Chimères, au design douteux
  • Pas de vraies nouveautés pour les joueurs de Soleil et Lune
  • Des mini-jeux (Surf Démenta et Ultra-Brèches) passables


Le Test
A l’image des précédentes générations de jeux Pokémon, Nintendo et Game Freak reviennent sur les devants de la scène, un an après la sortie de Pokémon Soleil et Lune. Mais si les épisodes Noir et Blanc avaient eu le droit à une véritable suite, cette année, les joueurs devront se contenter des versions Ultra de Pokémon Soleil et Lune. Comme leur nom l’indique, ces nouvelles versions débarquent avec une pléthore de nouveaux contenus afin de satisfaire les fans en manque de bestioles à dresser. Néanmoins, si des ajouts ont bien été réalisés, est-il vraiment intéressant de succomber à ces versions améliorées si l’on a déjà joué à Pokémon Soleil ou Lune ?

Pokémon Ultra-SoleilCe n’est plus une surprise, à chaque génération de jeux Pokémon, les joueurs ont le droit à une troisième version du titre quelque temps après. Un bon moyen pour Nintendo de séduire les derniers retardataires tout en prolongeant un peu plus l’aventure des fans les plus férus de Pokémon. Toutefois, si vous vous attendiez à découvrir une aventure "inédite", comme ce qui avait été fait avec Pokémon Noir et Blanc 2, vous risquez d’être déçu. En effet, Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune arrivent avec la volonté de proposer une expérience plus fournie aux joueurs sans pour autant dénaturer le contenu de base de Pokémon Soleil et Lune.

UN SCÉNARIO ULTRA ?


Pokémon Ultra-SoleilOutre la possibilité de capturer des Pokémon (des précédentes générations) qui n’étaient pas présents l’année dernière, les joueurs pourront tout de même découvrir quelques nouveautés au niveau du scénario avec l’arrivée de l’Ultra-Commando, deux antagonistes qui viennent sur Terre afin de remédier au problème du Necrozma. Si ce nouvel arc narratif permet d’exploiter pleinement les Ultra-Brèche instaurée avec Pokémon Soleil et Lune, il permet surtout à Necrozma de prendre une place plus importante au sein de l’histoire, bien que Solgaleo et Lunala restent au centre du récit. Du côté du scénario, les joueurs seront également ravis de retrouver la Team "Rainbow" Rocket qui réunit les plus grands méchants de l’histoire de Pokémon. Ainsi, dans ce nouvel opus, vous pourrez mettre une raclé à plusieurs personnages cultes de la saga tels que Lysandre, Ghétis, Max ou encore Giovanni, ce dernier étant d’ailleurs accompagné par Mewto. Comme vous pouvez le constater, Game Freak n’a pas lésiné sur les moyens mais, pour autant, vous ne vivrez pas une aventure radicalement différente si vous avez déjà joué à Pokémon Soleil et Lune. Les nouveaux arcs narratifs se développent après de nombreuses heures de jeu et les premiers pas sur Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune pourront sembler rébarbatifs pour certains joueurs. En revanche, ceux qui n’ont pas découvert cette génération l’année dernière peuvent s’en donner à cœur joie, avec Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune, ils en auront pour leur argent.

 
ATTRAPEZ LES TOUS... OU PRESQUE !

 

Pokémon Ultra-SoleilSi les joueurs pourront découvrir quelques arcs scénaristiques inédits dans Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune, Game Freak a également pensé aux joueurs atteints de collectionnite aigüe puisque dans ces nouveaux opus, il est possible de capturer environ 400 Pokémon (évolutions incluses) issus d’anciennes générations. Sur les 800 et quelques Pokémon introduits via les précédents épisodes de la saga, il est vrai que le nombre est un peu faiblard, mais il est difficile de se plaindre. Notre aventure devient moins redondante et la possibilité de croiser des Pokémon absents des versions Lune et Soleil ajoute un véritable plus à l’aventure. Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas capturer des Pokémon déjà connus, sachez que quatre nouvelles Ultra Chimères (Vémini, Mandrillon, Ama-Ama et Pierroteknik) font leur apparition dans Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune. Si l’on apprécie le fait de pouvoir capturer de nouveaux monstres, on reste dubitatif quant à leur design, ces derniers étant beaucoup moins stylés que les précédentes Ultra Chimères. Autre point important, il est dorénavant possible d’obtenir des Pokémon dominants, auprès du professeur Chen, en échangeant des badges qui sont disséminés à travers les îles d’Alola. Si la quête n’est pas des plus passionnantes, elle a le mérite de prolonger la durée de vie du jeu et les amateurs de chasse au trésor pourront se faire plaisir.

 

Pokémon Ultra-SoleilDu côté du contenu, les développeurs n’ont pas lésiné en ajoutant de nombreuses quêtes secondaires ainsi que des lieux et activités inédits. A l’image du surf Démanta qui permet d’utiliser Démanta comme Poke-monture afin de vous déplacer entre deux îles, le tout en effectuant des figures de folie sur les vagues. Une nouveauté assez sympathique mais qui ne passionnera pas les joueurs bien longtemps. En effet, si l’on apprécie pouvoir acheter des objets spéciaux grâce aux points obtenus après un super run de surf, le mini jeu reste assez redondant et après quelques essais, les joueurs devraient vite laisser tomber cet aspect du jeu. Plus intéressant, la possibilité d’explorer des Ultra-Brèches, grâce à Solgaleo et Lunala, afin d’accéder à des dimensions alternatives où il est possible de capturer des Pokémon légendaires.  Si le mini-jeu lié aux Ultra-Brèches est largement dispensable, c’est un plaisir de pouvoir repartir à la chasse aux légendaires, le tout en découvrant des lieux historiques de la saga. De plus, les Ultra-Brèches vous feront partir à la découverte de l’Ultra-Mégalopole, une magnifique citée qui vit sans lumière depuis le passage de Necrozma et qui jouera un rôle central dans les aventures de notre héros.


DES AJOUTS TROP MINIMES  

Pokémon Ultra-SoleilAu niveau des combats, Game Freak a également tenté d’apporter un peu de sang neuf en ajoutant de nouveaux cristaux Z et des capacités Z signatures inédites. Qui plus est, le bracelet Z laisse sa place au Super Bracelet Z qui permet d’utiliser des capacités exclusives à certains Pokémon. Si en soit cela ne change pas grand-chose à l’aventure, on apprécie le fait de voir arriver des attaques exclusives et cela permet de relancer un peu l’intérêt de la chasse aux monstres. De même, si vous avez déjà joué à Pokémon Soleil ou Lune, vous serez ravis d’apprendre que certaines épreuves ont été légèrement modifiées, alors que la capitaine Oléa se dote d’une épreuve inédite. Encore un fois, cela ne modifie pas radicalement l’aventure mais ces petites transformations ont le mérite de renouveler quelque peu l’expérience. Enfin, les amateurs de photographie pourront s’en donner à cœur joie grâce au club photo d’Alola. Ici, vous pourrez vous prendre en photo avec vos pokémon favoris et vous pourrez customiser vos clichés à l’aide de nombreuses options de personnalisation. Une fois de plus, ça ne casse pas trois pattes à un canard, même si certains joueurs y trouveront leur compte. Un véritable mode photo façon Pokémon Snap (et non les photos du Motisma-Dex), avec divers objectifs, aurait été plus appréciable mais il faudra se contenter d’un stand photo tout ce qu’il y a de plus classique.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Blasé



Autres articles

Pokémon Ultra Lune & Ultra Soleil : un magnifique hommage à Satoru Iwata, l'ancien président de Nintendo Un adepte de Pokémon Ultra Lune & Ultra Soleil a révélé un magnifique hommage à Satoru Iwata, l'ancien président de Nintendo. La preuve que l'homme a marqué à tout jamais l'histoire de l'entreprise. 2 | 23/11/2017, 15:50
Pokémon Ultra-Soleil/Ultra-Lune : une New 2DS XL Pokéball annoncée en France Lors de son Nintendo Direct d'hier soir, la firme de Kyoto a annoncé les premières versions collector de la New 2DS XL avec un modèle dédiée à Pokémon Ultra-Soleil et Pokémon Ultra-Lune. 14/09/2017, 15:43


Derniers commentaires
Par monster350z le Dimanche 26 Novembre 2017, 20:53

likeSmall 235
De la me***** comme la série

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*