Test également disponible sur : PS4

Test Moss : le jeu beau gosse qui relance avec élégance le PlayStation VR

Test Moss : le jeu beau gosse qui relance le PlayStation VR
La Note
note Moss 17 20
Si Moss n’est pas exempt de tout défaut, il fait tout de même déjà partie des meilleurs jeux à découvrir avec le PlayStation VR. Véritable régal pour les yeux, le jeu de Polyarc nous émerveille en permanence. Les tableaux dépeints à travers les différents niveaux nous font vivre une expérience inoubliable, sublimée par une narration de qualité. L’utilisation de la VR permet de créer un lien unique entre le joueur et Quill, le personnage principal du jeu. Côté gameplay, le fait de pouvoir interagir avec certains éléments du décor tout en déplaçant notre personnage donne une saveure toute particulière aux casse-têtes qui viennent ajouter un peu de piment à l’aventure. On pourra tout de même lui reprocher sa faible durée de vie ainsi qu’un bestiaire un peu pauvre, qui donne l’impression de combattre toujours les mêmes ennemis. Mis à part ce petit écart, Moss réalise un quasi sans faute et mérite d’être découvert par le plus grand nombre.

Les plus
  • Beau, vraiment très beau !
  • Un histoire magique pour les petits comme les plus grands
  • La VF de qualité
  • Les puzzles bien pensés
  • Un gameplay facile à maîtriser
  • Une difficulté bien dosée
  • Le PlayStation VR apporte un véritable plus sur ce jeu
Les moins
  • Un scénario qui va un peu trop à l'essentiel
  • Durée de vie maigrichonne
  • Une rejouabilité limitée
  • Un bestiaire restreint


Le Test

Après son passage remarqué à l’E3 2017, Moss s’est vite imposé comme l’un des titres à suivre sur le PlayStation VR. Développé par Polyarc Studio, qui signe ici son premier jeu, Moss s’apparente à un conte de fée qui mélange allègrement aventure, action et puzzle. Un titre qui se destine aussi bien aux petits qu’aux plus grands et qui permet de découvrir la réalité virtuelle d’une toute autre manière grâce à sa caméra à la troisième personne. Et si Moss souffre de quelques défauts, vous allez voir qu'il serait dommage de passer à côté d'un jeu aussi enchanteur. Assurément l’un des must have de cette année en réalité virtuelle.



MossMoss, c’est avant tout une aventure narrative et contemplative digne des meilleurs contes de fées de notre enfance. Dès les premiers instants de la partie, le joueur est propulsé au sein d’une gigantesque cathédrale et doit feuilleter les pages d’un livre afin de découvrir les prémices de l’histoire de Moss. Une douce voix féminine prend alors le relais afin de vous expliquer en détails l’histoire de Quill, le héros du jeu, et de ses congénères. Pour faire simple, le peuple de Quill est en exil dans une magnifique et paisible clairière suite à une terrible guerre contre le serpent Sarffog. Quelques années plus tard, Quill trouve par hasard une pierre magique qui va alors changer radicalement son destin. Suite à cela, notre héros va devoir partir à l’aventure afin de sauver son oncle Argus et mettre fin au conflit. Certes, le scénario est assez classique mais ce dernier parvient à nous émerveiller très aisément. Un sentiment sans doute renforcé par la narratrice qui met tout son coeur à l’ouvrage. Qu’on se le dise, Moss est loin d’être un chef d’oeuvre en terme d’écriture, mais son scénario simple et universel devrait toucher les plus grands comme les plus petits.


UNE AVENTURE EN DUO

MossUne fois le livre refermé, le joueur se retrouve alors propulsé dans le monde de Moss afin de rencontrer pour la première fois Quill. L'occasion d’admirer la petite souris sous toutes ses coutures et se familiariser avec les contrôles du titre. Sur ce point, Polyarc a encore misé sur la simplicité puisque vous n’aurez que quelques touches à utiliser. Le joystick gauche sert à déplacer Quill, la touche Croix permet de faire sauter le personnage et la touche Carré permet d’attaquer. Le jeu étant jouable uniquement en VR, le contrôle de la caméra se fait grâce à la reconnaissance de mouvement du casque PS VR. Ainsi, si vous souhaitez découvrir un niveau sous un autre angle de vue, vous devrez vous penchez ou incliner la tête à gauche et à droite.

MossEn tant que lecteur du conte de Moss, vous aurez également votre rôle à jouer dans cet aventure. En effet, le joueur incarne une entité magique qui va devoir aider Quill lors de la résolution d’énigmes. Pour ce faire, le joueur peut saisir certains objets du jeu grâce à la touche R2 de la manette. Une fois l’objet agrippé, il est possible de le déplacer en utilisant la reconnaissance de mouvement de la DualShock 4. On se retrouve alors avec un gameplay à deux vitesses qui permet d’interagir directement avec Quill et le monde de Moss tout en contrôlant un personnage. Malgré ce double gameplay, le jeu reste tout de même très facile d’accès et n’importe quel joueur, y compris le néophyte, pourra prendre du plaisir sur le jeu.


LA SIMPLICITÉ AU SERVICE DE LA DIFFICULTÉ


MossEn mélangeant allègrement action, aventure et puzzle, Moss parvient à se distinguer de la masse de jeux en VR grâce à son gameplay maîtrisé. Les combats, sans être fantastiques, ajoutent du piment à l’aventure et viennent donner du rythme à cette dernière. On regrettera simplement le bestiaire assez sommaire du jeu qui fait que l’on a l’impression de toujours se battre contre les mêmes monstres. Fort heureusement, les énigmes sont là pour nous occuper et ils y arrivent de la plus belle des manières. Grâce à ses pouvoirs de lecteur, le joueur peut donc interagir avec le décor et les ennemis. S’ensuit alors un véritable casse-tête pour comprendre comment activer tel ou tel mécanisme. Par exemple, vous pourrez soulever des blocs afin de créer un nouveau chemin pour Quill mais vous pourrez également prendre le contrôle des ennemis afin qu’ils se placent sur un bouton à activer.

MossÀ chaque fois, le joueur doit se creuser les méninges pour déceler les subtilités de ces puzzles. Si les premiers casse-têtes sont relativement simples, la difficulté s'accroît au fil du temps. Très vite, le joueur doit gérer ses mouvements, en tant que lecteur, mais aussi ceux de Quill qui doit se déplacer en même temps. Le concept fonctionne à la perfection et cela donne lieu à des situations parfois très tendues. La gestion de la caméra avec notre tête permet de voir les puzzles sous différents angles et il faudra donner de sa personne pour trouver certaines solutions. Encore une fois la simplicité est de rigueur, mais pour autant, Moss fait toujours preuve d’une touche de subtilité qui rend l’aventure encore plus trépidante.


UN BONHEUR ÉPHÉMÈRE...

MossToutefois, à vouloir trop rester dans la simplicité, Polyarc nous livre ici un jeu qui semble s'arrêter avant de devenir vraiment génial. En particulier avec son scénario qui, bien que très plaisant à suivre, se déroule beaucoup trop vite. Si on tombe rapidement amoureux de la petite bouille de Quill, les autres personnages que l’on peut croiser dans le jeu ne bénéficient pas du même traitement. De même, entre la mise en place de l’intrigue et le dénouement final, il  ne se passe pas grand chose. Le jeu est tout sauf ennuyant en terme de récit, mais ce dernier brûle de nombreuses étapes qui auraient pu allonger de façon conséquente l’histoire, tout en lui apportant de la consistance. Ainsi, par exemple, vous n’aurez qu’un seul boss à affronter (à la toute fin du jeu). Heureusement, le générique de fin laisse penser qu'une suite est d'ores et déjà prévue. De quoi rassurer ceux qui resteront sur leur faim. Si malgré tout, Moss reste excellent, cela impacte nettement la durée de vie du titre. Comptez environ 7 heures pour terminer une première fois le jeu (6h si vous êtes du genre à foncer tête baissé), ce qui reste somme toute assez court. Vous pourrez toujours grappiller quelques heures en plus si vous souhaitez récupérer tous les parchemins disséminés à travers chaque niveau du jeu. Néanmoins, ne vous attendez pas à un challenge très corsé puisque ces derniers sont souvent trop facile à récupérer.


...MAIS UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE

MossDes défauts qui sont vite compensés par la réalisation et la direction artistique de Moss. C’est simple, le jeu fait parti des plus beaux titres du catalogue du Playstation VR. L’utilisation de la réalité virtuelle permet de s’immerger toujours plus dans le monde de Moss et cela permet également de créer une relation privilégiée entre le joueur et Quill. On prend un malin plaisir à observer tous les détails des zones que l’on traverse, d’autant plus que chaque chapitre (7 au total) nous permet de découvrir des décors différents. Certains panoramas sont majestueux et poussent à la contemplation tout comme la grandeur des certains bâtiments. De plus, Quill profite d’une très bonne animations qui rend le tout très naturel. Très franchement, les équipes de Polyarc ont réalisé un excellent travail et l’on ne peut qu’être émerveillé en découvrant le monde de Moss. D’ailleurs on ne peut que vous conseiller d’essayer absolument Moss si vous n’avez jamais osé tester la réalité virtuelle. Outre le fait que le motion sickness est quasi inexistant, le jeu permet découvrir la VR d’une autre manière sans pour autant devoir faire de grands gestes comme un dératé.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef



Autres articles

Moss : la mignonne exclu PlayStation VR arrive finalement sur PC On ne s'y attendait clairement pas : Moss, à la base présentée comme une exclusivité PlayStation VR, vient de débarquer sur PC. La réalité virtuelle est toujours d'actualité : premier trailer. 1 | 08/06/2018, 15:11
Moss : un trailer de lancement teinté de poésie pour ce jeu PS VR A une semaine de la sortie de Moss sur PS4, Polyarc dévoile le trailer de lancement du jeu qui, on le rappelle, est taillé pour le PlayStation VR. 20/02/2018, 09:35


Derniers commentaires
Par seblegamer le Dimanche 4 Mars 2018, 23:28

likeSmall 25
Ca dépend vraiment des jeux ... pour ma part je suis sensible au motion sickness, mais pas sur tous les jeux !

Sur PS VR Worlds par exemple, j'ai joué des heures à plusieurs de ces jeux sans AUCUN problème.
Par contre, il y a juste le jeu "Scavenger's Odyssey" que je ne supporte pas du tout ... après 5 min, j'ai la gerbe ^^' Je le supporte vraiment pas ce jeu ... j'ai eu les nausée des heures après XD
Par contre tous les autres, aucun soucis ! J'adore ^^

J'ai aussi des soucis avec DriveClub VR par exemple, après 10min de jeu, j'ai des sués et puis ... la nausée ^^'

Donc ça dépend vraiment des jeux, mais tous ne rendent pas malades !! ;)


Répondre
-
voter voter
1

Par Adridri le Vendredi 2 Mars 2018, 18:30
Perso je joue 6-7h d'affiler sur vr, en faisant quelque petite pauses mais ça va hein, juste pour que la ce soit total et ne pas avoir la motion sicknes faut un tapis vr. Vous vous plaignez mais vous jouer qu'à des jeux assis, cracher sur ça si vous voulez mais pas sur la VR, la vrais c'est juste génial ! Ça remplisse rien c'est une autre façon de jouer !

Disonored en vr, sûrement l'experience de gamer la plus intensive de va vie


Répondre
-
voter voter

Par spideygc le Vendredi 2 Mars 2018, 17:37
Pareil. VR testée sur differents supports et c'est vomito assuré.

Répondre
-
voter voter

Par placebo le Vendredi 2 Mars 2018, 8:47
Idem, le jeu a l'air sympa et beau mais le Vr c'est pas la peine, même sur de courtes sessions de 10mn ça fout la gerbe. C'est sympa et impressionnant mais désagréable à la longue. Moi je l'ai pas vendu mais j'ose même pas le remettre

Répondre
-
voter voter
1

Par Hylden le Vendredi 2 Mars 2018, 8:26
Le VR, je l'ai rendu (et me suis fait rembourser) au bout d'une semaine tellement le casque rend malade après 2 à 3 heures de jeu... Aucun jeu (surtout pas ce mini jeu) ne justifiera le rachat de ce casque VR. Comme j'ai dit plusieurs fois, ça permet d'impressionner l'entourage et invités à leur faire des sessions de 10 minutes sur kitchen ou avec le requin... mais impossible de faire ton gamer avec ce casque et enchaîner des heures et des heures de jeu...

J'attends pour ma part une version 2.0 et voir si il me permettra de jouer pendant des heures sans séquelles... quand ce sera le cas je serai même partant pour prendre une PS4 Pro...


Répondre
-
voter voter
1

Par Sendoval le Vendredi 2 Mars 2018, 7:45
Encore une paire de jeux de ce Gabari en vr et je me laisserai bien tenté par ce ps vr...

Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 6 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*