Test également disponible sur : Xbox One - PS4

Test Monster Hunter World : plus grand, plus beau, plus ouvert, la chasse renouvelée

Test Monster Hunter World (PS4) : la chasse renouvelée et sublimée
La Note
note Monster Hunter World 17 20

Souvent considérée comme un produit de niche en Europe, la licence Monster Hunter vient de se trouver un porte-étendard avec Monster Hunter World. Ce nouvel opus donne un coup de pied dans la fourmillière et réveille une licence qui se reposait sur ses lauriers depuis quelques années. Si le contenu est un peu plus maigre que les précédents épisodes de la série, Monster Hunter World arrive avec une vision plus moderne de la chasse aux monstres. Fini les temps de chargement à répétition et les combats jugés trop lourds à l’époque. Dorénavant, les affrontements sont beaucoup plus dynamiques sans pour autant devenir plus faciles. L’arsenal très complet du jeu permet de changer de style en fonction de chaque équipement et il faut tout de même un minimum d’entraînement pour vraiment comprendre le potentiel de chaque arme. Aidés par une réalisation de grande qualité, les combats sont tout simplement époustouflants. Les grands monstres en imposent et offrent un véritable challenge aux joueurs, que ce soit en multijoueur ou en solo. Doté d’un solide durée de vie, le jeu aurait pu gagner encore un peu plus en lisibilité afin de toucher un maximum de joueurs. Si l’artisanat est plus facile d’accès qu'auparavant, les menus restent encore un peu chargés pour les néophytes qui risquent d’être freinés par toutes ces informations. Néanmoins, si l’on prend la peine de vraiment s’intéresser au jeu, Monster Hunter World s’affiche comme le meilleur moyen de découvrir la série. On regrette néanmoins le manque de prise de risque vis à vis du scenario, même si certains missions offrent quelques moments à couper le souffle.


Les plus
  • Bien plus accessible qu'auparavant
  • Le jeu est magnifique, et sublimé en 4K HDR
  • Des monstres impressionnants et bien pensés
  • Une liberté de mouvement jamais vu dans un Moster Hunter
  • Un scénario plus intéressant
  • Des cinématiques de grande qualité
  • Du challenge pour les connaisseurs
  • Une plus grande lisibilité pour les néophytes
  • Un gameplay plus dynamique
  • La récolte d'ingrédients est moins fastidieuse
  • Des zones de jeu interactives qui regorgent de vie
  • Un multi simple et efficace
  • Du contenu gratuit à venir
Les moins
  • Un scénario qui manque de surprises
  • Les menus sont parfois indigestes
  • Encore beaucoup de temps de chargements
  • Si on n'aime pas le craft, le jeu peut vite devenir redondant
  • Des personnages secondaires un peu transparents


Le Test

Après avoir fait les beaux jours des consoles portables (Nintendo 3DS en tête), la licence Monster Hunter franchit un nouveau cap en débarquant sur consoles (et PC en automne 2018). Plus grand, plus beau et surtout plus accessible, le nouveau jeu tiré de la licence phare de Capcom compte bien conquérir le marché occidental tout en faisant vibrer les joueurs qui suivent la série depuis le premier épisode sorti sur PS2 en 2004. En effet, si le jeu s’affranchit des contraintes techniques imposées par les consoles portables, il profite aussi de ce retour sur grand écran pour bouleverser ses codes et son gameplay. Si certains joueurs pourront être rebutés par ces changements, Monster Hunter World affiche clairement sa volonté de se renouveler. Pour le meilleur comme pour le pire ?


Monster Hunter WorldSi Capcom a écumé la Nintendo 3DS et la PSP avec de multiples itérations de la licence Monster Hunter (MH4, Generations, Freedom Unite…) et des spin-off à gogo, l’éditeur japonais revient cette année à ses premiers amours : les consoles de salon. Après avoir longuement délaissé les machines fixes de Sony (le premier Monster Hunter World étant sorti sur PS2), Capcom a enfin décidé de donner une plus grande ampleur à sa licence. C’est ainsi que Monster Hunter World débarque sur PS4 et Xbox One, profitant au passage des capacités techniques de ces consoles pour réinventer la formule Monster Hunter. À commencer par le monde du jeu qui se veut plus grand et plus majestueux qu’auparavant. Découpé en cinq grandes zones, le titre dit au revoir aux multiples chargements entre chaque parcelle d’une région. Ainsi, dorénavant, les joueurs sont amenés à évoluer sur des terrains de jeu bien plus imposants que dans les précédents opus de la licence. Mention spéciale à la ville d'Astrea qui est tout simplement magnifique. Le hub principal du jeu est découpé en plusieurs niveaux, ce qui permet de s'y retrouver facilement. On aurait juste aimé voir le lieu plus vivant, les PNJ étant un peu statiques.



UN TERRAIN DE CHASSE À LA HAUTEUR DES ESPÉRANCES

Monster Hunter WorldSi vous devrez maintes et maintes fois revenir dans une zone afin de compléter des quêtes annexes et farmer, les développeurs ont eu la bonne idée de jouer avec la verticalité des niveaux pour nous offrir des terrains de jeu surprenants et qui nous réservent des surprises tout au long de l’aventure. Entre les raccourcis pour atteindre des zones clés de la région, les multiples espaces propices à la création d’un campement et la présence de nombreux PNJ qui vous donneront accès à des quêtes intéressantes (en termes de récompenses), les joueurs auront fort à faire avant de connaître sur le bout des doigts les cinq zones du jeu. Qui plus est, Capcom a mis le paquet au niveau de la modélisation des régions de Monster Hunter World. Si de nombreux murs invisibles persistent, les zones de jeux sont bien plus interactives et vivantes qu’auparavant. 


Monster Hunter WorldLa présence de nombreux pièges et plantes pourront vous servir lors de combats contre des monstres un peu trop costauds pour le petit humain que vous êtes. Dans ce nouvel épisode, votre environnement sera tout aussi important que votre capacité à vous battre. Si vous êtes à court de vie et que vous n’avez plus de potions, vous pourrez par exemple compter sur les Vitaguèpes pour booster votre santé. Lors des combats, vous pourrez également utiliser certains animaux et plantes pour infliger des dégâts (ou malus) au monstre que vous affrontez. De même, la présence de nombreux pièges vous permettra d’immobiliser votre cible quelques instants afin de l’enchaîner avec une attaque surpuissante. Certes, il est possible d’affronter les monstres comme un bonhomme, avec son arme et rien d’autre, mais il serait dommage de passer à côté de ces petites “aides” qui vous faciliteront la vie, surtout lorsque vous êtes seul face à un Rathalos ou un Nergigante. Attention tout de même, certains pièges peuvent être à double tranchant à l’image du Paralycrapaud qui peut vous paralyser également si vous restez dans son champ d’action.


UN BON CHASSEUR SACHANT CHASSER AVEC SON ARME EST UN BON CHASSEUR

 

Monster Hunter WorldNéanmoins, si l’exploration des zones devient plus agréable, ce sont bien les combats qui restent le point d’orgue du jeu. Le passage sur console de salon a fait du bien à la licence puisque maintenant, nous avons enfin le droit à des affrontements épiques qui décrochent la mâchoire. Les monstres que l’on croise dans le jeu sont, pour certains, majestueux et l’on prend un malin plaisir à les observer sous toutes leurs coutures lorsqu’on les découvre pour la première fois. De plus, chaque espèce de monstre possède un comportement et des patterns d’attaques bien distincts, ce qui fait que chaque affrontement ne ressemble à aucun autre. Vous devrez alors prendre le temps d’analyser votre ennemi afin de mettre en exergue ses points faibles et en profiter. Toutefois, l’animation des monstres étant beaucoup plus fluide que dans les précédents épisodes, il n’est pas rare de se faire surprendre par une attaque dévastatrice que l’on avait pas vu venir.


Monster Hunter WorldFort heureusement, la jouabilité du titre à elle aussi été améliorée. Notre personnage est moins lourd qu’auparavant et s’il faut toujours attendre le bon moment pour attaquer, le dynamisme des combats rend le tout beaucoup plus prenant. Ainsi on se rapproche de boss fights dignes des cadors du moment. Si la difficulté du jeu n’est pas aussi relevée que dans un Dark Souls, les combats n’en restent pas moins âprement difficiles. Certes, les habitués de la série risquent de trouver le jeu trop “facile” mais les néophytes devrait trouver, à travers ce système de combat, un bon compromis pour se lancer dans l’aventure Monster Hunter, sans être dégouté par la difficulté et le côté redondant du jeu. En effet, si le titre se veut plus accessible que ses prédécesseurs, la mort nous guette en permanence. Certains monstres se déchaînent après avoir perdu beaucoup de vie et tous leurs patterns sont alors légèrement modifiés, histoire de bien galérer jusqu’au dernier moment. Autre nouveauté de Monster Hunter World, d’autres monstres peuvent se joindre à votre combat. Si votre Palico, le petit chat qui vous sert de compagnon, peut enrôler quelques petits monstres pour combattre à votre côté, les grands monstres tels que le Legiani et le Tzitzi-Ya-Ku peuvent à tout moment interrompre votre chasse pour attaquer le monstre que vous cherchez à vaincre. En plus de vous conférer une aide bienvenue, ces combats sont un pur régal pour les yeux. Les monstres peuvent libérer toute leur puissance et l’on reste ébahi devant ces affrontements de titans. Quelques scripts sont perceptibles mais on ne peut que profiter de ce spectacle impressionnant.


LA CHASSE POUR LES NULS

Monster Hunter WorldCôté arsenal, les joueurs pourront compter sur 14 types d’armes bien connus des fans de la licence. Entre l’épée longue, l’insectoglaive, les doubles lames, la volto-hache et toutes les autres armes disponibles, le joueur aura largement le choix. Chaque arme possède son propre style de combat et passer de l’une à l’autre peut s’avérer plus difficile que prévu. Pour vous aider, vous pourrez compter sur une aire d’entraînement, mais vous devrez bien souvent passer plusieurs heures sur une arme avant de complètement la maîtriser. Pour celles et ceux qui découvre la licence, sachez que Monster Hunter est un jeu qui demande de la patience et de la prudence, contrairement à ce que pourrait laisser croire le design global du jeu. Vous aurez à votre disposition quelques combos et techniques (qui varient en fonction de l’arme) pour infliger plus de dégâts, mais il est important de maîtriser le timing et le placement de vos attaques afin de ne pas être à la merci de votre adversaire. Si en effet, les combats sont tout de même un peu plus simples qu'auparavant, le challenge est toujours présent, à tel point que certains affrontements vous donneront des sueurs froides.


Monster Hunter WorldMais avant d’aller affronter les bêtes les plus féroces du jeu, vous allez devoir améliorer la puissance de votre chasseur. Chose essentielle dans Monster Hunter World, votre rang de chasseur (ou niveau) ne conditionne pas votre puissance. Basé sur un système de craft très profond, le jeu récompense les aventuriers qui prennent le temps de récolter des matériaux afin de fabriquer des armes et armures plus puissantes. Vous l’aurez compris, vous allez donc devoir passer beaucoup de temps à farmer des composants pour pouvoir améliorer votre personnage. Alors que la tâche pouvait s’avérer fastidieuse dans les précédents opus de la licence, ici la récolte se fait sans trop de mal. Afin de gagner du temps, notre personnage peut enfin ramasser des objets tout en courant, ce qui permet également de ne pas casser le rythme (en particulier pendant les combats). De plus, pour vous aider dans la confection d’armes, vous pouvez dorénavant épingler une pièce d’équipement pour être alerté lorsque cette dernière peut être confectionnée. Enfin, des Navicioles vous aideront à repérer les monstres et ingrédients que vous recherchez. De quoi largement simplifier la traque et la cueillette.

Monster Hunter WorldMieux encore, le système d’amélioration d’une arme a été repensé pour être plus lisible et plus facile d’accès. De plus, si vous êtes du genre à changer régulièrement de type d’arme, vous allez enfin pouvoir désassembler les pièces de votre équipement afin de crafter d’autres armes avec. Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui ne veulent pas passer trop de temps à farmer. Certes les nombreux menus et sous-menus restent encore un peu indigestes pour les néophytes, mais Capcom a pensé à fournir de multiples tutoriels pour ne pas se perdre. Néanmoins, il faut tout de même se pencher avec attention sur cet aspect du jeu qui peut vite devenir un vrai bazar si vous le laissez de côté. Si le jeu se veut bien plus compréhensible que les précédents opus, certains points méritent d’être peaufinés si Capcom souhaite ouvrir la licence à des joueurs qui ont toujours été freinés par cette contrainte. Les plus flemmards pourront tout de même se faciliter la vie avec le craft automatique d’objets essentiels, comme les potions et autres objets de ce genre.


LA QUALITÉ AVANT LA QUANTIT
É


Monster Hunter WorldToujours dans l’optique de toucher une plus grande tranche de joueurs en Occident, Monster Hunter World bouleverse encore une fois les codes de la licence en réduisant le nombre de quêtes principales. L’histoire devient ainsi plus intéressante pour le joueur qui peut suivre une véritable ligne directrice sans pour autant devoir se coltiner des quêtes qui sont plus inutiles qu’autre chose. Les cinématiques, de bonne qualité, sont beaucoup plus présentes et permettent au joueur de s'immerger plus facilement dans l’aventure. La migration du Zorah Magdaros et d’autres Dragons Anciens sur le Nouveau Continent affecte l’écosystème de la zone et c’est bien sûr vous qui allez devoir enquêter sur ce mystère. Un bon prétexte pour explorer une à une les régions du jeu tout en scénarisant notre progression. Néanmoins, si certaines missions sont à couper le souffle, on reste quelque peu déçu du scénario global du titre. Le script peine à créer un véritable mystère autour de notre aventure, si ce n’est ce bouleversement écologique, et les multiples personnages que l’on rencontre au fil de notre voyage sont un peu transparents. Un léger défaut qui est vite compensé par les 29 grands monstres présents au lancement du jeu, dont 17 créés spécialement pour cet épisode.


Monster Hunter WorldCertes le nombre peut paraître assez léger mais quand on voit le travail effectué par les équipes du jeu, on ne peut que saluer le choix de ne pas proposer une bestiaire bien garni, mais peu appétissant. Chaque monstre a été modélisé avec un grand soin et si les nouveaux arrivants impressionnent avec leur design complètement déluré, à l’image du Radobaan (une créature recouverte d’os gigantesques et qui se met en boule pour vous rouler dessus) les créatures mythiques de la licence comme le Rathalos et le Rathia ont eu le droit à un petit lifting. Un régal pour les yeux d’autant plus que pendant les combats, ces monstres perdent littéralement des parties de leurs corps afin de vous indiquer quelles zones sont plus exposées que d’autres. Enfin, comme d’habitude, ces derniers ne possèdent pas de barre de vie et vous devrez donc les observer afin de remarquer des signes d’affaiblissement, comme un boitillement par exemple.


Monster Hunter WorldAjoutez à cela les multiples “petits” monstres et vous obtenez un bestiaire d’une grande qualité. Qui plus est, si cela ne vous suffit toujours pas, vous pourrez compter sur les futures mises à jour gratuites du jeu pour continuer à vous divertir. Au programme de nouveaux monstres feront leur arrivée et des zones seront ajoutées au fil du temps. De quoi prolonger significativement cette aventure qui vous demandera tout de même entre 40 et 50 heures de jeu pour venir à bout de l’histoire principale. Une durée plus que convenable et qui peut s’étendre considérablement si vous tentez de débloquer tous les équipements et secrets du jeu. Enfin, vous avez également à votre disposition de nombreuses quêtes annexes et contrats qui vous permettent d’amasser des ingrédients rares plus rapidement. Si ces dernières sont assez redondantes, elles permettent d’obtenir des équipements plus puissants rapidement. Toutefois, si vous souhaitez ne pas être limité par la contrainte de temps imposée par les missions du jeu, vous pouvez également explorer les régions de Monster Hunter World en mode “Exploration” ce qui vous permet de farmer en continu sans devoir revenir perpétuellement au QG ou dans votre campemant.


UNE AVENTURE MAGNIFIQUE À DECOUVRIR SEUL OU À PLUSIEURS

AMonster Hunter Worldutre point majeur de Monster Hunter World, sa partie multijoueur. Afin de célébrer dignement le retour de la licence sur console de salon, l’aspect multijoueur du titre à été complètement repensé pour être lui aussi plus accessible. Dès le lancement d’une partie, vous pouvez choisir de rejoindre un groupe ou créer le votre. Vous pouvez bien sûr jouer avec vos amis, mais il est également possible de rejoindre un quatuor composé uniquement d’inconnus. Un bon moyen de venir à bout de monstres un peu trop coriaces, mais aussi d’accélérer les phases de farm qui peuvent être un peu longues si on lutte pour attraper ou tuer un monstre. Mieux encore, si vous êtes parti à l’aventure tout seul, vous pouvez utiliser une fusée de détresse afin d’appeler d’autres joueurs à la rescousse sans même quitter votre combat. Le challenge devient alors un peu plus corsé mais la présence de plusieurs joueurs permet de vous laisser le temps d’infliger énormément de dégâts via des combos dévastateurs et difficiles à placer en temps normal. Vous pouvez également rejoindre des clans afin de trouver plus rapidement des partenaires et participer à des évènements intéressants de façon régulière. S’il est bien sûr possible de profiter du jeu en solo, Monster Hunter World mise avant tout sur cette composante multijoueur qui rend la chasse aux monstres autrement plus intéressante. Le gros avantage c’est que vous pouvez alterner à tout moment, et si vous êtes plus solo que multi (ou l’inverse) cela ne pose aucun problème.


Monster Hunter WorldEnfin, comment ne pas terminer ce test sans évoquer la partie graphique de Monster Hunter World. Pour son grand retour sur console de salon, le jeu de Capcom s’est mis au niveaux des standards du moment. Les environnements à explorer sont d’une beauté incroyable et mettent habilement en valeur le bestiaire jeu. La végétation est dense et réagit de façon naturelle à nos mouvements alors que l’éclairage offre par moment de somptueux ballets de couleurs. Clairement le jeu a fait un bond graphiquement et si par moment on note quelques ralentissements, lorsque beaucoup de monstres sont à l’écran, le titre de Capcom parvient à rester assez fluide en général. Sur PS4 Pro et Xbox One X, le problème ne se pose pas réellement puisque vous avez le choix entre trois options (résolution, framerate et qualité) qui vous permettent de favoriser l’aspect visuel du titre ou la fluidité. A vous de voir, mais en 4K HDR, le jeu est quand même sacrément beau et on profite à fond de la multitude de détails qui parsèment les régions du jeu. On pourrait trouver plein de petits points négatifs qui font que Monster Hunter World est loin des cadors du moment sur le plan technique, mais honnêtement le résultat est tout de même très plaisant et permet au joueur de s’immerger pleinement dans son rôle de chasseur de monstre. Si cette nouvelle formule plaît aux joueurs, il y a fort à parier que les prochains opus de la licence seront encore plus impressionnant.



Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité



Autres articles

Un film Monster Hunter avec Milla Jovovich arrive, et ce n'est pas une blague Un film Monster Hunter avec en tête d'affiche Milla Jovovich, ce n'est vraiment pas une blague, mais les dernières informations révélées par le magazine Variety. On vous dévoile tous les détails. 33 | 14/05/2018, 15:17
Monster Hunter World : tout savoir sur la 2ème mise à jour, les nouveaux monstres et armes Sorti il y a 3 mois, Monster Hunter World continue de proposer du contenu. Capcom vient d'annoncer l'arrivée de la deuxième mise à jour du jeu prévue pour demain, permettent de chasser un nouveau dragon : Kulve Taroth. 2 | 18/04/2018, 11:36


Derniers commentaires
Par Nizo le Dimanche 28 Janvier 2018, 15:57

likeSmall 517
windurst a écrit:Très content de ce jeu. Au début, j'étais un peu septique surtout quand je me suis perdu dans les menus mais avec de la persévérance, je m'y suis habitué et surtout découvert un menu complet et le crafting génial.
La chasse aux monstres est terrible car il faut les chercher, les éviter, les traquer, les surprendre, etc... Et on a divers moyens pour le faire, tout ça dans un cadre magnifique et vivant.
J'aime beaucoup ce mélange de RPG et "aventure" à la japonaise avec notre petit compagnon-chat rigolo !
Seul gros défaut qui me rebute, c'est pour les quêtes avec le temps imparti de 50 minutes mais pourquoi mettre du temps ? j'aime chasser à mon aise mais surtout lorsqu'il te faut près de 20-30 minutes pour trouver ta cible et ensuite la courser quand elle s'enfuit tout en devant batailler avec la faune environnante, c'est parfois juste surtout quand tu joues en solo ! Mais bon, on s'y fait.
Pour le reste, le framerate est top, du moins sur la version Xbox One X et les graphismes sublimes. Que demander de plus ?
En tout cas, je suis conquis.


Courser le monstre en train de fuir avec le temps limité fait parti de L'aDN de monster hunter. De même que les persos assez lents (même si je n'en ai pas l'impression avec la bêta avec les potions qui se boivent en te déplaçant, te faisant gagner une mobilité incroyable. ) , t'obligeant à choisir le bon moment pour attaquer et bien esquiver le coups et le compagnon dfelyne.
La personne se plaigneant de cela n'a jamais joué à un Monster Hunter car c'était bien pire que sur World ( je peux citer freedom unite par exemple.)

Pour ma part, j'attends la sortie pc pour jouer avec un ami car il n'a pas la ps4.


Répondre
-
voter voter
1

Par Rex 63 le Samedi 27 Janvier 2018, 20:25
Ryuken973 a écrit:go sur one x pour du 50-56fps sinon beurk


Ah bon c'est pas 60 fps normalement sur one x comme ils ont annoncé?


Répondre
-
voter voter

Par Rex 63 le Samedi 27 Janvier 2018, 18:58
El-Tuco a écrit:
otaku38 a écrit:le gros défaut du jeu c'est le frame rate (ps4 pro) complètement lamentable c'est du 25fps ressenti...
Comme c'est curieux, comme c'est étrange..??? ...Je viens juste de visionner le test vidéo de Monster Hunter World par PUYO de Gamekult sur PS4 PRO......et le jeu tourne nickel en 1080p 30fps...bizarre, bizarre, bizarre... :|


Dans le test de JVC, dans les cotés negatifs du jeu ils citent "quelques soucis de framerate sur ps4/xbone classique".
J'ai pas test le jeu mais si c'est le cas c'est que la ps4 et one sont devenus officiemmement des consoles old gen et non plus current gen.
Après ca m'empêchera pas d'acheter le jeu avec ma ps4 "classique" (comme ils disent sur jvc) vu que tout le monde a l'air d'en dire du bien à l'unanimité. Et les scores metacritic semblent tres bon.
Vivement que je le platine celui là aussi.


Répondre
-
voter voter

Par windurst le Samedi 27 Janvier 2018, 18:37

likeSmall 323
Très content de ce jeu. Au début, j'étais un peu septique surtout quand je me suis perdu dans les menus mais avec de la persévérance, je m'y suis habitué et surtout découvert un menu complet et le crafting génial.
La chasse aux monstres est terrible car il faut les chercher, les éviter, les traquer, les surprendre, etc... Et on a divers moyens pour le faire, tout ça dans un cadre magnifique et vivant.
J'aime beaucoup ce mélange de RPG et "aventure" à la japonaise avec notre petit compagnon-chat rigolo !
Seul gros défaut qui me rebute, c'est pour les quêtes avec le temps imparti de 50 minutes mais pourquoi mettre du temps ? j'aime chasser à mon aise mais surtout lorsqu'il te faut près de 20-30 minutes pour trouver ta cible et ensuite la courser quand elle s'enfuit tout en devant batailler avec la faune environnante, c'est parfois juste surtout quand tu joues en solo ! Mais bon, on s'y fait.
Pour le reste, le framerate est top, du moins sur la version Xbox One X et les graphismes sublimes. Que demander de plus ?
En tout cas, je suis conquis.


Répondre
-
voter voter
1

Par El-Tuco le Samedi 27 Janvier 2018, 18:14

likeSmall 2739
otaku38 a écrit:le gros défaut du jeu c'est le frame rate (ps4 pro) complètement lamentable c'est du 25fps ressenti...


Comme c'est curieux, comme c'est étrange..??? ...Je viens juste de visionner le test vidéo de Monster Hunter World par PUYO de Gamekult sur PS4 PRO...TEST...et le jeu tourne nickel en 1080p 30fps...bizarre, bizarre, bizarre... :|


Répondre
-
voter voter
3

Par Narutovore le Samedi 27 Janvier 2018, 16:30 Modérateur

likeSmall 2179
otaku38 a écrit:le gros défaut du jeu c'est le frame rate (ps4 pro) complètement lamentable c'est du 25fps ressenti , pourquoi ne pas bloquer a 30fps constant ?
c'est vraiment pitoyable de voir ce genre de chose en 2018 , le pire c'est personne en parle dans le négatif du test .

C'est vrai ça ? Dans ce cas c'est vraiment un gros point noir en effet ! C'est d'autant plus dommage que la PS4 Pro et a fortiori la Xbox One X en ont assez dans le ventre pour le faire tourner mieux que ça...


Répondre
-
voter voter
2

Par Ryuken973 le Samedi 27 Janvier 2018, 14:42
go sur one x pour du 50-56fps sinon beurk

Répondre
-
voter voter

Par otaku38 le Samedi 27 Janvier 2018, 13:00

likeSmall 163
le gros défaut du jeu c'est le frame rate (ps4 pro) complètement lamentable c'est du 25fps ressenti , pourquoi ne pas bloquer a 30fps constant ?
c'est vraiment pitoyable de voir ce genre de chose en 2018 , le pire c'est personne en parle dans le négatif du test .


Répondre
-
voter voter

Par otaku38 le Vendredi 26 Janvier 2018, 13:46

likeSmall 163
K-seize a écrit:Ah non! Il est MOU MOU MOU MOU... Terriblement déçu... Beurk beurk beurk, aucun fun en fight et le personnage est LENT LENT LENT LENT!


c'est ton premier ?


Répondre
-
voter voter
1

Par venomeb le Vendredi 26 Janvier 2018, 12:16
Une avanture avec un A ca pique quand meme !
Merci pour le test !


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 17 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*