Test également disponible sur : PC

Test Guild Wars 2 Path of Fire : la flamme brûle toujours ! sur PC

Test Guild Wars 2 Path of Fire : la flamme brûle toujours !
La Note
note Guild Wars 2 : Path of Fire 17 20

Naturellement, Path of Fire reprend à son compte toutes les qualités de Guild Wars qui, même cinq ans après sa sortie, reste l'un des meilleurs MMO du marché. Mais cette extension a surtout le mérite de nous donner enfin accès à des montures. Au nombre de quatre, et même cinq en vérité, ces dernières sont assez variées et changent définitivement la manière d'explorer l'univers du jeu grâce à des compétences bien spécifiques. Les nouvelles spécialisations d'élite et les nouvelles zones à découvrir font également partie des points forts. En revanche, n'attendez ni nouvelle classe, ni multiples donjons de haut-niveau, ni enrichissement de l'aspect PvP. Pour cela, il va falloir attendre les prochaines mises à jour et, pourquoi pas, une future extension dans quelques années.


Les plus
  • Les montures, très travaillées
  • Les nouvelles spécialisations d'élite
  • Direction artistique très plaisante
  • Concept d'événements toujours aussi efficace
Les moins
  • Pas de nouvelle classe
  • Nouveautés assez réduites
  • Aventure toujours aussi "décousue"


Le Test

Cela fait déjà cinq ans que Guild Wars 2 a déboulé dans le petit monde des MMORPG, apportant avec lui quelques concepts intéressants et tenant sa promesse d'un monde ouvert et riche accessible sans abonnement. Dans ces conditions, la sortie d'extensions payantes se justifie pleinement, surtout que l'éditeur ne cherche pas à les multiplier outre mesure. Après Heart of Thorns sorti en 2015, c'est aujourd'hui Path of Fire qui nous propose de prolonger notre aventure dans le monde de la Tyrie.


Guild Wars 2 : Path of FireMême si cette extension s'adresse avant tout aux habitués de Guild Wars 2, elle reste accessible aux nouveaux joueurs, qui peuvent utiliser une augmentation de niveau afin de propulser un nouveau personnage directement au niveau 80. Mais il serait dommage de zapper l'aventure originale, qui offre un contenu énorme et permet de mieux apprécier le scénario audacieux de Path of Fire. Car le temps est venu pour votre héros d'affronter rien moins que Balthazar, dieu du feu et de la guerre, et toute son armée. Ces péripéties de haute volée vous donneront l'occasion de visiter le Désert de Cristal et Elona, des terres que les habitués de la série connaissent bien puisqu'elles servaient déjà de décor à Guild Wars : Nightfall. Attendez-vous donc à parcourir des terrains désertiques et des décors d'influence orientale. Mais ne vous inquiétez pas, aucune aridité excessive n'est à craindre car la direction artistique ne manque pas de force. Même les plus grandes étendues de sable ne paraissent jamais monotones, des touches de verdure, des campements bigarrés, des bâtiments à l'architecture impressionnante, des tenues locales extrêmement détaillées, des oasis rafraîchissantes, des temples majestueux, et de multiples couleurs chaudes comme froides venant flatter en permanence la rétine. A elles seules, les nouvelles régions à visiter et les multiples quêtes qui y sont associées valent déjà le détour. Mais Path of Fire apporte également quelques autres améliorations à l'aventure. Ainsi, chacune des neuf classes de personnages a droit a une spécialisation d'élite inédite, ce qui permet aux joueurs de personnaliser encore plus leur manière de jouer. Par exemple, la spécialisation Fléau du Nécromant lui permet de protéger ses alliés et d'être plus mobile. En passant Sniper, le Voleur peut quant à lui tirer à plus grande distance et marquer des cibles particulières. Tandis qu'Animorphe donne l'opportunité au Rôdeur de fusionner avec son familier et de combattre au corps à corps avec des dagues. Chacune des classes se voit ainsi plus ou moins chamboulée. On pardonnera donc assez facilement au jeu de ne pas profiter de cette extension pour introduire une dixième classe de personnage.


A DADA SUR MON RAPTOR

Guild Wars 2 : Path of FireMais le véritable point fort de Path of Fire, et son argument de vente principal, provient tout simplement de l'arrivée des montures, qui faisaient cruellement défaut au jeu de base. Cette lacune se voit donc comblée, et de fort belle manière qui plus est. Alors que d'autres développeurs se seraient contentés de fournir une monture basique, qui augmente simplement la vitesse de déplacement et se voit déclinée en plusieurs apparences afin de donner le change, ArenaNet nous a concocté des compagnons de voyage bien spécifiques. On en dénombre quatre officiellement, mais une cinquième monture secrète peut être débloquée en fin d'aventure. Et chacune d'entre elles dispose de capacités de déplacement uniques, qui sont d'ailleurs particulièrement mises à profit par les nouvelles zones, que ce soit lors des sympathiques courses de montures qui nous sont régulièrement proposées ou de l'exploration en général. Ainsi, le Raptor est capable de réaliser des bonds sur de grandes distances, ce qui lui permet de franchir aisément crevasses et autres gouffres. Le Voldécume, une sorte de raie manta, peut planer sur de courtes distances et donc franchir aisément des étendues de lave ou de sables mouvants. Moitié lapin moitié kangourou, le Frappesol se spécialise dans les bonds verticaux, ce qui permet au joueur d'atteindre facilement des plateformes situées en hauteur. Le Chacal, créature magique formée de sable, est un adepte de la téléportation à courte portée. Il est également indispensable pour franchir les portails de sable.

Guild Wars 2 : Path of FireEnfin la monture secrète est le Griffon, grâce auquel vous pourrez planer à de hautes altitudes, sans toutefois prendre réellement de la hauteur par rapport à votre point de décollage. Cette dernière limitation est tout à fait compréhensible car les montures sont utilisables partout, et pas seulement dans les nouvelles zones. Une monture qui permettrait de voler totalement librement pourrait alors mettre à mal l'équilibre de certaines régions originales. Signalons d'ailleurs que Path of Fire conserve les qualités et défauts constitutifs de l'expérience Guild Wars 2. On se réjouit ainsi de retrouver les événements, qui permettent de participer à des quêtes spontanément, sans qu'il soit nécessaire d'interroger des personnages spécifiques. Et on déplore toujours l'aspect décousu du jeu, qui abuse parfois du système d'instances. La présence de multiples boutiques, monnaies et défis renouvelables apportent également un petit fumet de free-to-play, ce dont on ne s'offusquera pas outre mesure car le jeu ne demande pas d'abonnement mensuel et l'aventure de base est désormais gratuite. Bref, si vous aviez aimé Guild Wars 2, vous ne serez pas déçus par Path of Fire, qui constitue également un très bon point d'entrée pour ceux qui voudraient découvrir ce MMO pas comme les autres.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux



Derniers commentaires
Par Un joueur le Mardi 5 Décembre 2017, 11:32
Bon, je suis pas completement d'accord avec certains points négatifs:
-> Pas de contenu Haut niveau: FAUX, une 5e aile de raid, nettement plus compliquée est sortie la semaine dernière.
-> Pas de nouvelle classe: VRAI MAIS, 9 nouvelles spécialisations, une pour chaque classe existante, ce qui augmente plus la variété des gameplay qu'ajouter une classe.

Concernant le PvP et WvW, pas de changement mais des nouvelles sur le subreddit (anglophone) en fin de semaine sur la direction que va prendre le jeu.


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*