Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Get Even : est-il aussi dérangeant qu'il le prétend ?

Test Get Even (PS4) : est-il aussi morbide qu'il le prétend ?
La Note
note Get Even 14 20

Get Even est définitivement un OVNI parmi l’offre actuelle de jeux, tout en étant assez loin de ce que les développeurs avaient initialement vendu. Véritable walking simulator affublé de nombreux éléments d’enquête et d’une petite touche de combat en vue FPS, le jeu de Farm 51 souffle le chaud et le froid à chaque instant. Les combats sont caducs du fait d’une IA déficiente, l’aspect technique survendu n’a rien d’exceptionnel et le level design est quelconque. Même la narration est hachée par de trop nombreux papiers à ramasser, et qu’on doit surtout étudier avant de pouvoir saisir la quintessence de l’histoire. Heureusement, le scénario est digne d’un bon thriller d’anticipation et l’ambiance du jeu est simplement magistrale. Une réussite due en grande part à une bande son exceptionnelle, qu’il s’agisse des choix musicaux, mais aussi du mixage des différents son d’ambiance qui s’intercalent tous parfaitement pour offrir un tempo magique au jeu. Get Even, un titre qui se parcourt avec les yeux, mais qui se déguste avec les oreilles.


Les plus
  • Une bande-son de haute volée
  • Un scénario prenant
  • Cette ambiance de folie
  • La narration bien faite...
Les moins
  • ...même si il faut se pencher sur tous les papiers ramassés.
  • L'IA complètement débile
  • Les gunfights sans aucun intérêt
  • Le level design générique au possible
  • Un sacré downgrade graphique


Le Test

Depuis son annonce en 2013, Get Even avait davantage attiré l’attention des joueurs pour ses trailers aux splendides graphismes à la limite du photoréalisme que pour ses qualités narratives. D’ailleurs, on s'attendait plus à un shooter sur fond de drama que le résultat ici présent. En effet, après de longues années de développement et un report de dernière minute dû à l’actualité, The Farm 51 nous dévoile un OVNI (Objet Vidéoludique Non-Identifié) radicalement différent du projet qui avait été vendu lors des prémices da la production. Que vaut vraiment Get Even ? Quel goût la revanche laisse-t-elle sur notre palet ? Réponse dans notre test.


Get EvenAlors qu’on s’attendait à un FPS plus ou moins tactique et à l’ambiance bien sombre comme le laissaient supposer les différents trailers, Get Even est en réalité bien différent. Pour faire simple, il s’agit d’un walking simulator mâtiné d’éléments d’enquête policière et saupoudré de quelques échanges de coup de feu. Si vous cherchiez un jeu pour défourailler du méchant à grands coups de sulfateuse, vous pouvez enterrer vos espoirs dès maintenant. La vraie question concerne donc la raison d’être de Get Even. Quel est l’objectif du jeu ? En fait, le nouveau titre de The Farm 51 est une expérience purement narrative, exactement comme peut l’être l’excellent Firewatch. On incarne ici Cole Black, un ancien soldat au passé sombre qui s’est reconverti dans la sécurité pour les entreprises, tout en cultivant un côté barbouze assez développé. Après avoir raté le sauvetage d’une demoiselle attachée à une bombe (la raison du report du jeu après l’attentat de Manchester), notre mercenaire se retrouve dans un asile louche, affublé d’un casque de réalité virtuelle capable de lui faire revivre ses mémoires.

 

TÉLÉPHOMME

 

Get EvenConcrètement, Get Even se déroule dans un enchevêtrement de scènes, la moitié ayant lieu dans l’asile où l’on se promène pour connaître la raison de notre présence à cet endroit, et nos mémoires que l’on revit en VR, sous la supervision de Red, un homme présenté comme étant notre thérapeute. Bien sûr, on ne dira rien de l’histoire afin de ne pas spoiler les futurs joueurs, mais sachez que si cette dernière n’est pas inintéressante, elle s’articule principalement sur la découverte et l’étude d’innombrables documents qu’on va ramasser soit dans l’asile, soit lors de nos balades dans les souvenirs du héros. Le principe du jeu est de vous montrer l’histoire que vous pouvez comprendre en fonction de vos trouvailles. En clair, si vous avez raté des documents, il sera presque impossible d’avoir droit au récit complet et chronologique de tous les faits. Pour comprendre complètement l’histoire, il va donc falloir trouver tous les éléments, mais aussi lire tous les documents trouvés, sous peine de rater des éléments narratifs. Le problème c’est que cette quête est assez aléatoire, principalement car une partie des éléments sont cachés et ne peuvent être décelés qu’avec votre téléphone portable.

 

Get EvenPetite subtilité de gameplay, Cole est équipé d’un smartphone dernier cri à partir duquel s’appuie 80% du système d’enquête. Cet appareil va nous servir à scanner certains endroits pour avoir accès à des mémoires et à des documents, exactement comme la caméra de Miles dans Outlast. Sauf que si l'on quitte l’écran des yeux, on peut facilement rater certains points d’intérêt. Afin de ne pas rendre le jeu trop punitif, les développeurs ont pensé à inclure une sorte de salle d’enquête dans laquelle on peut voir différents tableaux, et repérer si des documents nous manquent. Si c’est le cas, il est alors possible de rejouer la mémoire. Sorti de cet aspect d’enquête globale, le jeu va aussi nous demander de résoudre de petits puzzles afin de progresser dans les niveaux. Là encore le téléphone sera utile avec sa vision infra-rouge (pour repérer des fils chauffés par des courts-circuits) ou bien sa lampe UV qui permet de repérer des tâches de sang.

 

COINS ET RECOINS

 

Get EvenCet aspect enquête n’est pas des plus passionnants, car il va falloir inspecter minutieusement chaque recoin dans des niveaux au level design très basique. Get Even ne propose en effet d’une suite de couloirs et d’arènes étriquées, avec très peu de variation dans les décors. On passe ainsi des murs de l’asile à des entrepôts ou des souterrains, sans vraiment avoir de quoi s’extasier. Visuellement le titre est quelconque, bien loin de la bombe graphique annoncée. Si certains graffitis et autres textures des murs sont plutôt agréables, l’ensemble ne casse pas trois pattes à un canard. Pas de quoi rêver avec les combats non plus, car l’IA est tellement mal calibrée que certains passages sont très facilement expédiés en infiltration, tandis que d’autres nous demandent ouvertement de tirer dans le tas. En combat, l’IA est molle et stupide, passant d’une couverture à l’autre avec un pattern des plus simplistes. On avait cru que le Cornershot (une arme israélienne offrant un bras articulé qui permet de tirer à 90°) allait pouvoir apporter de la variété aux affrontements, mais en réalité, l’IA rend le gadget totalement caduc. On passe donc ces séquences sans saveur à tirer comme dans n’importe quel FPS free-to-play lambda.

 

ll faut préciser que le jeu est secondé par une des meilleures bande-son jamais écoutées dans un jeu vidéo. On ne parle pas que des musiques d’ambiance, mais bien de tout l’environnement sonore qui frise la perfection absolue, que ce soit un bruit de pas, ou les variations d’un orchestre qui accompagnent nos déplacements..

 

Get EvenLa seule force de Get Even est donc finalement dans la narration et dans son scénario prenant, même si passé la moitié du jeu, on voit les twists venir à plusieurs lieues à la ronde. Il faut préciser que le jeu est secondé par une des meilleures bande-son jamais écoutées dans un jeu vidéo. On ne parle pas que des musiques d’ambiance, mais bien de tout l’environnement sonore qui frise la perfection absolue, que ce soit un bruit de pas, ou les variations d’un orchestre qui accompagnent nos déplacements. Même certains bruits anodins, comme un tableau électrique qui grésille, sont pris en compte dans le tempo général et viennent s’intercaler au millimètre dans la musique – plutôt les sons – d’ambiance du moment. C’est bien simple, au moins 80% de l’émotion ressentie en jouant à Get Even viendra de votre casque, au point que pour la première fois, ce périphérique devient finalement plus important que votre écran.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef



Autres articles

Get Even : le jeu s'offre un trailer de lancement énigmatique Afin de nous rappeler que Get Even vient de sortir sur PC, PS4 et Xbox One, Bandai Namco Entertainment nous propose de découvrir le trailer de lancement. Il est à l'image du jeu, énigmatique et plein de mystère. 27/06/2017, 23:13
Get Even : le jeu repoussé suite à l'attentat de Manchester Initialement prévu pour le 26 mai prochain, Get Even vient de voir sa date de sortie glisser à une date ultérieure. Les raisons sont simples : respecter la mémoire des famille suite à l'attentat de Manchester. 6 | 23/05/2017, 20:27


Derniers commentaires
Par Deelane le Mercredi 28 Juin 2017, 12:35

likeSmall 17
Encore un jeu qui a été survendu et surhypé

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*