Test également disponible sur : GameCube - PS4

Test Drawn to Death : le nouveau jeu du créateur de God of War a-t-il bonne mine ?

Test Drawn to Death (PS4) : un jeu qui a bonne mine ?
La Note
note Drawn to Death 13 20
Drawn to Death est un jeu qui souffle le chaud et le froid. Si les premières heures du jeu sont dans l'ensemble assez réjouissantes, grâce notamment à sa direction artistique osée et à l'opposée des productions léchées et sans âme qu’ils nous arrivent de voir passer, le titre de David Jaffe dévoile rapidement ses limites. Difficile par exemple de ne pas être déçu du manque d'équilibrage entre les différents personnages, qui poussent souvent au ragequit ? Est-ce d'ailleurs la raison pour laquelle les serveurs sont totalement désertés ? Car pour un jeu qui se veut essentiellement multijoueur, c'est un peu tout l'intérêt qui s'effondre en ne trouvant personne avec qui en découdre. C'est d'autant plus surprenant que Drawn to Death a été offert à tous les membres du PlayStation Plus lors du mois d'avril 2017, ce qui signifie que les gens n'ont pas confirmé le besoin de garder le jeu par la suite. Espérons que les développeurs réagissent rapidement en revoyant l'équilibre de leur jeu, car avec son étiquette de 20€, son gameplay nerveux qui rappelle les Fast-FPS des années 90, Drawn to Death a de quoi intéresser une tranche de joueurs qui cherchent un jeu aux graphismes originaux, même s'ils finissent par fatiguer les yeux...

Les plus
  • Des armes nombreux et variés
  • Gameplay nerveux et speed
  • Les objets cosmétiques distribués gratuitement
  • Une prise en main rapide, fun immédiat
  • L'originalité de la patte graphique...
Les moins
  • ...mais qui fatigue les yeux au final
  • Problème d'équilibrage entre les personnages
  • Des serveurs aussi vides que le stade Louis II à Monaco
  • Humour de mauvais goût
  • Impossible de choisir son mode de jeu préférentiel


Le Test
Après avoir œuvré sur la trilogie God of War ou encore Twisted Metal, David Jaffe délaisse le demi-dieu rempli de testostérone pour se pencher sur Drawn to Death, un TPS multijoueur à la direction artistique surprenante. Un titre orienté multijoueur qui nous replonge en plein dans nos années collège où les BIC fusaient sur les feuilles de papier A4. Mais si certains se contentaient de prendre leurs notes, d’autres laissaient libre cours à leur imagination, pour le meilleur comme pour le pire. Surfant sur la vague des shooters compétitifs, Drawn to Death entend bien se démarquer de la concurrence grâce à une DA unique et un gameplay nerveux, qui n'est pas sans rappeler le Fast-FPS. Rien que ça !

Drawn to DeathComment ne pas se remémorer de bons souvenirs lorsqu’on évoque le nom de David Jaffe ? Directeur artistique sur les franchises God of War et Twisted Metal, le bougre n'en est pas à sa première pépite dans le jeu vidéo. Néanmoins, avec Drawn to Death, David Jaffe a décidé de délaisser les grosses productions pour se replonger dans son enfance où les cahiers de classe servaient avant tout d’échappatoire au train-train quotidien des cours. Et pour le coup, il faut bien avouer que le pari est relevé et ce dès les premières secondes. A peine arrivé sur la page d’accueil du jeu, nous voici plongé au cœur d’un cahier d’étudiant qui laisse libre cours à la créativité, mais aussi à l'humour bien cinglant. L’adolescence est souvent décrit comme l’âge ingrat et ce n’est pas Drawn to Death qui va venir contredire cette vérité. Alors certes, avec ses punchlines insultantes, à peine digne de la répartie d’un élève qui découvre la puberté, Drawn to Death peine à nous faire sourire et la gratuité des attaques de Frogg, votre mentor, n’apporte pas grand-chose à l’univers du jeu. Mais vous allez voir que le jeu possède d'autres atouts pour se faire remarquer...
 

À VOS BIC, PRÊT, PARTEZ !
 

Drawn to DeathEn effet, le jeu développé par le studio Supernatural Detective Agency se rattrape aisément avec sa direction artistique maîtrisée de bout en bout, et qui rappelle avec aisance à quel point un simple cahier et un stylo peuvent suffire à stimuler le dessinateur qui sommeille en nous. A l’écran, tout le travail de David Jaffe et es équipes prend forme, et ce n’est qu’après avoir lancé une première partie que l’on se rend compte du vrai potentiel du titre. Entre les BIC, les feutres et les crayons de couleur, les équipes de Supernatural Detective Agency arrivent à donner vie à un univers complètement barré où les effusions de sang sont légion. Si dans l’ensemble, Drawn to Death se démarque de la concurrence grâce à sa direction artistique loufoque et qui ne laissera personne indifférent, rapidement, on se rend compte que le jeu souffre de défauts assez majeurs. Difficile en effet de ne pas ressentir une certaine lassitude vis-à-vis de cette patte graphique osée et tranchée qui finit par nuire à la bonne lisibilité de l'action. Le jeu étant très peu coloré, ce dernier s’appuie avant tout sur des traits de stylos BIC, ce qui peut rapidement fatiguer les yeux. A moins d’être fan du style "gribouillis d'ado rebelle", Drawn to Death risque sans doute de diviser les joueurs.

 

Difficile en effet de ne pas ressentir une certaine lassitude vis-à-vis de cette patte graphique osée et tranchée qui finit par nuire à la bonne lisibilité de l'action. Le jeu étant très peu coloré, ce dernier s’appuie avant tout sur des traits de stylos BIC, ce qui peut rapidement fatiguer les yeux. A moins d’être fan du style "gribouillis d'ado rebelle", Drawn to Death risque sans doute de diviser les joueurs.


Drawn to DeathAvant de se pencher sur le gameplay, il est important de préciser que le jeu ne possède aucune campagne solo. Axé uniquement sur le multijoueur, Drawn to Death est un TPS nerveux, qui n’est pas sans rappeler les Fast-FPS des années 90. A commencer par la quantité d'armes hallucinantes proposées aux joueurs. Avec 24 pétoires disponibles au lancement, les joueurs auront de quoi faire pour venir à bout de leurs ennemis. Encore une fois, on sent que les équipes de Supernatural Detective Agency ont mis le paquet en créant des armes plus folles les unes que les autres. A l’image de l’Oncle Joe, qui possède ce pouvoir de faire apparaître un cercueil qui envoie des cadavres sur les ennemis. Il y a aussi Emilie, un singe qui envoie des cacas explosifs sur ses adversaires. Vous l’aurez compris, l'arsenal dans Drawn to Death ne fait pas dans la dentelle ni la subtilité, et chaque joueur devrait se trouver une arme-référence sans le moindre problème.

LES ANNÉES COLLÈGE, LES ERREURS DE JEUNESSE
 

Drawn to DeathPour rajouter un peu de piment aux affrontements, les équipes de Supernatural Detective Agency ont également pensé à doter de pouvoirs les six personnages que l’on pourra choisir avant chaque début de partie. Ainsi, en plus de vos armes, vous pourrez utiliser à plusieurs reprises deux capacités inhérentes à chacun d'entre eux. Là encore, Drawn to Death laisse parler l’imagination de David Jaffe et ses équipes. Généralement bien sanglantes, les attaques spéciales devraient faire plaisir aux amateurs d’effusions de sang. En revanche, si du côté de l'arsenal, l’équilibrage reste acceptable, c’est tout l’inverse pour les attaques spéciales. Certains persos possèdent des capacités beaucoup trop puissantes, dont il est bien souvent impossible de se sortir. On finit par être souvent frustré et on espère vraiment que de futures mises à jour pourront rétablir l’équilibre des parties. C'est d'autant plus vrai que sans les attaques spéciales, vous n’arriverez pas souvent à terminer vos matchs avec de gros scores. Du coup, après plusieurs sessions de jeu, on se rend compte que ce sont souvent les mêmes persos qui sont privilégiés par les joueurs.

En revanche, si du côté de l'arsenal, l’équilibrage reste acceptable, c’est tout l’inverse pour les attaques spéciales. Certains persos possèdent des capacités beaucoup trop puissantes, dont il est bien souvent impossible de se sortir. On finit par être souvent frustré et on espère vraiment que de futures mises à jour pourront rétablir l’équilibre des parties.


Drawn to Death

Mis à part cette faute d’équilibrage assez flagrante, Drawn to Death dispose d'autres qualités, à commencer par sa prise en main simple et intuitive. Passer de son arme principale à son pouvoir spécial se fait via une simple pression sur la touche Rond, et ce sans jamais ralentir nos mouvements. Cela rend ainsi les combats nerveux tout du long puisque l’action est omniprésente. La construction habile et bien pensée des cartes n’est d’ailleurs pas étrangère à cette action permanente. Petites mais regorgeant de passages secrets, les cartes de Drawn to Death s’inscrivent parfaitement dans l’univers du jeu et permettent d’assister à des affrontements féroces où les joueurs peuvent utiliser les différents niveaux de la carte pour échapper à une situation compliquée.  Si du côté des maps, les joueurs ne sont pas en reste, difficile de dire la même chose pour les modes de jeu. En effet, les joueurs pourront s’affronter via des matchs à morts, en solo ou en équipe, ou bien encore à travers les modes "Bataille" et "Donneur d’organes". Rien de bien original on est d'accord, et pour couronner le tout, il vous sera impossible de choisir quel type de partie vous intéresse. Un choix surprenant mais qui s’explique sans doute par le manque flagrant de joueurs sur le réseau. En effet, bien souvent, il est difficile de trouver trois autres personnes avec qui jouer, en dehors des heures de pointe. Un peu dommage pour un TPS qui se veut exclusivement multijoueur.

Malgré ces écueils, Drawn to Death n'en reste pas moins un jeu agréable où le fun se fait ressentir instantanément. De quoi justifier amplement les 20€ qui vous seront demandés à l'achat. A l'image de nombreux jeux en ligne, le jeu incorpore également un système de caisse qui permet de récupérer de nombreux objets, uniquement cosmétiques. Heureusement, certaines d'entre elles se débloquent gratuitement, et vous pourrez ainsi étoffer votre garde robe sans dépenser un denier supplémentaire. Les temps sont durs, on le comprend aisément.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef



Autres articles

Drawn to Death : Bronco, le soldat estropié, fait tout péter en vidéo A peine sorti, Drawn to Death continue son opération séduction auprès des joueurs à l'aide d'une nouvelle vidéo. Cette fois, c'est au tour de Bronco, un soldat estropié, de montrer tout son arsenal et ses pouvoirs. 07/04/2017, 12:19
Drawn to Death : le vampire Cyborgula exhibe ses pouvoirs en vidéo sur PS4 Disponible depuis mardi sur la Playstation Store, et gratuit pour les membres du PS Plus, Drawn to Death revient aujourd'hui en vidéo pour nous présenter Cyborgula, un vampire équipé de missiles à tête chercheuse. 06/04/2017, 12:58


Derniers commentaires
Par NovapolisJade le Mercredi 17 Mai 2017, 19:26
Diego Garcia a écrit:
Spoiler : :
"il est l'heure de la petite piqure et puis après, on va faire une petite promenade tous ensemble."Image
:mrgreen:
:)


Répondre
-
voter voter

Par Diego Garcia le Mercredi 17 Mai 2017, 17:31
Spoiler : :
"il est l'heure de la petite piqure et puis après, on va faire une petite promenade tous ensemble."

Image

:mrgreen:


Répondre
-
voter voter

Par NovapolisJade le Mercredi 17 Mai 2017, 16:56
Apres lecture du test visionage de tests suivit d une tres longue reflexion ... je ne peux partager mon avis sur ce forum...je n ai pas telechargé le jeu ni payé pour l avoir manette en main .... et je ne dois pas me faire influencer par tous ces testeurs qui font du badbuzz. De plus je ne suis pas testeuse... mais en meme temps je ne dois pas commenter sans avoir tester. Je suis nee hier je ne connais pas le jeux video pour avoir des gouts et des degouts. Pauvre folle que tu es d avoir froissé tant de consommateurs n ayant toi meme pas consommée... mes excuses je ferai un travail sur moi afin de ne heurter personne et d acheter chaque jeu de chaque platforme ainsi que la platforme ... afin de ne plus heurter quiconque qui aime ce qu il consomme et s identifie a son achat prenant toutes critiques comme un jugements personel. Sorry peace

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*