Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test ARK Survival Evolved : la survie dans la douleur

Test ARK Survival Evolved : la survie dans la douleur
La Note
note ARK : Survival Evolved 13 20

ARK Survival Evolved est un sacré bazar. L'environnement préhistorico-fantastico-futuriste part vraiment dans tous les sens, l'optimisation est clairement à la ramasse, les développeurs sont un peu filous, les innombrables options et mods permettent tout et n'importe quoi, et la communauté se montre parfois hostile avec les nouveaux joueurs. Pourtant, au milieu de toute cette inextricable fange, on peut découvrir un jeu intéressant et qui sort clairement de l'ordinaire. Si vous vous en donnez la peine et que vous n'êtes pas effrayé par le fait de devoir faire et refaire sans cesse les mêmes actions, alors vous finirez par apprécier cet univers sans pitié, qui vous offre l'opportunité de côtoyer et même dompter des dinosaures de toutes sortes. Quel autre jeu peut en dire autant ? 


Les plus
  • De la vraie survie hardcore
  • Croiser des dinos
  • Combattre des dinos
  • Dompter des dinos
  • Chevaucher des dinos
  • Construire des bases sur des dinos...
Les moins
  • Pas de véritable solo
  • Pas de réel scénario
  • Pas de vrai didacticiel
  • Temps de survie limité sur les serveurs PvP
  • Buggé et mal optimisé
  • Interface maladroite
  • Actions répétitives


Le Test

Disponible en accès anticipé sur Steam depuis juin 2015 (les versions consoles sont arrivées un peu plus tard), ARK : Survival Evolved a beaucoup fait parlé de lui depuis deux ans, et pas toujours en bien. On se souvient par exemple que les développeurs ont osé sortir un contenu téléchargeable payant en décembre 2016, alors que le jeu était encore en accès anticipé, et donc toujours pas terminé officiellement. Mais cette période est révolue. Il est donc temps de passer l'éponge et d'étudier la version "finale" du jeu.


ARK : Survival EvolvedEt les guillemets sont de rigueur, car le jeu a encore tout l'air d'être en version béta. Tout d'abord, l'optimisation est à la ramasse, et même avec un PC puissant vous aurez beaucoup du mal à pousser les options graphiques à fond. De plus, de nombreux bugs subsistent, notamment de collisions ou d'animations. Et malgré la présence d'une roue qui permet d'accéder à différentes options lorsqu'on s'approche d'un objet, d'un animal ou d'une personne, l'interface manque de clarté et de praticité. Fidèles à leur (mauvaise) réputation, les développeurs continuent de fourrer sans cesse toujours plus de choses dans le jeu, au forceps s'il le faut, sans jamais prendre le temps de peaufiner les éléments déjà présents. D'ailleurs, le studio Wildcard a même réussi à se mettre à dos une bonne partie de la communauté qui l'a soutenu depuis le début, tellement leur communication et leur comportement général laissent à désirer. C'est donc sans grande surprise qu'une sensation d'inachevé se dégage de l'expérience de jeu.

Fidèles à leur (mauvaise) réputation, les développeurs continuent de fourrer sans cesse toujours plus de choses dans le jeu, au forceps s'il le faut, sans jamais prendre le temps de peaufiner les éléments déjà présents.


ARK : Survival EvolvedARK tient incontestablement du bac à sable un peu foutraque, et l'aventure aurait énormément gagné en intérêt et en accessibilité si elle avait une colonne vertébrale plus solide, voire une colonne vertébrale tout court. Car il va falloir faire sans didacticiel interactif (juste quelques textes explicatifs), sans campagne solo, et sans véritable histoire. Les seuls éléments scénaristiques proviennent d'extraits de journaux intimes éparpillés dans l'open world, et vous devrez comprendre par vous-mêmes, ou à l'aide de sites web ou de vidéos Youtube, comment tout fonctionne. Dès lors, on pourrait être tenté de vouer le jeu aux gémonies et de passer directement à autre chose. Il y a d'ailleurs fort à parier que c'est ce que feront de nombreux joueurs, pour peu qu'ils n'aient pas dépensé trop d'argent pour se procurer cet étrange produit. Mais ils auraient bien tort de procéder ainsi, et pas seulement pour des raisons pécuniaires ! Car au milieu de tous les défauts du jeu, enfouie sous les problèmes techniques, planquée derrière l'interface malhabile et cachée derrière la morgue des développeurs, se trouve une expérience qui mérite qu'on s'y intéresse de près.

 

I WILL SURVIVE

ARK : Survival EvolvedLa première qualité du jeu est certainement de proposer des phases de survie sans concession. Vous commencez l'aventure en slip, littéralement, et partez donc réellement de zéro. Vous allez devoir gérer votre soif, votre faim, votre endurance, votre santé, le poids de ce que vous transportez, la chaleur, le froid, l'oxygène lorsque vous nagerez et,surtout, des nuits totalement noires où vous tremblerez de froid comme de peur, et serez totalement à la merci du premier carnivore qui passera par là. Autant dire que vos premiers pas ne seront pas de tout repos. Vous commencerez par ramasser quelques pierres au sol, quelques fibres végétales au milieu des touffes d'herbe et quelques baies. Puis vous comprendrez qu'en tapant sur les arbres les fragiles, vous récolterez du bois et des branchages. De quoi confectionner une pioche, qui optimisera les phases de récolte, puis une torche (histoire de voir quelque chose la nuit), un feu de camp, une hache en pierre, une lance en bois, puis des vêtements, une gourde, des fondations d'abri, des murs et toits en chaume et ainsi de suite, jusqu'à obtenir, quelques centaines d'heures plus tard, des fusils d'assaut et autres tourelles automatiques. Car oui, l'univers du jeu est aussi préhistorique que technologique… Mais avant de créer des pièces de métal dans des ateliers, vous passerez un bon moment en mode Robinson Crusoé du jurassique. Et c'est dans ces conditions que le jeu commence à dévoiler ses charmes. Lorsque, tiraillé par la faim et alors que vous n'avez pas encore d'arme suffisamment puissante pour affronter les quelques dinos qui vous entourent, vous décidez d'attraper un faible poisson dans la rivière et que, ce faisant, vous vous retrouvez à combattre une sorte de crocodile géant, tandis qu'un ptérodactyle profite de ce contretemps pour emporter dans les cieux le brochet que vous aviez tout juste eu le temps d'exterminer… Franchement, ça le fait !

Vous allez également apprivoiser tout ce beau monde, afin que ankylosaures, brontosaures, dilophosaures, dodos, tricératops et autres tyrannosaures (on en passe un paquet car la liste est très longue) vous aident pour le transport, la chasse, la récolte, le stockage ou la défense.


ARK : Survival EvolvedLa simulation de vie semble fonctionner, et elle fera vibrer quiconque a un goût particulier pour la préhistoire. Car vous allez croiser un paquet de dinosaures ! Certains réalistes, d'autres farfelus, mais tous très impressionnants. Et vous ne vous contenterez pas de marcher à côté des herbivores ou d'observer de loin les carnivores. Vous allez également apprivoiser tout ce beau monde, afin que ankylosaures, brontosaures, dilophosaures, dodos, tricératops et autres tyrannosaures (on en passe un paquet car la liste est très longue) vous aident pour le transport, la chasse, la récolte, le stockage ou la défense. Pour cela, vous pouvez approcher certains animaux par l'arrière et appuyer sur la touche d'action principale après avoir placé dans une case spécifique de l'inventaire la nourriture préférée de la créature visée. On cherche encore pourquoi il faut nourrir nos cibles par l’arrière plutôt que par l'avant, mais peut-être vaut-il mieux vaut ne pas trop y réfléchir… De toute manières, les créatures les plus vives ou agressives sont récalcitrantes à ce traitement. Celles-ci, il faudra d'abord les mettre KO, à l'aide d'un lance-pierres, d'une massue, de fléchettes tranquillisantes ou, dans le pire des cas, de vos petits poings serrés. Une fois le dinosaure inconscient, il suffira de déposer suffisamment de nourriture dans son inventaire pour qu'il vous ait définitivement à la bonne. Dès lors, vous pourrez lui donner des ordres, le faire reproduire avec des membres de son espèce du sexe opposé, et même le chevaucher si vous avez fabriqué au préalable la selle adéquate. A haut niveau, vous pourrez même construire des bâtiments et des armes sur les dinos les plus gros, y compris ceux capables de voler. Mais pour cela, il va falloir débloquer un maximum de schémas, appelés engrammes, et donc répéter sans cesse les mêmes actions.

JURASSIC CROC LANTA PARK


ARK : Survival EvolvedRécolter des ressources, faire du feu, récolter des baies, tuer des dinos pour avoir de la viande, construire des abris en chaume, puis en bois, puis en pierre, etc. ARK, c'est un peu Minecraft chez les dinos, mais avec une bonne dose de "grinding" façon MMO coréen. Il est d'ailleurs tellement fastidieux de débloquer seul tous les engrammes et de récolter suffisamment de ressources pour fabriquer les objets de plus haut niveau, qu'on finit vite par vouloir rejoindre une guilde (appelée tribu), afin de partager les tâches et de progresser plus vite. Mais dans ce cas, prenez garde si vous jouer sur un serveur PVP. L'ambiance y est généralement délétère, et il est fort probable qu'après avoir sué sang et eau pour bâtir une petite base digne de ce nom, seul ou à plusieurs, vous découvriez à votre prochaine connexion qu'elle a été totalement rasée par une tribu malintentionnée. Les serveurs PvE et les parties locales sont très largement conseillés pour ceux que cette perspective effraierait. Dans tous les cas, jouer à ARK ce n'est jamais totalement une partie de plaisir, notamment à cause des défauts évoqués en début d'article. Il faut une certaine dose de masochisme pour apprécier l'expérience. Mais le fait est qu'il est tout à fait possible de prendre pas mal de bon temps avec ce jeu à part.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Blasé



Autres articles

ARK Survival Evolved : de grosses différences entre les versions Xbox One X et Xbox One, la preuve en vidéo Avec la sortie de la Xbox One X, Microsoft tient à montrer l'étendue de la puissance de sa nouvelle console. Aujourd'hui, le constructeur américain nous offre un comparatif sur ARK Survival Evolved. Le résultat est sans appel. 4 | 10/11/2017, 13:26
Charts France : quand Uncharted The Lost Legacy se fait doubler par Mario + Lapins Crétins Comme chaque lundi, il est temps de faire le point sur les ventes de jeux enregistrés pour la France. Et pour la Semaine 35, on note un chamboulement majeur puisque Uncharted The Lost Legacy perd sa place de leader. 4 | 11/09/2017, 12:01


Derniers commentaires
Par Godasse le Jeudi 21 Septembre 2017, 12:45
Jeux qui mérite cette note , la survie et au top mes au niveau beug aucun autre et à son niveau au début tout va bien , mes une fois que votre base à grandi ainsi que vos dinos ça devient injouable les déco à gogo pour ma part en 10 min tu peux avoir pas loin de 10 déco console qui plante ect donc à améliore . Par contre tu dit qu il y'a toute les technologie va en primitif et ça sera du préhistorique 2 guns pas de tourelle . Ps: il faudrait vraiment amélioré la connections et la note sera beaucoup plus élevé ces une certitude .

Répondre
-
voter voter

Par Suprakan le Mardi 19 Septembre 2017, 6:16
Alors je me dois de réagir, la note est rude pour un jeu avec cette durée de vie, cette rejouabilité totale, des maps magnifique (ex:ragnarok) et un mode multi qui vous scotch devant votre écran pendant des heures, des mois !!!
Et si, je suis désolé de le dire, mais il y a un GAP entre les 1eres version et le jeu d'aujourd'hui... ca tourne vraiment bien mieux, et certes il faut avoir un PC musclé ou une PS4 PRO pour en observer toute les beautés, mais ce jeu est Magnifique et d'une richesse sans égale! si tout les jeux vidéo pouvais avec autant de qualité et de durée de vie que celui la, on serait pas loin du PARADIS :)


Répondre
-
voter voter

Par farfa-raveuse le Dimanche 17 Septembre 2017, 15:33

likeSmall
Clairement, c'est la note qu'il mérite. On adorera la survie vraiment hardcore, et pouvoir dompter nos amis disparus, mais à part çà on a vite fait le tour. Et même avec du super bon matos pour faire tourner les meilleurs jeux, c'est compliqué d'avoir un beau rendu sur ce jeu. On ne peut pas dire qu'ils se soient grandement amélioré, ni même rattrapé sur leurs bourdes.
Il y a du potentiel pourtant, mais pas du tout exploité ou mit en valeur, c'est dommage.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*