StEEP : on y a joué, que vaut-il vraiment ? Nos impressions le nez dans la poudreuse


StEEP : on y a joué, que vaut-il vraiment ? Nos impressions le nez dans la poudreuse

Après des années à voir de nombreux jeux de glisse occuper les étals des revendeurs de jeux, la mode est finalement passée, tandis que l’offre s’est tarie de son côté. Depuis l’arrêt d’EA Big et de la licence SSX, peu de studios ont tenté l’aventure dans la poudreuse. Poppermost Productions s’est lancé un peu seul sur le créneau avec Snow il y a quelques années, mais avec un studio indépendant, le développement traîne en longueur puisque le titre vient à peine de sortir en bêta sur PS4. Heureusement, Ubisoft Annecy en a eu marre de réaliser des modes mulitjoueurs sur les différentes licences d’Ubisoft et s’est lancé dans l’aventure avec StEEP, dévoilé lors de l’E3 2016. Les ingrédients sont simples : un open-world massif et plusieurs disciplines avec ski, snowboard, parapente, wingsuit et même de la randonnée. Que valent les pentes recouvertes de peuf de StEEP ? Découvrez nos impressions après quelques heures de jeu sur PS4, manette en mains.


STEEPGrosse surprise de la conférence E3 2016 d’Ubisoft, StEEP avait de gros arguments dans sa besace. Un jeu open-world multijoueur développé par le studio français Ubisoft Annecy, qui propose plusieurs sports pour satisfaire un maximum de joueurs. Pas question ici de faire une montagne fictive à l’image de Siala dans Snow, les développeurs se sont inspirés des montagnes au pied de leur maison pour créer l’environnement du jeu. StEEP propose un massif montagneux créé en regroupant plusieurs parties des Alpes afin d’obtenir le parfait terrain de jeu. On retrouve le massif du Mont-Blanc et les aiguilles côté français, le Matterhorn côté suisse, mais aussi le Tyrol côté italien. Sept zones au total, sachant que cinq d'entre elles seront directement disponibles, tandis que les deux restantes devront être débloquées en jeu. Un mélange subtil qui nous permet d’avoir différents types de terrain avec des pentes raides et rocailleuses, mais aussi des zones plus plates pleines de poudreuse sur lesquelles on trouvera des snowparks pour le plus grand bonheur des freestylers. Pour nous faire appréhender facilement ce nouvel environnement, Ubisoft Annecy a imaginé la fonction "vue montagne" qui va nous servir à observer tout l’open-world avec une caméra extérieure. On pourra zoomer ou dézoomer à l'envi et ainsi repérer chaque face et chaque ligne skiable. Un super outil qui permet de savoir très facilement où l’on se trouve et qui évite de se sentir perdu au milieu des montagnes. Grâce à cette vue, on peut aussi apercevoir tous les points de spawn, ainsi que les différents challenges et épreuves disponibles.

 

IN TARTIFLETTE WE TRUST

 

STEEPLes épreuves se décomposent en plusieurs catégories, avec les challenges scénarisés où le joueur va devoir suivre un guide ou un autre rider, tout en découvrant des choses sur le massif où il se trouve ; parfait pour les explorateurs en herbe. Evidemment, on va aussi avoir droit à des challenges plus sportifs. En ski ou en snowboard, les épreuves se décomposent en quatre catégories. Le "Freestyle" nous demande d’enchaîner les figures pour ramasser de gros points, tandis que le "Freeride" sera axé sur les grosses lignes mais aussi les descentes sur des lignes de crête pour faire gonfler votre score. Le mode "Extrême" vous demandera de foncer et de raser murs et autres sapins tandis que le mode combiné rassemble toutes ces disciplines dans votre score final. Petit bonus, un mode "Bone Collector" vous demandera de réaliser la plus grosse chute possible, avec des points accordés en fonction de la violence de l’impact mesurée en G. L’occasion de marquer des points même en sautant une barre rocheuse de 300 mètres de haut. En plus de ces modes spécifiques, on pourra profiter de courses avec des descentes libres vers l’arrivée et des courses à checkpoints. Si vous préférez le vol, la wingsuit offre des objectifs un peu différents puisqu’on aura des courses au temps où il faut optimiser les trajectoires, des descentes où plus on vole bas plus on marque des points et enfin, des courses à plusieurs. Si le nombre d’activités vous semble initialement faible, sachez que chaque joueur peut créer son propre challenge de manière très simple. Un système enregistre en permanence vos descentes et vous permet de tout revoir avec moult options de caméra (slow-motion, angles, etc.) et de transformer votre run en une épreuve. Plus le temps passe et plus les joueurs sont investis, plus le nombre d’activité devrait croître...
 

Au niveau du gameplay, StEEP met clairement le joueur en avant puisqu’aucun système de progression n’est présent. Seule votre dextérité au stick vous permettra de réaliser de gros scores...


STEEPAu niveau du gameplay, StEEP met clairement le joueur en avant puisqu’aucun système de progression n’est présent. Seule votre dextérité au stick vous permettra de réaliser de gros scores, malgré de nombreuses options de personnalisation pour votre avatar, toutes cosmétiques. Sur ce point, le jeu fait fort puisque vous pourrez intégralement relooker votre rider de la tête aux pieds avec une masse de contenu sous licence. Skis Faction, Snowboards de chez Nidecker ou Jones Snowboards, fringues Salomon, Wingsuits GoPro : rien n’est oublié. Evidemment, il faudra payer pour s’offrir tout ce matériel et ainsi avoir le rider le plus classe du massif, mais d'après ce qu’on a vu, l’argent monte assez rapidement et la plupart des équipements peut s’obtenir en réussissant diverses épreuves. En wingsuit, les commandes sont simples et intuitives puisque le joystick gauche sert à gérer la direction et la perte d’altitude, tandis que le stick droit permet de mettre de grands coups d’épaule et ainsi éviter certains reliefs. Il suffit de se jeter dans le vide pour décoller et de sortir son parachute avec les gâchettes pour s’arrêter. Rien de bien compliqué. Le parapente fait lui aussi dans la simplicité avec le stick gauche pour diriger le vol et le stick droit pour la caméra, ce qui en fait le meilleur moyen d’explorer l’environnement et de découvrir de nouveaux points de spawn. Pas besoin non plus de se prendre la tête à chercher des thermiques pour reprendre de l’altitude, puisqu’il suffit de raser les pentes pour que le vent nous  remonte comme un ascenseur. Que les adeptes du freestyle se rassurent, il sera aussi possible de faire des figures en parapente.

 

ALICE, ÇA GLISSE

 

STEEPLe ski et le snowboard partagent leur gameplay avec des commandes fortement inspirées de la série Skate. Au sol, le stick de gauche contrôle le personnage, tandis que le stick droit permet de réaliser les dérapages. Pour aller plus vite, on engage son personnage dans la piste en poussant le stick vers l'avant, et on freine avec le stick en arrière. C’est finalement dans les sauts que l’affaire devient un peu plus délicate à gérer. Le stick droit gère alors les flips tandis que le gauche gère les rotations. On combinera ces commandes avec les gâchettes qui servent à l’appel de saut au sol et aux divers grabs une fois en l’air. Pas question de faire du freestyle au sol cependant, StEEP ne permettra pas de réaliser tailpress et autres butter, tout comme il sera impossible de grinder une rampe ou une funbox. Au début cette maniabilité nous a clairement déstabilisés, mais le temps passant, on s’y fait finalement très bien, au point de trouver le système de figures assez naturel Un bon point sur ce niveau. Cette simplicité, on l’apprécie encore plus lorsqu’on fait tout simplement du freeride, sans challenge ni rien, juste pour le plaisir de l’exploration. Comme l’environnement est très vaste, les développeurs ont pensé à le garnir de centaines de choses à trouver et à débloquer. Du nouveau point de spawn à des snowparks entiers, StEEP recèle bien des secrets qu’il faudra trouver par soi-même en utilisant le parapente ou les jumelles de son avatar. C’est au final cet aspect qui nous a le plus convaincus dans le jeu puisqu’on a le sentiment d'être véritablement libre. Pas de out of bounds ni de grosses ficelles pour nous garder dans les clous, StEEP vous encourage à la curiosité et c’est tant mieux.

Graphiquement, le titre n’est pas non plus le plus beau actuellement. Les panoramas en imposent, mais sont souvent gâchés par du clipping surtout lorsqu’on se déplace par la voie aérienne. 


STEEPNéanmoins, tout n’est pas que peuf fraîche et légère sur les montagnes, StEEP nous a montré un aspect technique pas vraiment au top avec de nombreux bugs au passage. Qu’il s’agisse du personnage qui refuse de sauter ou des nombreux bugs de collision, le jeu souffre encore des mêmes maux que la plupart des grands open-world de chez Ubisoft. Espérons néanmoins que le studio patche ces petits désagrément avec le temps. Graphiquement, le titre n’est pas non plus le plus beau actuellement. Les panoramas en imposent, mais sont souvent gâchés par du clipping surtout lorsqu’on se déplace par la voie aérienne. Avec l’augmentation de la vitesse, la plupart du décor se met à apparaître juste devant nos yeux, ce qui gâche clairmeent l’immersion. Espérons que la version PC tirera profit des grosses cartes graphiques pour atténuer ce problème. Reste aussi à voir comment le jeu va gérer les interactions entre les différents joueurs. Au final, Ce premier contact avec StEEP a été plutôt concluant et le jeu s’annonce comme un excellent titre de niche. Même si tout n’est pas parfait, le temps aidant et les patchs arrivant, le jeu devrait disposer d’une belle marge de progression et d’un potentiel indéniable. Il ne reste plus qu’à attendre la sortie officielle le 1er décembre prochain, sachant que les impatients pourront profiter d’une prochaine bêta et de l’accès anticipé pour surfer sur les pentes enneigées.

 


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
67% Joyeux



Autres articles

Steep : le DLC Winterfest s'offre un trailer tout en glisse Ubisoft nous dévoile aujourd'hui un nouveau trailer pour Steep, consacré à Winterfest, le prochain DLC du jeu. Ce dernier apportera un nouveau sport puisqu'on pourra désormais descendre les pentes avec une luge. 20/04/2017, 18:32
StEEP : une vidéo pour l'arrivée du Freeride World Tour Ubisoft nous dévoile un tout nouveau trailer de StEEP à l'occasion de l'arrivée du Freeride World Tour dans le jeu. Cette compétition de freeride prendra dans le jeu les traits d'une compétition eSport ouverte à tous. 16/03/2017, 21:03


Derniers commentaires
Par Ken_Block le Mardi 8 Novembre 2016, 22:41

likeSmall
Je me laisserais bien tenté.
De 1, pour remercier UBI de changer de genre de jeu et de sortir des sentiers battus (et de dire un gros fu**) à bolloré lui qui veut des jeux à pognon en masse et les suites de suites (AC).
De 2, j'aime bien les jeux de glisse et ça fait un bail que y'en a pas eu un de bien ! et celui ci à l'air cool ! (coolboarders) ^^
De 3, je me suis inscris à la béta jespère recevoir un code !


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*