Steel Rats : on y a rejoué, nos nouvelles impressions enjouées


Steel Rats : on y a rejoué, nos nouvelles impressions enjouées

Après une première approche convaincante, nous avons pu à nouveau mettre les mains sur Steel Rats, le nouveau jeu de Tate Multimedia qui mélange allégrement moto et metroidvania-like. Si nous avions été quelque peu décontenancés par la maniabilité peu intuitive du titre, le concept osé et la direction artistique originale de Steel Rats avaient pourtant réussi à nous séduire. Quatre mois plus tard, le jeu a bien évolué et vous allez voir que les problèmes évoqués auparavant ne sont plus que de l'histoire ancienne.


Steel RatsSi l’on ne va pas palabrer pendant trois quarts d’heure sur le concept de Steel Rats (tout est expliqué en détail dans notre première preview), il est tout de même bon de rappeler qu’il s’agit d’un sidescroller en 2.5D reprenant la plupart des codes du Metroidvania, et dans lequel le joueur se déplace à moto. De ce côté, rien n’a changé : il est toujours possible de naviguer librement au sein d’un niveau afin d'en découvrir les multiples secrets, et de profiter des différents embranchements qui permettent de l'appréhender de plusieurs manières (gameplay et ennemis différents). Pour autant, les développeurs ont apporté au jeu une multitude de modifications bienvenues, à commencer par la refonte visuelle des quatre personnages disponibles. Pour rappel, dans Steel Rats, on peut changer de biker à la volée afin de profiter des capacités spéciales de chacun. Si, lors de notre première preview, les bécanes étaient plus ou moins similaires, chaque pilote possède dorénavant un deux-roues bien à lui. Certes, ce n’est qu’un petit détail, mais encore une fois, cela permet d’apporter un peu plus de variété au jeu. Chaque motard offre alors des sensations bien différentes et après quelques parties, on commence à définir ses personnages favoris.

LES MOTARDS DE L'EXTRÊME


Steel Rats

Néanmoins, au bout de quelques heures, difficile de ne pas ressentir une certaine lassitude, chaque protagoniste utilisant toujours les mêmes compétences. Fort heureusement, d’après les développeurs, il sera possible d’améliorer nos héros au fil de l'aventure en amassant des déchets ("junk" en V.O.) que vous pourrez échanger contre diverses améliorations (vitesse, puissance, résitance...). L’idée semble plutôt bonne sur le papier, mais il faudra attendre d’en savoir plus à ce sujet pour mieux en juger l'efficacité. Pour l’instant, il faut bien avouer qu’à ce nivea,u on est très limité, et si nos pouvoirs n’évoluent pas vraiment par la suite, on risque de vite s’ennuyer. Par ailleurs, un tutoriel n’aurait pas été de refus puisque certaines techniques sont loin d’être intuitives. Par exemple, outre votre attaque spéciale, vous allez également pouvoir déclencher une sorte de furie en faisant tourner votre personnage sur lui-même (Rond + les deux gâchettes de la manette). Les attaques sont vraiment classes et infligent des dégâts conséquents, mais sans les conseils de la productrice du jeu, il y avait de fortes chances que l’on passe à côté de cette technique.

 

Clairement, si vous êtes amateur de speedrun et de high score, Steel Rats est fait pour vous. Les premières parties sont laborieuses, mais il existe une réelle courbe de progression. Plus vous jouerez, plus vous deviendrez meilleur, et plus vos chronos et vos scores s’amélioreront en conséquence.


Steel RatsNotons que si les développeurs ont tenu à ce que l'on essaie une nouvelle fois Steel Rats, c'est pour que l'on remarque les évolutions en termes de maniabilité. En effet, lors de notre première prise en main de Steel Rats, les contrôles manquaient énormément de souplesse et l’on avait l’impression de manier des tanks plutôt que des motos. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et c'est assez plaisant d'être aux commandes de motos plus maniables. Les changements de lane se font plus naturellement - même s’il faudra toujours un certain temps d’adaptation - et les sauts sont bien plus faciles à effectuer. Par exemple, la séquence du train, qui nous avait déplu lors de notre première session de jeu, est dorénavant bien plus grisante. Le timing des wagons est mieux géré, et grâce à cette maniabilité plus souple, il est plus simple de se faufiler entre les rails. Toutefois, cela ne veut pas dire que cette phase de jeu est devenue trop simpliste, puisqu'à la moindre erreur, vous serez puni ; mais en analysant bien le déroulé de l’action, vous pourrez vous en sortir sans trop de difficulté. Conséquence directe de cette plus grande souplesse : la partie exploration et plateformer du jeu est bien plus intéressante. Bien que l’on soit obligé de se déplacer avec prudence, la maniabilité renforcée du titre permet de prendre plus de plaisir lorsque l’on doit passer par des zones étriquées. Les chutes sont loin d’être rares, mais en y allant prudemment, il est possible de franchir n’importe quel obstacle.

"JE VEUX TES VÊTEMENTS, TES BOTTES, ET TA MOTO"


Steel RatsPetit détail intéressant : auparavant, quand les développeurs parlaient de skill, on pouvait penser qu’il s’agissait d’une excuse pour justifier le manque de jouabilité du titre ; aujourd'hui, l’argument prend tout son sens. Clairement, si vous êtes amateur de speedrun et de high score, Steel Rats est fait pour vous. Les premières parties sont laborieuses, mais il existe une réelle courbe de progression. Plus vous jouerez, plus vous deviendrez meilleur, et plus vos chronos et vos scores s’amélioreront en conséquence. Si, malheureusement, nous n’avons pu essayer que trois niveaux du jeu (pour une trentaine prévues à la sortie), cela fut amplement suffisant pour apprécier le level-design de Steel Rats. Comme nous l'avons expliqué plus haut, chaque monde s'aborde de manière différente et offre des challenges uniques. Parfois, vous devrez combattre des hordes d’ennemis vous tirant dessus sans vergogne, et à d’autres moments, vous devrez explorer tous les recoins d’un niveau afin de déverrouiller une porte ou un passage secret. S’ensuit alors des phases de plateformes où il faut avancer avec prudence. Tantôt bourrin, tantôt subtil, Steel Rats vous demandera d’alterner régulièrement entre ces deux styles de jeu.

Steel RatsEncore une fois, la maniabilité renforcée du titre vient sublimer le tout, et en conduisant à peu près correctement, il est possible de réaliser des enchaînement assez dingues au sol mais aussi dans les airs, tout en dévalant à toute allure les couloirs d'un niveau. Pour couronner le tout, d’après les développeurs, d’autres types de niveaux sont à venir. Certains d’entre eux seront des courses chronométrées quand d’autres demanderont d'échapper à un objet massif - s’il vous rattrape, c’est game over) - un peu à la manière d'Indiana Jones et le Temple Maudit. Néanmoins, malgré toutes les évolutions positives du jeu, il faudra attendre d’en voir plus avant de pouvoir juger la qualité globale du titre. Les sensations sont au rendez-vous, maintenant il faut juste espérer que le contenu soit également à la hauteur.



Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux



Autres articles

Steel Rats : le gang de motards se présente en vidéo Steel Rats refait parler de lui aujourd'hui avec une toute nouvelle vidéo de gameplay dans laquelle le studio de développement Tate Multimedia nous présente les différents membres du gang de motards partis défendre Coastal City. 30/05/2018, 16:24
Steel Rats : les bikers sont de retour avec des nouvelles images et une vidéo de gameplay Steel Rats fait une nouvelle fois parler de lui à travers une vidéo de gameplay inédite fraîchement mise en ligne par Tate Multimedia. On a même droit à quelques images. 04/04/2018, 15:57


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*