Shadow of the Tomb Raider : on y a rejoué à l'E3 2018, de quoi être rassuré ?


Shadow of the Tomb Raider : on y a rejoué à l'E3 2018, de quoi être rassuré ?En avril dernier, nous avions pu toucher pendant une heure au prochain Tomb Raider et, en dépit de certaines qualités évidentes, son manque d’innovation ne nous avait pas forcément rassuré. C’est ainsi sur un constat quelque peu amer que nous sommes repartis dans les rues Londoniennes assister à une toute nouvelle séquence de gameplay, sans néanmoins pouvoir poser nos propres mains sur le pad. Avec une première partie orientée sur l’exploration et une seconde beaucoup plus combative, Shadow of the Tomb Raider a su se montrer plus séduisant avec de nouvelles mécaniques alléchantes…

Shadow of the TOMB RAIDERPrésenté comme l’opus de l’aboutissement,  Shadow of the Tomb Raider devrait nous  introduire une Lara Croft à son apogée,  s’inscrivant dans une pertinence et une  concrétisation totale. Ainsi, la célèbre  exploratrice devrait devenir dans ce  troisième opus la véritable héroïne  présentée au début de la saga dans les  années 90, sûre d’elle, déterminée et allant  droit au but. L’évolution physique et mentale abordée dans les deux précédents opus sera donc mise de côté, au profit d’une aventurière plus violente, plus maligne et tout simplement dans une parfaite confiance de soi. Un pitch introductif assez fort, débouchant sur un élément de game design central encore non dévoilé : Paititi. On ne s’y attendait pas forcément, mais ce village Péruvien fera office de HUB central pour un jeu encore moins linéaire qu’on ne le pensait. Située dans un coin reculé du pays Sud-Américain, la civilisation y est pour le coup peu avancée mais terriblement accueillante. C’est ici que Lara Croft pourra se reposer, mais également interagir avec toute la population environnante afin d’obtenir des quêtes secondaires, faire du commerce ou et se balader admirer la vie rayonnante dans sa nature la plus simple. On savait Shadow of the Tomb Raider agréable à regarder, mais force est de constater que Paititi a monté le niveau d’un joli cran, avec un sens du détail et de la lumière affriolant. Définie comme la plus grosse base ouverte de toute la série, la zone pourra être quittée à tout moment en passant par des chemins divers, afin de se retrouver dans le deuxième personnage principal du jeu : la jungle…

GEORGE DE LA JUNGLE : HARDCORE EDITION

 

Shadow of the TOMB RAIDER Si le HUB n’a pas manqué de nous   impressionner, la partie qui s’en suivait   s’est avérée elle aussi délicieusement   prenante. Se traçant un chemin en tant   bien que mal au milieu d’une végétation   luxuriante (et on le souligne à nouveau : le   titre d’Eidos Montréal est décidément très   beau), l’archéologue Anglaise est vite  arrivée sur plusieurs embranchements, découlant sur de l’exploration de cryptes et tombeaux purs et durs. Que ce soit en hauteur, dans des grottes ou par des voies sous-marines, Shadow of the Tomb Raider dispose de nombreuses zones à explorer, chacune abritant des trésors plus ou moins précieux et dont l’accessibilité est parfois très rude. De plus, certains puzzles mortels demandent à Lara un doigté méticuleux ainsi qu’une bonne appréhension générale du level-design, sous peine de vite s'embrocher dans une effusion de sang. Les temples perdus, ça ne rigole pas et leurs énigmes couplées au moteur physique du Crystal Engine apportent fièrement une âme old-school et respectueuse de la saga.

 

La deuxième démo présentée se plaçait sous le signe de l’action et, indéniablement, Lara Croft commence à devenir une véritable machine à tuer.

 

Shadow of the TOMB RAIDERLa deuxième démo présentée se plaçait  sous le signe de l’action et, indéniablement,  Lara Croft commence à devenir une  véritable machine à tuer. Non pas sans  rappeler le célèbre ennemi d’Arnold  Schwarzenegger (il faut dire que  l’environnement végétal y est aussi pour  beaucoup), notre chercheuse préférée peut  désormais se déplacer et se mouvoir dans  un silence absolu et avec une parfaite léthalité. Ici, les soldats de la Trinité occupaient une partie de la jungle et les assassiner un par un ne semblait pas être une option. Profitant de la nuit, du feuillage et d’un level design plus vertical qu’à l’accoutumée – avec notamment la bonne utilisation de ses outils – l’élimination des gardes a pris alors plusieurs formes mortelles. Par exemple, à l’aide de flèches et de cordes, Lara Croft s’est mise à pendre ses ennemis aux branches sur lesquelles elle se trouvait ; à empoisonner des gardes grâce à une fléchette spéciale, les forçant alors à s’entretuer ou, tout simplement, à leur asséner une lame tranchante droit dans la gorge au détour d’un muret. Autoritaire.

 

ALIEN VS LARA CROFT

 

Shadow of the TOMB RAIDERSi le tout s’est avéré d’une efficacité  redoutable, on n’a malheureusement pas  pu s’empêcher de faire le parallèle avec   des séquences de gameplay d’un   Uncharted 4, exploitant lui aussi des   systèmes de camouflage et de grappin, ou   d’un Assassin’s Creed et ses nombreux  ustensiles d’assassinat. Cela dit, si Shadow  of the Tomb Raider semble effectivement s’inspirer grandement (et un peu trop) de ces ténors de l’industrie, impossible de nier une profondeur majeure dans ses techniques d’élaboration et de passage à l’acte. Au final, la partie la plus dynamique, avec toute une phase d’explosions abracadabresques dans des échafaudages et se terminant sur une Lara Croft exterminatrice aux traits bad-ass trop forcés, s’est avérée un peu too-much à notre goût et pas nécessairement justifiée. On espère juste que ce genre de séquence ne se répétera pas trop inutilement comme c’était parfois le cas dans les jeux précédents. Malgré tout, il faut bien avouer que cette présentation nous a quelques peu rassuré, nouant une immersion magnifique avec une exploration ambitieuse, en débit de combats un poil classiques mais très efficaces. Il n’y a plus qu’à prier pour une histoire bien ficelée et Shadow of the Tomb Raider pourrait bien s’avérer comme le plus chouette volet de la nouvelle trilogie.


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
75% Excité



Autres articles

Shadow of the TOMB RAIDER : un trailer pour l'extension "The Forge" au X018 Le X018 de Mexico a été l'occasion de découvrir un nouveau trailer de "The Forge", le prochain DLC dont les possesseurs de Shadow of the TOMB RAIDER pourront profiter à partir du 13 novembre. 11/11/2018, 02:35
Shadow of the Tomb Raider : la baisse de prix sur PC met les joueurs en furie ! Oui, vous avez bien lu, les joueurs PC de Shadow of the Tomb Raider se plaignent actuellement, d'une baisse de prix ! En fait, après seulement un mois de ventes, le prix du jeu a chuté de 34%, provoquant l'ire des clients 11 | 22/10/2018, 13:13


Derniers commentaires
Par batmanmania le Lundi 18 Juin 2018, 22:43

likeSmall 544
les environnements seront encore plus beaux et détaillés que dans Underworld et les ennemis ont l'air d'être plus féroces ça promet.

Répondre
-
voter voter

Par Nizo le Lundi 18 Juin 2018, 18:39
Jon-Snow a écrit:Peut importe les testS effectué sur ce jeu, je ferais mon propre avis manette en main car j'aime cette série....


Vaut mieux. Les test ont perdu de leurs crédibilité ces dernières années, malheureusement.


Répondre
-
voter voter

Par Jon-Snow le Lundi 18 Juin 2018, 9:51

likeSmall 1003
Peut importe les testS effectué sur ce jeu, je ferais mon propre avis manette en main car j'aime cette série....

Répondre
-
voter voter
1

Par Hylden le Lundi 18 Juin 2018, 8:06
Le dernier des Tomb Raider et le meilleur, c'était "Underworld" le premier de l'ère Crystal Dynamics... c'était encore sous le style Core Design mais avec une influence Soul Reaver...

Depuis l'influence cinématographique d'uncharted cette série en est devenue une pâle copie....


Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*