FIFA : malgré le bad buzz des lootboxes, EA ne va pas laisser tomber le mode "Ultimate Team"


FIFA : malgré le bad buzz des lootboxes, EA ne va pas laisser tomber le mode "Ultimate Team"
Si certains territoires, tels que la Belgique ou les Pays-Bas, ont fait savoir qu'ils considéraient les lootboxes comme illégales, Electronic Arts ne l'entend pas de cette oreille. En effet, l'éditeur américain a indiqué lors de la publication de ses résultats trimestriels qu'il n'allait pas laisser tomber le mode "Ultimate Team" de FIFA. Pour les néophytes, on rappelle que le principe est de constituer sa propre équipe à partir de packs de cartes que l'on peut obtenir soit en accumulant des crédits in-game, soit en faisant chauffer la CB. C'est vrai que l'on n'a pas tout de suite saisi la puissance de la chose, mais compte tenu de la manne financière que représente désormais ce mode, Electronic Arts l'a intégré dans plusieurs de ses simulations sportives dont UFC, NHL, ou encore Madden NFL.

Il est donc tout à fait logique que le patron d'Electronic Arts, Andrew Wilson, monte au créneau pour défendre sa poule aux oeufs d'or.

Nous allons continuer de soutenir le mode « Ultimate Team » dans FIFA. Nous pensons toujours aux joueurs et nous faisons toujours en sorte de proposer ce type d’expérience de manière transparente, amusante, juste et équilibrée. Nous continuerons de collaborer avec les régulateurs sur ce sujet.


Le boss de l'éditeur américain l'assure : le mode "Ultimate Team" n'a aucun rapport avec les jeux de hasard.

Nous travaillons avec toutes les organisations de l’industrie vidéoludique, sans oublier les régulateurs de certains territoires. Ca fait maintenant plusieurs années que l’on collabore avec certains d’entre eux, et ils estiment qu’un mode tel qu’Ultimate Team n’a aucun rapport avec les jeux de hasard. Primo, les joueurs reçoivent toujours un nombre précis d’items dans chaque pack. Secundo, nous n’offrons aucun moyen d’échanger de la devise virtuelle ou des cartes contre de l’argent réel. Tertio, les cartes n’ont aucune valeur en dehors du jeu.


Cela dit, Andrew Wilson n'est pas dupe et sait qu'en allant sur certains sites, il est possible de contourner les restrictions mises en place par Electronic Arts. Mais le groupe promet que le nécessaire est fait pour que l'on ne puisse pas échanger des cartes contre des billets, même si la lutte s'annonce difficile.

Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Osef



Autres articles

Electronic Arts : 4 jeux arrivent dans le programme Origin Access Après des jeux centrés sur la stratégie au mois d'octobre, Electronic Arts nous dévoile aujourd'hui quatre nouveaux jeux qui vont intégrer le programme Origin Access, avec un focus mis sur le multijoueur. 16/11/2018, 14:29
Electronic Arts : l'éditeur dévoile Project Atlas, son service de jeu en streaming Après Nvidia et son GeForce Now, Google et son Project Stream ou encore le Project xCloud de Microsoft, Electronic Arts nous annonce sa propre solution de jeu en streaming appelée pour l'instant Project Atlas. 6 | 30/10/2018, 15:06


Derniers commentaires
Par Depine le Jeudi 10 Mai 2018, 21:56
C'est de l'arnaque pur et dur
On le connais votre baratin et vous pouvez vous les **** ou je pense tout vos jeux de merde
Sa fait longtemps que j'ai arrêté d'acheter un de leurs jeux et c'est pas prêt de changer


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*