Agony : on a joué au survival horror le plus malsain du moment, nos impressions


Agony : on a joué au survival horror le plus malsain du moment, nos impressions

Développé en toute discrétion par Mad Mind Studios sur PC, PS4 et Xbox One, Agony est un tout nouveau survival-horror issu du cerveau malade de développeurs polonais. Financé via Kickstarter, le jeu permet à ses généreux donateurs d’avoir accès à une courte démo que nous avons pu parcourir afin de goûter au traumatisme d’une âme qui voyage de corps en corps à travers les profondeurs de l’enfer. Un pitch alléchant, renforcé par quelques trailers où l'on a pu découvrir une direction artistique engagée avec des niveaux constitués d’organes et de membres sanguinolents. Agony s’annonce-t-il comme une future référence du jeu d’horreur ? Nos impressions.


AgonyBienvenue dans Agony, un FPS dans lequel vous incarnez une âme tourmentée dépourvue de mémoire qui entame son voyage dans les tréfonds de l’enfer. Sexy n’est-ce pas ? Et encore, vous n’avez rien vu. Dès les premiers instants, on découvre que notre âme est dotée de super pouvoirs. Attention, je parle de pouvoirs avec un grand potentiel, rien à voir avec les super-héros de Marvel. Votre petite âme peut en effet emprunter différents corps qui se trouvent sur votre chemin, qu’il s’agisse de démons ou de simples damnés. On commence d’ailleurs par ces derniers, puisque leur faiblesse en fait des corps biens plus faciles à incarner que les démons. Pour prendre possession, rien de plus simple, on dirige notre ectoplasme façon FPS au-dessus de notre cible, on la sélectionne en cliquant, puis on écarte le cerveau avec Q et D avant de s’y glisser avec Z. Dès lors, l’objectif qui nous est assigné est de se rendre au fond d’un puits où un gros démon est attaché, afin de lui pirater le cerveau. Première impression, les lieux sont très hospitaliers, au sens APHP du terme. Tout n’est que membres arrachés et organes sanguinolents, du sol au plafond. On marche ainsi sur des bras et des jambes amputés, les murs sont tapissés de fibres musculaires, de rates et autres foies, tandis que les encadrements de portes sont constitués de molaires (oui, les dents du fond).

 

"ARRACHE-TOI UNE DENT !"

 

AgonyNiveau gameplay, la simplicité est de mise, principalement du fait qu’on n’a pas pu voir de vrai système de combat. L’essentiel est dans Lactel, et à l’image du lait, il va vous falloir être liquide, épouser la forme des murs et vous faire tout petit si vous voulez survivre. Une touche pour se baisser (et ainsi passer en mode "Stealth"), une autre pour arrêter de respirer et votre foi pour prier que le démon du coin ne se décide pas à vous zigouiller. Le premier outil sur lequel on tombe est une torche - enfin probablement un tibia - dont le bout est enflammé et qui va nous servir à s’éclairer, mais aussi à enflammer quelques buissons morts et ainsi libérer de nouveaux passages. Autre intérêt de la torche, sa lueur qui attire les ennemis. Très chiant lorsqu’on à la torche à la main, mais très pratique lorsqu’on la lance au loin, puisqu’on pourra ainsi faire diversion. Tout l’art consiste donc à amener le démon à un endroit où l'on peut se cacher, puis lancer la torche au loin et se faufiler derrière la bestiole. On va aussi se retrouver à certains moments devant de petites énigmes à résoudre pour progresser. Dans notre cas, il s’agissait d’un symbole à dessiner sur une porte pour la déverrouiller ; or, on devait choisir le bon parmi plusieurs possibles. Difficile pour le moment de juger l’aspect technique du titre dans la mesure où il ne s’agit que d’une démo très précoce du jeu. Le jeu est néanmoins visuellement assez impressionnant avec une belle utilisation de l'Unreal Engine 4. Via des textures de qualité, tout le côté crado du jeu est retranscrit avec une certaine fidélité qui nous donne l'impression de déambuler dans les couloirs de l'Enfer. Autrement, on vous avoue qu’on a rencontré pas mal de bugs, même sur moins d’une demi-heure de jeu.
 

Première impression, les lieux sont très hospitaliers, au sens APHP du terme. Tout n’est que membres arrachés et organes sanguinolents, du sol au plafond. On marche ainsi sur des bras et des jambes amputés, les murs sont tapissés de fibres musculaires, de rates et autres foies, tandis que les encadrements de portes sont constitués de molaires (oui, les dents du fond).


AgonyNiveau ambiance cependant, le coté crade et malsain est vraiment très présent. Pas vraiment de jump scares ni de tachycardie, mais une ambiance vraiment perverse qui suffit à créer un sentiment de malaise très présent. Petit bémol : avec  le peu de lumière ambiante, on rate parfois des détails qui peuvent contribuer à renforcer le sentiment de mal-être, à l’image des tableaux de corps déchiquetés qui ornent certaines pièces du jeu. Reste qu’on a rien vu du scénario, puisque les dialogues sont absents de notre démo, ce qui ne facilitait pas la compréhension de l’environnement et de ce qui s’y déroule. D’après les développeurs, une fois que les PNJ auront retrouvé la parole, il sera alors possible de découvrir qu’il existe un moyen de fuir les enfers, à condition d’obtenir un petit 5 à 7 avec la mystique Déesse Rouge. Pas de panique pour autant puisqu’Agony n’est pas près d’arriver chez votre revendeur, la sortie étant pour l’instant fixée au second trimestre 2017. Patience donc.

 


Réagir à cet article Réagir à cet article

 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité



Autres articles

Agony : 12 minutes de gameplay malsaines qui vont vous couper l'appétit... C'est avec un nouveau trailer qu'Agony vient rendre notre samedi beaucoup plus glauque. Le FPS horrifique de Madmind studio se dévoile à nouveau dans une vidéo particulièrement angoissante où les arbres prennent tous vie. 9 | 17/06/2017, 14:35
Agony : deux nouvelles vidéos gores, malsaines et dérangeantes Toujours en développement chez Madmind Studio, Agony est de retour sur le devant de la scène grâce à 2 nouvelles vidéos. La première est un trailer et la deuxième une vidéo de gameplay. C'est gore, malsain et dérangeant. 2 | 01/03/2017, 09:52


Derniers commentaires
Par archnophobia1 le Mercredi 30 Novembre 2016, 22:53

likeSmall 14
Rex 63 a écrit:
archnophobia1 a écrit:Rien à voir avec l'enfer, mais je pense que le jeu se déroule dans un univers parallèle... C'est terrifiant et ennuyeux en même temps, espérant que le jeu ne se limit pas à ce qu'on a vu dans le dernier démo.
Ty as voyagé en enfer pour savoir ?


Si tu lis un peu, tu comprendras ce que je veux dire, mais dommage....


Répondre
-
voter voter

Par wakazan le Mardi 29 Novembre 2016, 12:37

likeSmall 33
les jeux sur les SURVIVAL HORROR y a que de ça !! comme si les gens sont fasciné par tout ce qui touche aux malsain, violence et j'en passe...

Et pour ceux qui veulent le contraire, des jeux sur la bonté d’âmes , la paix intérieur et l'harmonie, ont n'y a pas droit ? trop compliquer a développer ? ça rapporterai rien (fric attire que le gore et la perversité ?)

M'enfin bref je suis pas contre ces jeux la, mais ont en vois tout les mois !!
ça aurait était sympa de faire des jeux a l'opposé pour contrasté les choses... et pour dire que l'humain n'est pas si pourri a l'intérieur ^^


Répondre
-
voter voter

Par Phantom le Lundi 28 Novembre 2016, 16:12
Non mais par contre j'aimerai t'y envoyé.
Et j'en rajoute dieu (trinité, le père, le fils etc) n’existe pas dans ce jeu apparemment.

Que ce soit dans un film ou jeu vidéo les éléments décor ne sont pas sélectionner par hasard à moins d'être un zozo.


Répondre
-
voter voter

Par Rex 63 le Lundi 28 Novembre 2016, 12:39
archnophobia1 a écrit:Rien à voir avec l'enfer, mais je pense que le jeu se déroule dans un univers parallèle... C'est terrifiant et ennuyeux en même temps, espérant que le jeu ne se limit pas à ce qu'on a vu dans le dernier démo.


Ty as voyagé en enfer pour savoir ?


Répondre
-
voter voter

Par hubbub le Dimanche 27 Novembre 2016, 8:13

likeSmall 24
A voir, mais ce genre de jeu peut parfois lasser assez vite à cause d'environnements peu variés ou dans la répétition des mécaniques de peur.
A suivre.


Répondre
-
voter voter

Par archnophobia1 le Samedi 26 Novembre 2016, 3:39

likeSmall 14
Rien à voir avec l'enfer, mais je pense que le jeu se déroule dans un univers parallèle... C'est terrifiant et ennuyeux en même temps, espérant que le jeu ne se limit pas à ce qu'on a vu dans le dernier démo.

Répondre
-
voter voter

Par Phantom le Jeudi 24 Novembre 2016, 23:50
L'enfer non mais une retranscription d'une dimension liée à l'enfer apparemment.
Ça c'est un jeu a joué sur VR camarade.


Répondre
-
voter voter

Par bwoly84 le Jeudi 24 Novembre 2016, 18:30
Phantom a écrit:Il y à toute sorte de créature dans le jeuSur les 3 photosUne tête de va-gin une paire de seins.Une blonde une paire de seins (est-ce Lilith ?)Un coups une paire de seins.Vous osez contredire.


en même temps tu te donne pas l'idée de faire un jeu sur l'enfer, sans te donner une vision capable de le retranscrire avec des aspects et élément suscitant la répugnance voir, révulsant.


en enfer je crois pas qu'on y trouve des puritains prude ou autre sainte nitouche... enfin peut être.


ils se sont donner de l'ambition et j'adore la séquence de "la chute" dans un ciel nuageux vraiment assez impressionnant.
pas fana des truc horrifique mais celui ci sa DA me branche bien :p


Répondre
-
voter voter

Par olimann le Jeudi 24 Novembre 2016, 18:05

likeSmall 401
Phantom a écrit:Il y à toute sorte de créature dans le jeu
Sur les 3 photos
Une tête de va-gin une paire de seins.
Une blonde une paire de seins (est-ce Lilith ?)
Un coups une paire de seins.
Vous osez contredire.


Bienvenue en enfer ! :twisted:


Répondre
-
voter voter

Par Phantom le Jeudi 24 Novembre 2016, 17:44
Il y à toute sorte de créature dans le jeu
Sur les 3 photos
Une tête de va-gin une paire de seins.
Une blonde une paire de seins (est-ce Lilith ?)
Un coups une paire de seins.

Vous osez contredire.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 17 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*